Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > Hôpital-urgences : inquiétudes sur le SMUR

Hôpital-urgences : inquiétudes sur le SMUR

Ecrit le 26 octobre 2011

Chauffeurs du SMUR

Le Syndicat SUD santé sociaux 44, a écrit à la direction du Centre Hospitalier de Châteaubriant :

« Nous venons de prendre connaissance de votre souhait d’utiliser des brancardiers comme chauffeurs du SMUR (service mobile d’urgence) ». Pour Sud santé « il est hors de question de mettre en danger statutairement les brancardiers dans le cadre de l’exercice de leur travail et les patients potentiels avec une offre de soin dégradée » « La loi est très claire sur la composition des équipes SMUR qui sont constituées strictement d’agents diplômés ».

SUD demande le retrait immédiat de ce projet et appellera si besoin au soutien de la population si la direction perdurait dans sa gestion strictement comptable de l’offre de soins publique. La réglementation en vigueur dit, dans son article D 712-60 :

"L’équipe d’intervention comprend au moins trois personnes, dont un médecin, un infirmier et un conducteur ou pilote. Le conducteur, ambulancier titulaire du certificat de capacité d’ambulancier ou sapeur pompier, remplit les conditions prévues par le décret n°87-965 du 30 novembre 1987.

Le médecin régulateur du service d’aide médicale urgente, en liaison avec le médecin le cas échéant présent auprès du patient, adapte la composition de l’équipe d’intervention aux besoins du patient, déterminés en fonction des informations dont il a connaissance lors de cet appel. Lors d’un transport inter-hospitalier régulé par le SAMU et assuré par le service mobile d’urgence et de réanimation, l’équipe d’intervention peut selon l’état du patient être réduite à deux personnes, dont un médecin".

D’autre part, nous ne comprenons toujours pas la réaction du directeur des soins de refuser, sans aucun motif, une rencontre intersyndicale avec les brancardiers « avec la présence de Sud ».

Nous avons visiblement une autre conception du dialogue social. Nous nous efforçons de toujours répondre présent à l’appel des agents quand ils nous sollicitent. Notre présence rentrait dans ce cadre. Nous y allions avec le souci d’un dialogue constructif, dans le respect de la législation, des droits et devoirs des agents.

Contact : 07 86 11 81 73