Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Conseil de Développement (ex CBE) > Conseil de développement ... et SCOT

Conseil de développement ... et SCOT

Ecrit le 6 juillet 2011

 A.G du 23 juin 2011

L’assemblée générale du Conseil de Développement a eu lieu le 23 juin, avec un renouvellement de la moitié de ses mem-bres et l’arrivée de gens jeunes, « souhaitant participer au débat démocratique avec celles et ceux qui s’engagent à apporter leur contribution au développement harmonieux de nos 33 communes » comme le souligne le Président Jean Luc Colin. Le Conseil a entrepris de faire le bilan de la « Charte du Pays » adoptée en 2000 et qui a servi de référence aux différents programmes négociés avec l’Europe, l’Etat, la Région, le Département. Il se projette avant tout vers l’avenir avec la volonté d’accompagner les décisions des collectivités locales dans les textes en préparation : le PLH (programme local de l’habitat) et le SCOT   (schéma de cohérence territoriale).

Deux groupes travaillent actuellement, l’un sur la mobilité, l’autre sur l’habitat. Un troisième va se mettre en place : « déchets et citoyenneté ». Des soirées-débat sont souhaitées : réforme des collectivités locales, territoire et vieillissement, offre de soins, tourisme   etc. Objectifs : mieux connaître les attentes des « forces vives » du pays et être force de proposition. (1)

 Le SCOT  

Les participants à l’assemblée générale ont redit leur désir de pouvoir s’exprimer sur l’évolution du Pays. Un large débat s’est instauré sur le développement local, global, durable et harmonieux. L’un des sujets abordé avec force a concerné le SCOT   (schéma de cohérence territoriale).

Du coup, l’assemblée du Conseil de Développement a adopté un voeu qui a été envoyé au Président du Pays, Alain Hunault, et aux 33 maires, constatant « l’enlisement incompréhensible du projet de SCOT   » et rappelant que « notre territoire est le seul de Loire-Atlantique à ne pas en être pourvu ». Regrettant aussi que s’élaborent un PLH (plan local de l’habitat) et des PLU   (plan local de l’urbanisme) par exemple à Châteaubriant. Ces projets même en s’additionnant, ne faciliteront pas « la cohérence territoriale qui devrait précéder » ;

Le voeu demande instamment aux décideurs du Pays « de concrétiser rapidement la création effective du SCOT   en donnant juridiquement la compétence et les moyens au Syndicat Mixte « Le Pays de Châteaubriant   », sachant que les prochains contrats signés avec le Département, la Région, l’Etat ou l’Europe exigeront des démarches cohérentes et organisées des territoires » ;

et il propose « la contribution active du Conseil de Développement et de ses groupes de réflexion pour une réalisation participative et citoyenne du SCOT   ».

 Les derniers seront les premiers

Lors de la réunion du 30 juin 2011, un élu, Bruno Leroy, délégué de la Com’Com’   au Conseil de Développement, a annoncé à tous les conseillers l’existence de ce voeu, s’attirant une réponse brutale du Président Alain Hunault pour qui, au contraire, « le Pays de Châteaubriant   sera le premier de Loire-Atlantique à disposer d’un SCOT   conforme aux prescriptions du Grenelle II ». Et voilà comment, dans l’évangile selon Alain, les derniers seront les premiers !

Les premiers en mauvaise foi !

BP  


Ecrit le 13 juillet 2011

 Adhésion à l’Auran

Le Président du Pays de Châteaubriant   n’a pas aimé, pas aimé du tout, qu’on lui rappelle que le SCOT traîne
. Dans un communiqué, il fait savoir que le Pays de Châteaubriant   a adhéré à l’AURAN (agence d’urbanisme de l’agglomération nantaise). Maintenant il va falloir encore 3 ans pour aboutir au SCOT   (Schéma de Cohérence Territoriale).

L’agence AURAN, dotée de 25 urbanistes, est chargée de mettre en œuvre un programme partenarial contribuant à doter ses partenaires adhérents d’outils d’observation, de planification et de prospective. Elle a réalisé à ce jour un SCOT   : celui de Nantes St Nazaire. Elle assiste actuellement le Syndicat Mixte du SCOT   du Pays de Retz dans son adaptation, et accompagne le projet de coopération entre les Métropoles de Nantes et de Rennes.

Elle s’intéresse à l’aménagement du territoire, notamment l’urbanisme, le logement, le transport, le développement économique, avec un observatoire centralisant et analysant les données statistiques, et un service d’information géographique produisant de la cartographie pour aider ses membres dans leurs réflexions et prises de décisions.

L’AURAN est un organe de réflexion et de proposition. Un de ses thèmes actuels : les besoins d’habitat liés au vieillissement de la population. Et aussi : observatoire des modes de vie et des changements socio-économiques, attention portée aux personnes en situation de handicap, observatoire des déplacements et analyse de l’évolution des comportements.

Espérons que l’AURAN saura faire participer les citoyens à ses recherches et partager ses orientations pour que le développement du Pays soit effectivement porté par ses citoyens et non-limité à une petite poignée d’élus ...


NOTES:

(1) NDLR : ceci ne plaît pas toujours à certains élus de la Com’Com’ du Castelbriantais qui estiment qu’ils sont les premiers, et les seuls, à pouvoir dire et faire quelque chose de bien.