Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Projet jeunesse de la CC de Châteaubriant

Projet jeunesse de la CC de Châteaubriant

Projet jeunesse
Un quartier stigmatisé, pourquoi ?
Bandes
Sorties vacances
Ta Page et Plaquette
Flou et Fly
ACLA, été 2004
Les Potes des sept lieux
Chéquiers Jeunesse
Les jeteurs de sort
Bilan jeunesse
Tempo jeunes
Ski et lumières
Réflexions sur les activités

Ecrit le 24 septembre 2003

Le projet jeunesse de la Communauté de Communes

Le projet jeunesse de la Communauté de Communes du Castelbriantais a été donné aux membres du Conseil Communautaire en juin 2003. La Mée a laissé passer les vacances pour en faire une présentation.

Il s’agit d’un document en deux parties : un état des lieux et un projet jeunesse proprement dit.

L’état des lieux est essentiellement comptable : nombre de jeunes dans les écoles, nombre de salles de sports, centres de loisirs etc.

La première surprise vient des « personnes ressources » interrogées : sur 8 d’entre elles à Châteaubriant, 5 sont d’arrivée récente en notre ville et ne sont en contact avec la jeunesse que de façon administrative. Cela donne bien l’orientation de cet état des lieux.

De même, à Châteaubriant, les rédacteurs de l’état des lieux font mention de 12 associations « intervenant auprès de la jeunesse » : on y trouve 6 associations de parents d’élèves, 2 comités de jumelage, 2 associations d’obédience catholique (l’action catholique des enfants et la jeunesse indépendante chrétienne), l’ACLA (association castelbriantaise de loisirs et d’animation) et le foyer des jeunes travailleurs, mais pas l’Amicale laïque, ni la Mission Locale, ni d’autres associations très présentes auprès des jeunes.

Conseil Municipal des Jeunes

Il est question du Conseil Municipal des jeunes « progressivement les jeunes sont en train de prendre en main la démarche de projet ; qui était jusqu’alors supportée par les encadrants » est-il écrit . [On sait que c’est faux].

En ce qui concerne les adolescents le rapport signale qu’en 2002, dans les actions proposées par l’ACLA, « 127 jeunes ont participé aux activités et 550 sont passés « visiter », ce qui ressort bien la potentialité d’actions en direction des jeunes sur Châteaubriant ». C’est là qu’on peut lire que les jeunes constituent « un public en recherche d’informalité » ce qui ne veut strictement rien dire ! Une chose est certaine : les actions jeunesse proposées cet été sur le territoire de la Communauté de Communes ont fait « flop » avec souvent zéro, un ou deux jeunes par après-midi. Cette année n’était proposé que du sport, l’an dernier étaient proposées des sorties variées : patinoire à Nantes, soirée barbecue, randonnée orientation, etc.

Stigmatisation : danger...

Sur Châteaubriant une chose étonne : la population du quartier Ville aux Roses est systématiquement dénigrée avec des phrases du genre « Cette population relativement repliée sur elle-même (...), les rassemblements de jeunes sont fréquents. Les phénomènes de bandes et le rôle des leaders semblent relativement marqués (...) Les conduites à risques concernant les consommations de psychotropes (...) sont notamment stigmatisées sur le quartier de la Ville aux Roses ». (1) (...) Quelques dégradations et tags sont à déplorer sur le gymnase de la Ville aux Roses et les abribus de la Ville Marie »(2)

Alors qu’est-ce qu’on propose à Châteaubriant ? « Un cinéma composé de 6 salles. Bowling et Billard (3). Réhabilitation des immeubles et des abords de la ville aux Roses. Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la délinquance »

On sait aussi que la municipalité de Châteaubriant doit ouvrir prochainement un poste de police à la Ville aux Roses, mais à part ça, rien : rien sur un projet d’animations pour la jeunesse, rien sur le logement des jeunes, rien sur l’emploi des jeunes.

Il se trouve qu’il existe une « section jeunesse » à Fercé autour d’un local, des activités encadrées à Issé, un foyer des jeunes à La Chapelle-Glain. Un groupe de jeunes s’organise en autonomie au Grand Auverné. Ont-ils été consultés ? Non.

Une constante en effet : à part à Erbray, les rédacteurs de l’état des lieux n’ont pas rencontré les jeunes des communes. C’est assez incroyable de faire un « projet jeunesse » sans rencontrer les jeunes ! Les maires l’ont dit, à Louisfert par exemple : « Aller à la rencontre des jeunes pour évaluer les attentes ». mais cela n’a pas été fait. Des souhaits de « développer l’inter-génération » ont été émis à Noyal sur Brutz et Grand Auverné. Par la suite, après la rédaction du rapport, le maire de Louisfert a provoqué une réunion avec les jeunes de sa commune. S’y est-il mal pris ? Aucun jeune ne s’est déplacé. Le maire en a conclu hâtivement qu’il n’y avait pas de problème « jeunes » dans sa commune.

Bandes ?...

De nombreuses communes posent le problème des « phénomènes de bande » (Petit Auverné, Rougé, Soudan, Villepôt), du faible investissement des adolescents dans la vie associative locale (Noyal sur Brutz), des dégradations commises par les jeunes (Louisfert, Soudan), de la consommation d’alcool (dans presque toutes les communes) et de consommation de drogues douces (il est même question de commerce à Rougé et de trafic de stupéfiants à St Aubin). Le maire de St Aubin des Châteaux est conscient de la difficulté à satisfaire les attentes des jeunes « pour des raisons de finances et d’encadrements ». D’autant plus que le recrutement d’animateurs pour les centres de loisirs connaît de réelles difficultés.

