Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Emploi, zone de Châteaubriant > 2010 > BMO - Besoins de main d’oeuvre 2010

BMO - Besoins de main d’oeuvre 2010

Ecrit le 7 avril 2010

 Marché du Travail - bassin de Châteaubriant

M. Hervé Bonnet chef du service statistiques de Pôle Emploi, a présenté, le 27 mars 2010, les perspectives de recrutement pour le bassin d’emploi de Châteaubriant, avec des modifications importantes depuis l’an dernier :
– Élargissement du champ d’enquête à tous les secteurs (y compris l’agriculture, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière).
– Élargissement du champ d’enquête à toutes les tailles d’entreprises (y compris les établissements 0 salarié).

De ce fait on peut difficilement comparer avec les chiffres de l’an dernier.

L’objectif de cette enquête annuelle : quantifier les projets de recrutement (remplacements et créations nettes) et mesurer les difficultés éventuellement rencontrées sur certains métiers.

Cette étude est un outil de mesure conjoncturelle du marché du travail et participe à l’identification des besoins de formation d’un territoire.

Pour l’année 2010, il y aurait 1085 projets de recrutement pour la zone d’emploi de Châteaubriant : :
– 704 dans des établissements de moins de 10 salariés
– 381 dans des établissements de 10 salariés et plus.

(En 2009, sans prendre en compte l’agriculture, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière, il y avait 502 projets de recrutement, dans des établissements de 10 salariés et plus. On voit donc que la baisse est très sensible !)

Et puis, projet de recrutement ne veut pas dire recrutement ! Et ne veut pas dire non plus : emploi rémunérateur ! Par exemple, le bassin d’emploi de Châteaubriant cherche à recruter 125 professionnels de l’animation culturelle. Chacun sait bien que ce sont des emplois saisonniers à durée limitée !

 Et les métiers verts ?

Ah le développement durable ! On n’a que ça à la bouche en ce moment et on nous promet des emplois verts pour demain, vert comme espérance ? Ou vert de rage ?

L’enquête de Pöle Emploi a voulu connaître les besoins spécifiques des établissements en matière d’emplois verts (recrutement et formation), dans neuf domaines : protection de l’environnement, prévention des pollutions, gestion des eaux usées, gestion des déchets, réduction des émissions de gaz à effet de serre, efficacité des réseaux de distribution électrique, efficacité énergétique des bâtiments, énergies renouvelables, agriculture biologique. 3816 établissements de Loire-Atlantique considèrent se situer dans un des neuf domaines précédents et 7.3 % seulement envisagent de recruter, ce qui peut faire 280 emplois. Pas de quoi sauter au plafond !

Et pourtant Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Ecologie parle de 600.000 emplois verts promis par le Grenelle de l’environnement. Mais, depuis ce Grenelle, la crise s’est accentuée et le Grenelle lui-même a du plomb dans l’aile. Et on n’a pas fait le compte des emplois supprimés !

La CFDT et la CGT ont demandé au cabinet Syndex d’explorer l’autre côté de la médaille verte : la destruction d’emplois dans les filières traditionnelles générée par le durcissement des contraintes environnementales. Dans le secteur automobile, par exemple, la montée en puissance des moteurs hybrides entraînerait la perte en France de 4000 à 8000 spécialistes du moteur thermique à l’horizon 2020. La réglementation plus drastique dans la sidérurgie détruirait pour la filière fonte entre 3000 et 6000 emplois... « Résultat, le solde net de créations d’emplois pour 2020 serait plus proche des 60 000 que des 600 000 annoncés en fanfare », regrette Jean-Pierre Bompard, le délégué à l’environnement pour la CFDT. Il ne faut donc pas trop rêver …

(les résultats de l’enquête BMO 2010, 34 diapositives, seront prochainement sur le site internet de La Mée, et sur le site de la maison de l’emploi, rubrique « Observatoire » -
http://www.mde-paysdechateaubriant.fr/)