Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Tunisie > Voyages : le gouvernement prend de la hauteur

Voyages : le gouvernement prend de la hauteur

Ecrit le 16 février 2011

 Vacances en Tunisie ou en Egypte

Après les vacances tunisiennes de MAM (Michèle Alliot Marie, ministre des affaires étrangères), et de POM (Patrick Ollier-Marie, son compagnon et aussi ministre des relations avec le Parlement), voici que le premier ministre, François Fillon, anticipe les révélations du Canard Enchaîné en annonçant qu’il a passé ses vacances de Noël en Egypte. Il s’est rendu là-bas à bord d’un Falcon 7X de l’ETEC et a été hébergé, avec sa famille (maison privée dans les jardins d’un palace Mövenpick, hôtel cinq étoiles pour l’équipage de l’Etec). Le Premier ministre, qui était là à titre personnel, a emprunté un avion de la flotte gouvernementale égyptienne pour se rendre d’Assouan à Abou Simbel où il a visité le temple. Il a également effectué une sortie en bateau sur le Nil dans les mêmes conditions. Sarkozy dit que l’escapade (évaluée par France-Soir à 64 000 €) n’a rien coûté aux contribuables français. Peut-être, mais c’est qu’elle a coûté aux contribuables égyptiens ! Est-ce mieux ?

 Sarko s’envoie en l’air

La presse belge du 5 février a raillé le chef de l’Etat français pour avoir effectué les 300 km Paris-Bruxelles à bord du nouvel avion présidentiel, l’Airbus A330 communément baptisé « Air Sarko One », toujours accompagné du Falcon 7X de l’Etec. Coût de l’heure de vol : 20 000 €.

Puis Sarkozy s’est discrètement envolé à bord du Falcon 7X de l’Etec, pour rallier New York où se trouve son fils Louis. Par mesure de sécurité, il était suivi par un chef de mission de sécurité, un groupe de protection, un médecin avec du matériel de première urgence, un aide de camp, un ou deux transmetteurs spécialisés avec du
matériel permettant d’établir une communication entre la destination et l’Elysée.

Il paraît qu’il a payé une partie des frais … au tarif d’un avion de ligne, c’est-à-dire pas grand-chose.

 Crise

« Le Président Mitterrand s’est rendu à de nombreuses reprises à l’invitation de M. Moubarak en Egypte, le président Chirac s’est rendu à de nombreuses reprises à l’invitation de M. Moubarak en Egypte, le président Sarkozy s’est rendu en Egypte à l’invitation de M. Moubarak » a dit François Fillon le 12 février, lors d’une conférence de presse à Riyad (Arabie Saoudite). En soi ces prêts de logements n’ont rien de répréhensible si la générosité ne s’accompagne pas de contreparties politiques ou diplomatiques.

Ce qui choque, c’est que nous sommes en période de crise. Une crise qui n’a pas été provoquée par un mauvais comportement des Français de base. Une crise qui vient de la gabegie et de la gloutonnerie des grands financiers internationaux. Mais ce sont les peuples qui paient les pots cassés. Il est choquant de voir de « hauts » politiques prendre des vacances luxueuses quand les citoyens peinent à acheter à manger ou à remplir la cuve de fuel.

 Silences

Il est choquant aussi de voir le silence gêné des autorités françaises par rapport aux manifestations populaires en Egypte et l’hommage rendu au geste de Hosni Moubarak, « courageux et nécessaire » après son départ du Caire

Il est vrai qu’on ne peut pas faire ami-ami avec un dictateur et soutenir ceux qui réclament la démocratie et la liberté.

BP  

François Fillon en WEnd : http://www.francesoir.fr/actualite/politique/week-end-du-premier-ministre-un-avion-republique-pour-255-kilometres-75951.html