Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Divers > Harcèlement commercial

Harcèlement commercial

Ecrit le 1er mars 2006 :

  Harcèlement commercial

Etes-vous victime de harcèlement commercial ? Moi oui, à toute heure de la journée, assez tard le soir, et même les dimanches et jours fériés.

Après renseignement auprès du magazine « Que Choisir ? », voilà une façon de répliquer :

Sans laisser à la personne, au bout du fil, le temps de dévider son baratin, je lui demande le nom et l’adresse postale de sa société, en annonçant que je vais envoyer une lettre recommandée. Etrangement, la personne raccroche très vite ...

Si elle discute un peu plus, je lui signale l’article L 121-20-5 du Code de la Consommation qui interdit la prospection directe. Etrangement la personne raccroche très très vite.

Si des fois vous obtenez une adresse, envoyez donc une lettre recommandée avec accusé de réception en demandant d’être éliminé du fichier d’adresse.

Et n’hésitez pas à saisir la CNIL (commission Nationale informatique et libertés)

Autre façon de faire : jouer les sourds .... ça arrête les choses pour un certain nombre de mois !

BP  

Source : http://www.lauremarino.com/art%20L1...

Article L 121-20-5 : Est interdite la prospection directe au moyen d’un automate d’appel, d’un télécopieur ou d’un courrier électronique utilisant, sous quelque forme que ce soit, les coordonnées d’une personne physique qui n’a pas exprimé son consentement préalable à recevoir des prospections directes par ce moyen

CNIL - http://www.cnil.fr/
– 21, rue St-Guillaume
– 75340 Paris cedex 7
– Tél : 01 53 73 22 22

Sinon, vous pouvez aussi, quand vous avez le temps : répondre très poliment. Et dire que vous devez demander son avis à votre conjoint, ou grand-mère et demander de rappeler quand vous êtes sûr de ne pas être là ! L’inconvénient c’est que la personne rappelle ! Tandis que le coup de l’art L 121-20-5 est rapidement efficace (et même très efficace !!)

Un autre truc essayé ... et qui a marché : « faire le sourd » : « comment ? Je n’ai pas entendu ! Parlez plus fort .... »


Ecrit le 2 mars 2011

 Page d’écriture ... pour servir de mise en garde

Je reçois un coup de fil ce matin à 9h30. C’est le 5e (l’avant-dernier, à 8h30 ce samedi matin !) du 01 71 26 41 33 (une recherche m’a appris que ce numéro est sur liste rouge).

Echange :

– bonjour madame. entreprise Boconcept .vous avez gagné un repas gratuit au restaurant (ici le nom d’un resto de la région).
– merci. Voilà le 5e appel de votre part. Pouvez-vous me donner votre adresse ?
– nous sommes basés à Perpignan et de passage dans votre région.
– Merci de me donner votre adresse précise. Vous m’invitez, il est donc à mes yeux légitime que vous disiez précisément qui vous êtes. Je me réserve par ailleurs le droit d’écrire à votre direction pour avoir des précisions sur ce type de démarchage.
– Vous avez raison. Nous sommes spécialisés dans les produits de relaxation, d’orthopédie.
– Très bien, mais donnez-moi votre adresse précise, s’il vous plait.
– D’accord madame, un instant s’il vous plait… et mon interlocuteur raccroche...

La technique marketing : inviter au restaurant des clients potentiels (personnes âgées essentiellement) ; et, durant le repas, sur le mode du bateleur de foire à la sauce moderne, faire acheter pour des sommes importantes des produits sans intérêt. Attention à l’arnaque.

Vérification faite : l’entreprise Boconcept à Perpignan (ou dans le département 66) n’existe pas. Ce nom est très courant : on trouve sur google diverses entreprises, mais pas dans ces secteurs apparemment.

Donc attention …
(Info F.Nicol)



Ecrit le 9 mars 2011

 Hard control, en 4 lettres ...

Le 2 mars à Châteaubriant, dans un hard discount, le client qui vient de passer à la caisse fait observer à la caissière qu’il a passé un carton de 6 bouteilles dont 5 à 1,89 et une à 4,70 et qu’elle n’a pas vérifié ! qu’il a sorti un carton de chaussures dans lequel il aurait pu dissimuler d’autres produits et qu’elle n’a pas vérifié !! Ensuite il lui demande son nom et la prie d’appeler le patron ..... Contrôleur de caissières, peut-être même d’hôtesses de caisse, voilà un métier qui n’est pas sot.

Seulement répugnant.