Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Encore un pauvre vieux mis à la retraite

Encore un pauvre vieux mis à la retraite

Ecrit le 9 mars 2011

 Didier Lombard

Notre système social est injuste ! Il désunit les familles et met les vieux à la porte. Heureusement Sarko est là : il a limogé seulement MAM (Michèle Alliot-Marie) et gardé POM (Patrick Olier-Marie) son compagnon, laissant au moins un revenu correct à la petite famille.

En revanche, il n’a pas pu sauver Didier Lombard, vous savez, l‘ex-PDG de France Telecom. A 69 ans l’homme était encore au travail, contribuant ainsi à sauver la France au lieu de se tourner les pouces. Et cette occupation lui apportait un petit salaire : 500 000 € bruts par an. Que de zéros, mon dieu ! Et dire que les syndicats l’ont poussé à partir. Mais rassurez-vous, « on » lui trouvera bien un fromage quelque part, pour l’aider à faire face à la hausse des produits alimentaires …

 Cher bénévolat

Heureusement qu’il y a des gens qui font du bénévolat. Selon Paris Match, voici une belle histoire : la Fondation du bénévolat a été créée en 1994, grâce à l’argent du ministère de la Jeunesse et des Sports. A l’époque, la ministre s’appelait Michèle Alliot-Marie. MAM apportait à la fondation 2,5 millions de francs, sur le budget du ministère, et réussissait aussi à convaincre EDF et Renault de mettre au pot. Budget total : 5,5 millions de francs (environ 830 000 €). MAM fut présidente en 1995 et a été remplacée par son père et son beau-frère en 1999. En 2007 la fondation du Bénévolat a perçu encore 560 000 €.

Que fait-elle avec ces ressources ? Cette association dont le père d eMAM est toujours p^^résident, salarie trois personnes, offre des assurances gratuites à de toutes-petites associations (moins de 15 000 € de budget) et distribue des « palmes du bénévolat ».

 Le destaing des marins

Encore un pauvre vieux bien malheureux : le dénommé Giscard dit d’Estaing. Il n’a pour revenus que sa retraite de Président de la République, d’inspecteur général des Finances, de conseiller général, de conseiller régional, de député français et de député européen, avec une indemnité de membre du Conseil Constitutionnel. En tout 30 000 €/mois environ.

Mais la République, bonne fille, lui met quatre personnes à disposition (deux cuistots, un chauffeur et un agent de sécurité), plus du personnel de secrétariat, plus deux marins employés soit à Paris soit dans son château. Mais les deux marins sont épuisés, ils ont osé protester. Alors la Marine Nationale les a remplacés par quatre marins. En période de réduction d’effectifs, ça agace ! Comme dit le Canard Enchaîné. Mais la Marine se console : MAM n’étant plus Ministre, elle va libérer la jeune femme mise à sa disposition …