Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Ministres en balade > Claude Guéant à Châteaubriant (suite)

Claude Guéant à Châteaubriant (suite)

Ecrit le 13 avril 2011

 Le bug !

Il est bien sympa ce ministre, pas hautain du tout ! Il a regardé les plans des futurs bureaux de la sous-préfecture, expliqués par l’architecte qui lisait ses notes. Rien de révolutionnaire. Les bureaux actuels sont conservés, il est seulement question de bâtiment basse-consommation. D’ailleurs c’est à la mode. Mais on se demande comment il va faire car le bâtiment actuel est une fournaise intenable l’été. On peut vous dire qu’il y aura une banque d’accueil pour le public, trois portes avec digicode, une porte capitonnée, un bureau avec traitement acoustique et, à l’extérieur, un bardage ton gris clair (ou blanc) et un auvent brise soleil. On ne sait pas encore le coût. Et quand la sous-préfecture demandera la clim’, la Com’ Com’ s’empressera de la réaliser, quasiment gratis pro Etat ! Le coût de réinstallation du Conseil de Développement (10 000 euros par an) n’est pas pris en compte non plus. Bof !

Perspective
Future Sous-Préfecture

Et puis le ministre a demandé si le personnel avait été associé à l’aménagement des bureaux. Ah ? Non ?

Ensuite il a rencontré le personnel, s’enquérant gentiment de leurs tâches. (il est sympa cet homme) : « vous faites beaucoup de cartes grises ? » - « Non, c’est Ancenis qui les fait » - « Et les contrôles de légalité ? » - « Non, c’est Nantes qui les fait ». Il ne savait pas ça, le ministre ? C’était un bug !

Un p’tit café, une photo avec le maire et le personnel et direction Com’Com’   pour répondre aux questions pertinentes des élus du coin sur le gel des dotations d’Etat, sur le financement de l’accessibilité, sur la couverture du territoire par le réseau ADSL  . Sans avoir de réponse.

Et hop, le ministre est reparti vers 10h30. Il a quand même pu rencontrer les pompiers FO.

 Les pompiers FO

Pompiers FO
Avec le maire, le Ministre et le Député

« Il a rappelé son soutien à notre activité de service public. Renforcés par cette rencontre, nous restons persuadés de nos capacités à faire avancer ce dossier, qui concerne la population de notre département ainsi que les Sapeurs Pompiers qui lui portent secours » dit le secrétaire Emmanuel Riu-Maura.

 Les ministres passent. L’herbe ne repousse pas

Dans un communiqué, la section PS déclare :

« Claude Guéant à Châteaubriant : encore un ministre … C’est une véritable collection de visiteurs « hauts-placés » à mettre au crédit d’Alain Hunault. Mais que nous ont apporté tous ces coupeurs de rubans ? D’inaugurations en effets d’annonce, ils ne sont que les objets de véritables opérations de communication pour magnifier l’action au point mort de notre maire UMP et de son frère député. En attendant, les ministres passent, mais l’herbe ne repousse pas. Les services publics n’y ont rien gagné, bien au contraire. Pire, c’est l’Etat qui encaisse puisqu’il verse un loyer symbolique, voire indécent, pour les nouveaux locaux de la préfecture (1,00 €/m2).

Enfin cette visite n’a rien d’innocent. Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, est l’homme des provocations, portant sciemment les thèmes d’intolérance de l’extrême-droite. Que les frères Hunault cautionnent l’action de ce ministre est une ma-nœuvre dangereuse auprès de nos concitoyens. Ils contribuent ainsi à organiser la logique sécuritaire et identitaire qui propulse le Front national.

Notre devoir au PS est de dénoncer ces manipulations de l’opinion et de mettre au cœur de notre action les valeurs de liberté et de solidarité, et débattre fraternellement dans un cadre démocratique avec tous les citoyens ». (fin du communiqué)


Ecrit le 13 avril 2011

 Le dérapeur contrôlé

Claude Guéant, en tant que Secrétaire général de la Présidence de la République, piaffait d’impatience au Palais de l’Elysée. Oh, certes, il avait sa liberté de parole et en usait, mais il en voulait davantage. Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration, il sillonne maintenant la France, en disant tout et n’importe quoi, tout ce qui peut flatter l’électeur dans le sens du poil, et n’importe quoi au point que d’autres ministres doivent régulièrement se démarquer de lui. Epuisant !

Peu après sa visite à Châteaubriant, il s’est rendu à Nantes, et, là, il a tenu des propos politiques, disant qu’il y a trop de musulmans en France et que « certains comportements qui peuvent être jugés provocateurs, gênent nos concitoyens. On va faire en sorte, par exemple, qu’il n’y ait plus de prières dans la rue ». Ah, c’est vrai ça, interdisons donc les pélérinages de St Anne d’Auray, de Pontchâteau, de Rocamadour et autres lieux où les chrétiens prient dans la rue. Oublions même les processions d’autrefois dans les rues de nos villes et villages décorées pour la circonstance. Il en reste des photos !

Prier

Car, c’est vrai, ces musulmans, ils exagèrent ! Prier dans la rue, ce n’est pas digne ! On en a même surpris qui priaient dans les champs !

Pour les Alternatifs 44, M. Guéant joue à droite toute, « n’hésitant pas à manipuler les faits et à stimuler les fantasmes, à l’opposé de la réalité nantaise où la municipalité a permis la construction, en lien avec les associations musulmanes locales, de trois nouvelles mosquées pour que les Musulmans puissent exercer librement et dignement leur culte. En visite à Nantes, Claude Guéant n’était à l’évidence pas là pour voir cette réalité du vivre ensemble assumé et paisible d’une société définitivement multiethnique et multiconfessionnelle mais, au contraire, pour distiller la peur et la haine. Avec des propos qui puent le racisme, ce démagogue est dangereux pour la démocratie et les libertés ».

Dans la foulée, le ministre multiplie les propositions hasardeuses, remettant même en cause l’immigration choisie (pourtant sélective) de son maître. Il conteste la réforme de la garde à vue (pourtant élaborée par le gouvernement), il veut une loi sur le racolage par internet (encore un contrôle d’internet). A part ça, jure-t-il, « l’UMP et la majorité présidentielle n’ont rien de commun avec le Front national ». Bref, Claude Guéant occupe le terrain médiatique et, pendant qu’on a les yeux sur lui on ne s’indigne pas d’autre chose ! Il a pourtant l’air bien sympa, cet homme. Comme quoi il ne faut pas juger sur les apparences !

Selon les économistes, il va manquer « au moins 35 millions d’actifs d’ici à 2030 » à l’Europe. C’est donc « une erreur de dire qu’il faut limiter l’immigration de travail, il faut au contraire la renforcer », car « un quart des emplois dans l’industrie ne trouvent pas de preneur ». ...

Guéant
Dessin de Moon
06 87 32 77 47

Entre les gens qui sont obligés de prier dans la rue et ceux qui sont contraints d’y dormir, quel est le problème le plus urgent, Monsieur Guéant ?

 

 

 

 

Dessin de presse : http://www.podcastjournal.net/DESSIN-DE-PRESSE-Claude-Gueant-l-homme-a-la-tete-de-lampe-a-incandescence_a7765.html