Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Divers > Député Ducoin > Michel Hunault : incompris !

Michel Hunault : incompris !

17 juin 2012 : Dernière minute : Michel Hunault éliminé à Châteaubriant. le député Ducoin est devenu le Dépité Ducoin


Ecrit le 20 mars 2011

JPEG - 7.4 ko
Hunault-Sarkozy

Eh bien, il est célèbre le Député Ducoin ! Même l’Italie parle de lui : « Sarkozy ci-mette un amico-suo » !
http://www.giornalettismo.com/archives/117940/si-libera-un-posto-al-parlamento-francese-sarkozy-ci-mette-un-amico-suo/

Reprenant une information du journal Le Monde (1), le journal italien raconte la mésaventure de Michel Hunault, en ironisant quelque peu. Faut dire que la France n’est pas très appréciée de la Cour Européenne des Droits de l’homme, en raison, notamment, de la façon dont elle traite les détenus en prison. [Le journal aurait pu parler des Roms aussi ! ].

Or donc, il s’agit de remplacer Jean Paul Costa, atteint par la limite d’âge, actuel juge français à la Cour européenne des droits de l’homme, et par ailleurs son président. Les juges de la Cour sont chargés de contrôler le respect, par les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe, de la Convention européenne des droits de l’homme et de sauvegarde des libertés fondamentales. Et, bien injustement, ils condamnent régulièrement la France, que ce soit sur le régime de la garde à vue, les conditions de détention ou le statut des procureurs.

Pour le remplacer, la France doit présenter trois candidats. Parmi une vingtaine de candidats, le groupe de sélection doit en choisir 6 et le Président Sarkozy en retiendra 3. Le groupe de sélection retient 5 noms (au lieu de 6) et signale plus particulièrement deux candidats (Michel Hunault n’y est pas). Le Président Sarkozy retient ces deux candidats et présente en outre, en deuxième position, le député Michel Hunault. On peut voir les curriculum vitae sur le document officiel.

Michel Hunault qui rêve de gloire judiciaire, au poste prestigieux de juge français à la Cour européenne des droits de l’homme ! Ce serait la consécration d’une carrière bien terne.

Hélas, la ficelle était sans doute trop grosse et le candidat trop maigrelet. Les trois candidats devaient se présenter devant sous-commission sur l’élection des juges. Mais son vice-président, le néerlandais Klaas de Vries, a dit poliment aux trois Français que la liste était rejetée.

PDF - 629.7 ko
Document

Voilà comment se brise un destin international. Le candidat Hunault a-t-il été rattrapé par ses prises de position ? Rappelez-vous, (voir Le Monde du 6 juillet 2002), Michel Hunault s’était prononcé pour un réexamen de la loi sur les délits politico-financiers : une nième tentative pour en finir avec « les affaires » qu’on appelle encore les « abus de biens sociaux ». Deux ans plus tôt, (cf Le Monde du 9 novembre 200), il avait volé au secours de Jacques Chirac, en réponse à une attaque d’Arnaud Montebourg qui voulait envoyer le Président de la République devant la Haute Cour de Justice. Curieusement, ces deux articles ne figurent pas dans la liste de ceux qui a présentés à la commission d’élection des juges.

Mais voilà que le 5 mars 2011, la Droite tente encore de remettre en cause la jurisprudence de la Cour de cassation sur le délai de prescription des abus de biens sociaux. Michel Hunault était donc dans la ligne. Mais la Cour Européenne des Droits de l’Homme a trouvé que cette attitude n’entrait pas dans ses critères.

Le Pauv’ (Mi)Chou dit maintenant que, non, non, il ne voulait pas abandonner la circonscription. Et pourtant s’il avait obtenu le poste convoité il aurait eu OBLIGATION de se consacrer totalement à cette tâche et de résider à Strasbourg. Cela faisait partie des conditions de la candidature.


 Courrier des lecteurs

Ce « nouveau centriste », poussé par l’UMP (comme quoi le centre ...) voulait devenir juge français à la Cour européenne des Droits de l’Homme. Consternée par son profil, la Cour a refusé de recevoir sa candidature et sommé la France de trouver quelqu’un d’autre. Sa présence sur la liste a fait éliminer ses 2 colistiers. En sus il maîtrise si peu l’anglais, langue internationale, que certain de sa nomination il s’était inscrit en février 2011 à une formation intensive. Comme aurait dit ma grand mère : « Faut pas péter plus haut que son cul ». Il s’appelle Michel Hunault.

A.Borgone


Ecrit le 20 mars 2011

 La loi du 3 janvier 1969

A part ça, Michel Hunault fait quand de bonnes choses : il est intervenu, au nom du Nouveau Centre, sur la proposition de loi visant à mettre fin au traitement discriminatoire des gens du voyage, en demandant l’abrogation de la loi du 3 janvier 1969 relative à l’exercice des activités ambulantes et au régime applicable aux personnes circulant en France sans domicile ni résidence.

« Vieille de plus de 40 ans, cette loi dispose que toute personne de plus de 16 ans n’ayant pas de résidence fixe doit être en possession d’un titre de circulation (…) ». Loi de discrimination, « elle emporte avec elle l’écho de la loi de 1912, laquelle mettait en place un fichage anthropométrique des populations nomades présentes sur notre territoire au moyen de procédés bien peu compatibles avec les principes qui gouvernent aujourd’hui la République »


 Communiqué

Communiqué du groupe Europe Ecologie Les Verts du Pays de Châteaubriant  

22/03/2011

Suite aux informations parues dans la presse, les électeurs de la 6e circonscription de Châteaubriant ont appris avec déception que la candidature de leur député , Michel Hunault , au poste prestigieux de juge à la Cour Européenne des droits de l’Homme n’a pas été retenue . La Cour s’est déclarée « consternée » de cette candidature en raison du « profil du candidat » et de son absence de pratique de l’Anglais , malgré une formation intensive depuis un mois . Ainsi les électeurs de la circonscription se sentent méprisés à travers ce refus opposé à leur député .
D’autant que Michel Hunault avait su faire preuve d’un esprit de sacrifice , en renonçant à sa candidature comme député en 2012 dans une circonscription détenue par sa famille depuis près de 50 ans , au profit de Frank Louvrier , conseiller de Nicolas Sarkozy , qui rêvait de devenir député de Châteaubriant sans avoir posé le pied dans la circonscription .

Ainsi , Michel Hunault , après avoir été Maire et conseiller général de Derval , après avoir rêvé d’être maire de La Baule , puis de Nantes, aurait pu poursuivre une brillante carrière politique loin de Châteaubriant.

Quant à changer de député en 2012 , laissons les électeurs de la circonscription choisir un candidat bien implanté dans le territoire et plus soucieux de l’intérêt général que de sa carrière personnelle .


Article de Rue89 : http://www.rue89.com/corinne-lepage/2011/03/24/copinage-en-sarkozie-la-double-honte-de-la-france-a-strasbourg-196747 qui évoque Michel Hunault et aussi les maneuvres autour de Brice Hortefeux. Conclusion : Lorsque viendra le temps d’écrire l’Histoire de ce quinquennat et que les historiens s’interrogeront sur les raisons de la montée inexorable du Front national, il est plus que probable que le copinage, la destruction systématique des symboles de la République, la corruption croissante accompagnée d’une impunité tout aussi croissante, apparaîtront comme des causes aussi essentielles que l’injustice sociale, la peur de l’autre et le déclassement.


NOTES:

(1) Lire ici : http://libertes.blog.lemonde.fr/2011/03/14/petite-manœuvre-de-lelysee-pour-placer-un-ami/