Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Productions animales > Lactalis attaque la Confédération Paysanne

Lactalis attaque la Confédération Paysanne

Ecrit le 11 mai 2011

 Lactalis fait un procès

Le 1er groupe laitier européen Lactalis fait un procès à la Confédération Paysanne de la Loire et à Philippe Marquet, secrétaire départemental au moment de la grève du lait, pour une action de blocage par les paysans de l’usine Lactalis/Nestlé d’Andrézieux-Bouthéon en 2009.

Le procès aura lieu à St-Etienne, le mercredi 1er juin 2011. Lactalis veut faire condamner les paysans et leur demande 14 000 euros de dommages et intérêts.

Ce procès est particulièrement scandaleux de la part d’un groupe qui est capable ces jours-ci de mettre sur la table 4,875 milliards d’euros pour acheter le géant italien Parmalat, pendant que l’élimination des paysans éleveurs laitiers continue au moyen d’un prix du lait le plus souvent inférieur au coût de production.

Lactalis veut faire taire ceux qui résistent. Un comité de soutien aux paysans est lancé, disant notamment : « Tout le monde sait bien que réussir à nourrir l’humanité sera une question cruciale des années qui viennent. Or ce sont les paysans qui produisent la nourriture, il faut donc qu’ils puissent retirer de leur travail un revenu leur permettant d’en vivre et de rester paysans ».

Mais l’industrie agro-alimentaire et les centrales d’achats de la grande distribution paient les produits agricoles à des prix de plus en plus souvent inférieurs aux coûts de production, et les producteurs ne parviennent plus à vivre de leur travail.

Cet effondrement des prix pousse à concentrer sans fin l’agriculture, et conduit dans la production laitière à éliminer les fermes qui pratiquent une agriculture paysanne pour aller vers un petit nombre d’usines à lait.

« Pendant que les fermes disparaissent, les profits des groupes de l’agro-ali-mentaire et de la grande distribution atteignent des records. Mais pendant que les prix payés aux paysans baissent, les prix payés par les consommateurs montent, et voici que des financiers se lancent maintenant dans la spéculation sur les produits agricoles… C’est toute la société qui paie la note de cette logique absurde » Contact : soutienauxpaysans@gmail.com 

 Lactalis et Parmalat

OPA sur Parmalat ? http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110426.REU8008/lancement-de-l-opa-du-francais-lactalis-sur-l-italien-parmalat.html

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/lactalis-soumet-a-bruxelles-son-projet-de-prise-de-controle-de-parmalat-06-05-2011-1437963.php

http://www.tdg.ch/actu/economie/autorite-boursiere-feu-vert-opa-lactalis-parmalat-2011-05-13

Des mises en examen ? http://www.usinenouvelle.com/article/des-mises-en-examen-dans-le-dossier-parmalat-lactalis.N151788

Le groupe Lactalis : http://www.usinenouvelle.com/article/lactalis-le-pdg-emmanuel-besnier-en-est-l-actionnaire-majoritaire.N151974#xtor=EPR-169

http://212.239.25.9/DinDocuments/il%20S.a.s.%20su%20azioni%20Parmalat%20S.p.A..pdf?rand=6057559290818&cache=12251


Ecrit le 23 novembre 2011

 Lactalis : refuser de signer

L’entreprise laitière LACTALIS vient de faire parvenir à ses producteurs laitiers une nouvelle proposition de contrat laitier, affirmant que ce nouveau projet est plus équitable pour eux. Elle les incite donc très fermement à signer ce contrat, menaçant ceux qui s’y refusent de sanctions économiques.

Pour la Confédération Paysanne, cette attitude est totalement intolérable. « Nous rappelons qu’il n’y a aucune obligation légale de signer ces contrats et nous invitons nos collègues producteurs laitiers à refuser de le faire. La contractualisation forcée que semblent vouloir nous imposer les entreprises laitières françaises n’est pas admissible alors même qu’au plan européen, aucune décision définitive n’a été prise en ce sens ».

En tant que membre fondateur de France MilkBoard (FMB), organisation de producteurs transversale et pluraliste, la Confédération Paysanne invite les éleveurs laitiers à rejoindre FMB, pour la défense des droits des producteurs.

D. Lebreton (06.74.17.28.50)