Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Février 2011, emploi, un trompe l’oeil pervers

Février 2011, emploi, un trompe l’oeil pervers

Ecrit le 30 mars 2011

Emploi, un trompe l’oeil pervers

Tout comme Guéant joue avec les chiffres des Cantonales, Xa-vier Bertrand joue avec les chiffres des demandeurs d’emploi. Il se réjouit : 2100 chômeurs de moins en catégorie A, en France, fin février 2011.

Néanmoins, sur un an la hausse pour cette caté-gorie est de 1,3%.

Le chômage des seniors explose : les demandeurs d’emploi de plus de cinquante ans atteignent le pic de 523.200 personnes, en hausse de 1,4% en février et de 13,5 % sur un an. Pourtant, un communiqué du Medef, le 16 juin 2010, déclarait : « l’allongement de la durée d’activité est un facteur important de croissance et d’emploi. Les entreprises sont prêtes à se mobiliser pour franchir une nouvelle étape dans la gestion des carrières des seniors ». Tu parles !

Les offres d’emploi : « Le nombre d’offres pour des emplois de moins d’un mois a bondi de 16,8%. Pour les emplois d’un à six mois la hausse est de 0,4% et pour les emplois de plus de six mois elle est de 2,7% ». Il y a donc augmentation sensible de la précarité.

A quoi il faut ajouter le scepticisme de Jean-Louis Walter le mé-
diateur de Pôle Emploi.
En effet, nous dit Europe1, celui-ci a pu-blié son rapport annuel le 24 mars 2011. S’il fustige certaines méthodes de Pôle Emploi, il met en doute celle du gouvernement en ce qui concerne le chômage de longue durée ! : « (...) Com-mentant la demande de Nicolas Sarkozy d’organiser des entre-tiens pour les demandeurs d’emploi de longue durée dans les trois mois, le médiateur s’est montré sceptique sur l’efficacité d’une telle démarche (...) ». Encore un esprit chagrin !