Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > 2011 - un nouveau Conseil Général

2011 - un nouveau Conseil Général

Ecrit le 4 avril 2011

Un nouveau Conseil Général

Les 20 et 27 mars, 30 conseillers généraux de Loire-Atlantique ont été renouvelés. Le 31 mars, la nouvelle assemblée départementale s’est réunie pour la première fois. Philippe Grosvalet est désormais président du Conseil Général et 15 nouveaux vice-présidents ont pris leurs fonctions. Parmi eux : Yves Daniel (Mobilités) et Gilles Philippot (Sports et activités de pleine nature)

La commission permanente, dirigée par le Président du Conseil Général, assure le suivi des affaires courantes en se réunissant tous les mois. Sur proposition du président, elle comprend 34 membres dont les 15 vice-présidents, et est composée à la proportionnelle, assurant ainsi la représentation de l’opposition et des élus sans-étiquette, soit :
- 7 Conseillers Généraux de la majorité
- 12 Conseillers Généraux de l’opposition.

JPEG - 95.4 ko
Philippe Grosvalet
Copyright : Paul Pascal

Issu d’une famille ouvrière de St Nazaire, Philippe Grosvalet est né en avril 1958. Très impliqué dans la vie locale, il est élu conseiller municipal en 1989, puis adjoint au maire de St Nazaire en 1995. Il s’intéresse particulièrement à la démocratie locale, à l’éducation populaire et à la vie culturelle. En 1998 il devient Conseiller Général, puis vice président chargé de l’économie, de l’emploi, agriculture, finances et personnel. Il connaît bien la région de Châteaubriant.

Philippe Grosvalet succède au Nantais Patrick Mareschal, 72 ans. « Ce fut un président exceptionnel, qui restera le premier président de gauche de Loire-Atlantique. J’ai beaucoup appris à ses côtés », dit P. Grosvalet en affirmant se situer dans la même ligne : les solidarités.

Philippe Grosvalet est plus pragmatique et homme de terrain qu’homme de dossiers. Il met l’accent sur l’écoute de la jeunesse. « J’ai toujours fait confiance aux jeunes, qu’ils aient ou non des diplômes, en tenant compte de leurs qualités humaines ». « Nous nous attacherons à offrir un avenir aux jeunes, dont beaucoup ont du mal à accéder à l’emploi ou à la formation. Nous souhaitons aussi donner un nouvel élan à notre politique en faveur des bénéficiaires du RSA  . ». Enfin, partisan du non-cumul des mandats, Philippe Grosvalet a promis d’abandonner son siège de conseiller municipal nazairien…

Mais cette assemblée ne durera sans doute que 3 ans. C’est maintenant une ère d’incertitudes qui s’ouvre, avec des difficultés financières importantes dues à la politique gouvernementale. Dans trois ans, le Conseil Général et le Conseil Régional seront remplacés par un Conseil Territorial aux contours flous, avec des élus « Conseillers territoriaux » encore mal définis.