Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Chronique en gallo : le pouvoir des femmes

Chronique en gallo : le pouvoir des femmes

Ecrit le 6 juillet 2011

 Le pouvoir des fon-mes

Je m’apprêtais à chanwteu les derniéres victoires des fon-mes : Lagarde, la preumiére au FaitMIne, la Martine qui veut ête la preumiére présidente de not’ reupublique, la mére Joly qui va batte le Hulot...et v’la qu’on apprend, au matin, que la victime de DieuSaitKiéteu hein-ne naïye et hein-ne oie pas toute blanche qui feuzeut dans l’argent sale et espéreu remplir sa caisse naïye. Y aurait donc des mauvaises et des bon-nes fon-mes et les zhon-mes devraient se méfieu. Et le juge ameuricain qu’on aveut ben vanteu doit se mordre les mains !

Par contre, on se réjouisseu de la bonne surprise de la libération des journalisses, otages chez les afghans et qu’éteu prêts à reutourneu pour faire leur meutieu. Mon Sarko qu’aimeut serreu les mains va êtes obligeu de vérifieu les zhon-mes qui pouveu lui saisir le paletot ou proposeu hein-ne nouvelle loi pour filtreu ses zamis. Pour choisir ses minisses, ça a l’air difficile asteure pasqueu le temps éteu compteu.

Des bateaux se prépareu pour débarqueu à Gaza mais ça va faire du rififi comme l’auwte faïye. On attendeu que l’ONU déclareu un Etat Palestinien.
« Juillet ensoleilleu et en grand tonnerre de ciel emplit caves et greunieux »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 13 juillet 2011

 Vivent les vacances !

Pisqueu la Franwce entreu en vacanwces, même à La Mée de Chateaubeuriand, on va se passeu de nos feuilletons habituels ; le KasDéeSse, le cas Banon, le cas de Guéant le coléreux qu’aimeu pas les rapports vicieux sur les policieux vireux, l’hUMeuPeu empétreu dans ses problèmes d’eumigration et de binationaliteu, le cas nar Vall qui signeu le projet socialisse et le débineu le lendemain.

On suivra pu les guéres en plantant des petits drapeaux sur la carte comme on feuzeut pour le Tour de France quand j’étais garçaille, on verra pu les batiauws pour Gaza bloqueux ou attaqueux par les zisraéliens.

Mais on va profiteu de l’éteu et des averses qui arrozeu nos jardins, on va chanwteu, danwseu, faire la féte à toutes festiviteux (n’oubliez pas Gruellau les 20 et 21 Aout !) qui balaiyeu not’pays et on reprendra le collieu ben reupozeu.

« Et je crois se je vous disoye
Les valeurs qui sont en mon fait
Qu’à grand peine creu je seroye,
Et si suis le mois de juillet
Je suis joyeux e peu de plet
Pour tous biens faire tost mourir
Si doit un bien de cueur parfait
En mon temps Jesucrist servir »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 17 août 2011

 Mein-me les sang-hieux !

La farce de la vie a continueu tout l’éteu et nous a ben éteu conteu par les meudias mentoux :

– y a ceusses qui mourreu : les sang-hieux dans les algues vertes des mers gallos, les indigneux bombardeux ou qui fuyeu dans des barques troueux, les affameux de la corne d’afrique qu’on a ben du mal à ideu, les militaires envaïyeu cheu les Af(freux)Ghans ;

– y a ceusses qui feuzeut mourir au lieu de faire vivre : les bouzeux obligeux productivisses, les boursieux, boursicotous, banquieux qui joueu not’argent au poker mentou, les gouvernants de la rigueur qui joueu avec nos nerfs et détruiseu tous les acquis sociaux mais pas les niches fiches cales...y s’étonneu des reuvolteux !

– À coteu, y a les auwt’s farces : Lagarde, hyène du FMI, prise dans le gros Tapie, le tirou norvégien qui chasseu comme des lapins les jein-nes multi-culturalisses, trop gentils avec les musulmans, le Takiedine, banquieu de la mafia sarkosyste, le Meudiator tueur, les salades sales de Murdoch, les Roms qu’on obligeu a changeu de rue ou de terrains, que not’Géant renvaïyeu queuques jours cheu nos vaïzins pour faire du chiffe mais qui reuveuneu ben vite.

« Lorsqu’il pleut pour Notre Dain-me
tout est vin, tout est châtain-gne ! »
et y en aura à Gruellau les 20-21/08/11

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Et un p’tit bonus écrit le 21 août 2011

 Les optimisses et les pessimisses

J’n’seux pas si c’éteu comme ça cheu vous : parmi mes vaïzines, y en a deux qui sont teurjous à se crêpeu le chignon à propos de tout, la mère Acide ne veut vaire que le naïye, la con-nerie du monde et des journalisses qui la raconteu ; la mére Commode qui trouveu le bon partout, qu’éteu tout le temps contenwte de ce qui arriveu et creut qu’ça va s’arrangeu. Maïye, j’eumeu ben les zécouteu et je vas vous rapporteu les discussions d’anneu ;

– la mére Acide : « as-tu vu comme mon Sarko se laisseu meuneu par le bout du nez par la Merkel ; on dizeu qu’il éteu deuveunu le petit téckel à Merkel qui aboiyieu mais suiveu ; il a calleu su les zeuro-bombes et fait deuvisseu les bourses ;
- la mére Commode : « ça va chanwgeu ! J’ai ouï au matin que le Baïyerou y veut produire et instruire ; c’est-t-y pas hein-ne belle deuvise pour gueurir l’Etat en urgence !
– La mére Acide : « oui, mais les verts éteu dans les choux avec le Hulot qui feuzeut de la distanwce ben vaillante, le kohne bandit qui v’leut rallieu les socialisses !
– La mère Commode : « tu comprends rein à la strateugie ; pour chasseu Sarko, on feura tous alliance ; les socialisses y vont faire comme Obama : prendre des bus pour alleu kauwzeu avec les gensses et soulageu les ceusses qui sont en fin de vie comme le Béchar des Sables »

« Celui qui prend soin du poulet peut réclameu les plumes »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


NOTES:

sang-hieux : sangliers