Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Excès > Bon sang, mais c’est bien cher !

Bon sang, mais c’est bien cher !

Ecrit le 4 mai 2010

 Le sang en vadrouille

Il se passe des choses … mais la grande presse, aux ordres des puissances financières, se garde bien d’en parler ! Tenez, dans le cadre de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), selon Le Canard Enchaîné du 27 avril 2011, l’Etablissement Français du Sang est prié de faire 12 millions d’économies. Pour cela, il va diminuer le nombre de labos qui analysent les échantillons prélevés, passant de14 à 4. Ces labos régionaux avaient été conçus pour réduire le délai entre le don du sang et la mise à disposition des établissements de soins. Sont ainsi supprimés : Marseille, Strasbourg, Bordeaux, Rennes … Il ne restera que Angers, Montpellier, Lille, Annecy.

Dès lors tous les prélèvements et échantillons devront sillonner la France (Cela fera des économies ??) en faisant courir, d’une part, des risques en multipliant les distances de transfert (sachant que certains produits sanguins ne sont viables que 5 jours) et d’autre part en créant des labos usines automatisés en diminuant les moyens humains nécessaires à la supervision du système. Et s’il y a une grève des transports ? Et s’il y a de grosses intempéries comme l’hiver dernier, bloquant la circulation ? On est en train de créer des déserts transfusionnels !

 Un grand saigneur

Pour mener à bien cette audacieuse réforme, le gouvernement a nommé un directeur UMP label-rouge dont le premier travail a consisté à augmenter son salaire. Il émarge ainsi à 240 000 euros par an. De quoi faire s’évanouir les 800 000 donneurs bénévoles !

Les quatre nouveaux directeurs qu’il a nommés (dont l’épouse du chef de cabinet de Mme Bachelot, son ministre de tutelle), carburent chacun à plus de 10 000 €/mois.


Ecrit le 11 mai 2011

 Une prime pour les salariés

52 000 euros par jour

Les entreprises qui en ont les moyens, peuvent accorder une prime à leurs salariés. C’est ce qu’a fait la société Lagardère (Europe 1, Paris Match et autres) : 720 € par salarié. Or, selon le Canard Enchaîné qui a lu la page 244 du rapport de gestion du groupe pour 2010, les cinq plus hauts dirigeants du groupe ont, eux, des rémunérations ultra-confortables. Ainsi Arnaud Lagardère, a empoché 2 647 283 €, à quoi il convient d’ajouter 16 394 160 € au titre des dividendes des actions du groupe qu’il possède. Cela fait plus de 52 000 € par jour ! Et on dira qu’un SMICard à 1000 € par mois gagne trop !

Philippe Camus, résident fiscal aux USA, a encaissé pour sa part 1 632 470 € avec, en prime 656 270 € au titre de la « valorisation des droits à action de performance ». Le secrétaire général Pierre Leroy a reçu, tout compris, 2 947 754 €. Les deux derniers cogérants n’ont perçu « que » 2 854 784 € et 2 739 632 €. Ces dirigeants gagnent ainsi, en un an, ce que la quasi-totalité des Français ne gagneront pas en une vie de boulot+retraite.

A propos de retraite, le groupe Lagardère a provisionné de quoi assurer 618 600 € de « retraite-chapeau » (c’est-à-dire de supplément de retraite) par an et par personne à ses cinq dirigeants principaux. Leurs futures veuves sont assurées de toucher 60 % de cette somme.

On s’étonne de ne jamais entendre Europe 1 critiquer les trop hauts revenus des puissants dirigeants de ce pays !


Ecrit le 4 janvier 2012

 800 000 euros par mois

La presse estime son salaire brut mensuel à 800 000 €. Si nous avons la chance d’en avoir une, allons donc chercher notre dernière fiche de paie et comparons. Un S.M.I.C. brut mensuel plafonne à 1 365 €. On fait la division ? Résultat : M. Beckham toucherait 586 fois le S.M.I.C. français (si, si, j’ai refait deux fois l’opération). Nous, nous bossons en moyenne 7 heures/jour pour toucher 315 € bruts par semaine et notre ami, dans le même temps, empoche 88 € par minute de boulot. Bon, je vous tire mon chapeau, M. Beckham. S.V.P., soyez à l’heure !!

Voilà, voilà.. Revenons sur notre planète Terre doucement. Le rêve se termine. Revenons sans jalousie aucune à notre quotidien. Nous tous, dits occidentaux, allons vivre un virage impressionnant. Ca va nous prendre aux tripes mais l’avenir est ce que nous voudrons en faire. Nous passons, c’était inévitable, le flambeau de la croissance aux pays émergents. Je pense à la Chine, à l’Inde, au Brésil et à l’Afrique du Sud. Il faudra juste s’adapter au fait que nous ne conduisons plus vraiment l’attelage. L’Euro fête ses 10 ans, c’est encore un petit nouveau dans les monnaies mondiales. Pour bien pousser, comme un plant de tomate, il a encore besoin d’un tuteur, d’un soutien fort de la part à la fois des pays qui l’ont adopté et de ceux qui le surveillent avec envie. Pas de panique, rien ne se perd et tout se transforme. Restons zen, observons, écoutons, sentons. Sur ce, je vous envoie mes meilleurs vœux et vous souhaite un super-réveillon. Faisons la fête …sans abus.

P. Lecteur de Blain

Les grandes fortunes françaises exilées en Suisse