Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > La Mée ? > Histoire-Résistance-1939-1945 > Guerre 1939-45 : Indigènes à Issé

Guerre 1939-45 : Indigènes à Issé

Ecrit le 22 juin 2011

Les Indigènes

JPEG - 89.9 ko
Tombe à Issé

On sait que le 27 juin 1944, un train de 35
wagons d’explosifs fut mitraillé en gare
d’Issé. On sait qu’il ne restait plus de
vitres dans le bourg. On sait que pour
dégager les décombres, l’occupant
allemand utilisa des prisonniers de l’armée française. Des nettoyeurs, des liquidateurs. Plusieurs d’entre eux se firent
sauter en manipulant des caisses de torpilles ou de roquettes. On sait que les
trois menuisiers du bourg furent requis
pour fabriquer les cercueils. On sait que
plus tard l’artisan Moinard fabriqua le
monument funéraire qui est toujours près
du mur au fond du cimetière d’Issé.

On ne sait pas les noms de ces soldats. On ne sait pas combien ils étaient. On ne sait
pas leur nationalité. On ne sait pas si un pasteur ou un curé colonial les avaient
convertis. On ne sait pas s’ils étaient animistes comme leurs aïeux. On ne sait pas s’ils
étaient musulmans.
Ils reposent sous le croissant, les Indigènes.

(A.Borgone)


NOTES:

(1) Indigènes : allusion au titre du film « Indigènes » http://fr.wikipedia.org/wiki/Indig%C3%A8nes