Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Départemental > Conseil Général : commission permanente de juin 2011

Conseil Général : commission permanente de juin 2011

Ecrit le 22 juin 2011

 Commission Permanente du 1er juin 2011

Matériel informatique réformé : les Amis de
Gruellau ont bénéficié d’un ordinateur (à la
demande de Gilles Philippot) et le club
Meil’Infos de la Meilleraye (à la demande
de Jean Massé).

Partenariats agricoles : Suventions accordées à la société des Courses d’Erbray
(2700 €), à la Chambre d’Agriculture de
Loire-Atlantique (93 150 €), au Syndicat
des Eleveurs du Cheval Breton (3300€).

Zones industrielles : le Conseil Général accorde 269 436 € à la Com’Com’   du Castel-
briantais pour l’aménagement de la zone
du Bignon (6 ha pour 449 060 €) et 168
000 € pour l’extension de la zone de Ho-
chepie à Soudan (montant des travaux :
280 000 €). Ces subventions sont prises
dans l’enveloppe du Contrat de Territoire
2009-2011.

Tourisme   et mémoire : subvention de 52
000 € pour l’aménagement d’un gîte rural
de 10 lits à Vay dans le cadre de "Tourisme  
et Handicap".

Des aides sont accordées à l’ASPHAN   (as-
sociation de sauvegarde du patrimoine his-
torique et artistique de Nozay), d’une part
pour acquisition des ateliers des Pom-
pières (carrière de schiste de Pierre Dou-
cet) – et d’autre part pour les actions édu-
catives auprès des scolaires.

L’expo temporaire « La Résistance dans
les camps de déportation »
sera dotée de
4000 €. Expo prévue à la Sablière à Châ-
teaubriant d’octobre 2011 à septembre
2012.

Enfance  : La loi du 9 juin 2010, permet aux
assistants maternels, notamment en milieu
rural, de se regrouper en un lieu unique
pour s’occuper des enfants dont ils ont la
charge, afin d’augmenter l’amplitude ho-
raire de garde (ex : 7h30 à 20h) dans l’ob-
jectif de répondre au mieux aux attentes
des parents, sans pour autant travailler
plus que 35 heures par semaine par
exemple. Dans ce cadre il est prévu à No-
zay la création de la Maison des petites
marmottes, pour 10 lits. Le Conseil Général
accorde 2500 € de subvention.

Insertion : les entreprises d’insertion parti-
cipent à l’activité économique. Outre la re-
cherche de formations professionnelle sou
d’emplois, elles aident leurs salariés
confrontés à des problèmes de santé ou de
logement qui freinent la mise au travail. Il y
en a 17 sur le département. Le Conseil Gé-
néral leur accorde une subvention en
hausse de 1.97 % par rapport à 2010. Il
maintient aussi la subvention de 39 950 €
pour l’action Mobil’Actif (aide à la mobilité).

Jeunesse et éducation populaire : le RAP  
au Grand Auverné organise Loisirs et Va-
cances pour tous, avec deux volets : ac-
compagnement des familles les plus dému-
nies dans leurs projets de vacances et or-
ganisation de sorties à la journée pendant
l’été. Le Conseil général accorde 1500 €
sur un budget total de 5000 €.

Electrification rurale : des travaux sont né-
cessaires pour des renforcements liés à
des baisses de tension en secteur rural.
Toutes les communes du Pays de Châ-
teaubriant sont concernées sauf Soul-
vache, Noyal s/Brutz, Fercé et Château-
briant. Total des travaux : 1 960 529 €.
Montant de la subvention : 392 106 €

Rivières  : le bassin versant de la Chère re-
présente 455 km2 dont 330 km2 en Loi-
re-Atlantique. Le syndicat d’aménagement
mène une action de restauration sous la
conduite d’un technicien de rivière. De
même le bassin versant du Don fait 717
km2 avec deux salariés. Le Conseil Géné-
ral prend en charge 45 % des salaires .

Nolwenn Blanchard, directrice du Foyer du
Jeune Travailleur de Châteaubriant repré-
sentera, au sein de l’office HLM Habitat 44,
les associations dont l’un des objets est
l’insertion ou le logement des personnes
défavorisées.

 Liaison ferroviaire Nantes-Rennes

Les contrats Etat-Région de Bretagne et
des Pays de Loire sur la période 2007-
2013, ont prévu une étude sur une po-
tentielle liaison ferroviaire Nantes-
Rennes, assurant la desserte du futur
aéroport de Notre Dame des Landes.
Cette étude montre que les schémas éla-
borés permettraient de relier Nantes à
Rennes en 45-50 minutes avec arrêt à
Notre Dame des Landes, et de diminuer
les temps de trajet pour les liaisons
Nantes/Bretagne
Sud,
voire
sur
Rennes/Quimper.

De nouvelles études, pour 1 650 000 €
HT   vont être engagées avec plusieurs
thèmes : trafic et volets socio-écono-
mique, technique, environnement, amé-
nagement du territoire. Durée des
études : 24 mois.