Le problème qui se pose dans de nombreuses communes est celui-ci : la municipalité propose un local et des activités, « mais une certaine partie des jeunes ne s’associent pas au projet et posent des problèmes de rassemblement « sauvages » sur la commune » « avec notamment des problèmes de bruit (mobylettes) ». Autrement dit : les municipalités souhaitent encadrer étroitement les jeunes et s’inquiètent quand ils sortent du cadre pré-établi.

Cet état des lieux étant fait, avec ses limites (manque de consultation des jeunes), la Communauté de Communes a élaboré un « projet jeunesse » :

Quel projet ?

Créer un poste de « chargé de développement à l’action associative » et un poste de « agent de développement de l’animation jeunesse »

Créer une commission technique de 16 membres Organiser des formations d’animateurs sur le territoire Créer un Conseil des Jeunes à l’échelle de la Communauté de Communes durant l’année 2004 Créer un centre social (pour pallier le « manque de lien social ») Créer des associations-supports (asso-ciations de jeunes et foyers). développer les temps d’ouverture des « Centres de Loisirs » et harmoniser les offres de services sur le territoire. On peut admirer le désir de réaliser des « actions d’animations en transversalité », de « proposer des événementielles sur les communes en réflexion » et de « bonifier les contenus et les prestations ». Etendre l’action préventive et informative du Point d’Information Jeunesse

Bref on peut dire tout ce qu’on veut dans un projet, à condition que les mots ronflants correspondent à des actions effectives. Attendons de voir ...

Le projet jeunesse, centré essentiellement sur le sport et les activités diverses, ne comporte rien sur l’emploi des jeunes, rien sur leur santé, rien sur leur logement, rien sur la formation, rien sur la mobilité des jeunes. Est-ce à dire qu’on va en rester à ce qui existe actuellement : occuper les jeunes pour éviter qu’ils fassent du bruit et des bêtises ? On aurait pu souhaiter un projet d’une autre envergure.

Pari sur l’avenir

Il manque un élément important dans le projet : si on fait un projet jeunesse, c’est pour répondre à la question « quels futurs adultes souhaitons-nous voir dans quelques années ? », c’est donc obligatoirement un projet politique au sens noble du terme où les adultes (nous) prennent des risques, font un pari sur l’avenir. Voulons-nous de futurs consommateurs douillets et gentils, voulons-nous de futurs citoyens étant capables de développer un esprit critique ?...Un projet jeunesse est fait pour interroger ça (chez les gens qui croient encore un minimum au mot politique, à la vie de la cité). Sinon, on énonce seulement des moyens de fonctionnement et ensuite on évalue uniquement la présence ou non des jeunes....


Ecrit le 24 mars 2004 :

Sorties vacances

A la suite de ce que nous avons annoncé la semaine passée, les sorties « patinoire » et « bowling » organisées pour le Conseil Municipal des jeunes, s’ouvrent aux autres 11-15 ans de la Communauté de Communes. « A la demande du Conseil des Jeunes » dit la Communauté de Communes. Etrange ! Cela fait bien longtemps que l’ACLA (association castelbriantaise de loisirs et d’animation) organisait des activités VARIEES pour les adolescents, pendant les vacances (patinoire, rallye vélo, soirée grillades, course d’orientation). Depuis que le secteur « Jeunesse » a été repris par la Communauté de Communes, ces activités ont été rares....

Enfin bon, il y a quelque chose d’organisé, tant mieux. Le nombre de places est limité (un car de 52) : les inscriptions sont donc nécessaires, au plus tard la veille, à la Maison de l’Enfant - Tél 02 40 81 83 30. Lors de l’inscription les jeunes doivent être accompagnés d’un parent.

sorties d’été 2004


Ecrit le 19 mai 2004 :

Ta Page et Plaquette

Il y a un service jeunesse à la Communauté de Communes du Castelbriantais avec un directeur et au moins quatre animateurs. Pour l’instant, à part le Cybercentre , l’opération Cinéville et le Point d’Information jeunesse, ils ne semblent pas avoir organisé grand chose pour les adolescents. « 2003 était une année d’organisation de l’action ». Ah bon.

Oui mais ... TaPage. C’est quoi TaPage ? Vous avez vu TaPage ? C’est le journal tri-annuel des jeunes de la Communauté de Communes du Castelbriantais. Nous avons fini par dénicher le premier numéro, qui est sorti en février 2004 sur 8 pages, en couleurs avec quelques infos sur les emplois saisonniers, des adresses utiles (bowling, mini-golf, piscine, bibliothèque, cinéma, cybercentre), l’analyse d’un jeu vidéo, et le concert de Matthieu Chédid..

Une autre plaquette, couleur, cartonnée, 8 pages, donne les adresses des centres de loisirs du castelbriantais.


Ecrit le 11 août 2004 :

Flou et Fly :
Le Club des Cinq en vacance

L’annonce en a été faite en réunion de Communauté de Communes : on allait voir ce qu’on allait voir, l’animation jeunesse de la CCC   (Communauté de Communes du Castelbriantais), en cet été 2004, allait surpasser celle de 2003 (pas difficile ! celle-ci avait été un bide).

Donc, un animateur du secteur jeunesse a été embauché. Le poste était si « intéressant » que trois jeunes se sont succédé en un an et ont préféré partir à grande vitesse (le dernier s’appelait Thierry Pavard, il est parti courant juillet). Quant à Karine Huet, chargée de la coordination des centres de loisirs, et de l’accueil péri-scolaire, elle a démissionné début août.

Ainsi ils s’en vont tous : l’enclos est trop petit et l’initiative   interdite. Il ne reste donc que trois personnes : le coordinateur en chef, l’animateur du cybercentre et l’animatrice de « l’antenne » point Info-jeunesse.

Local baladeur

A propos, ce point info est baladeur : il est situé en principe dans le même local que le cybercentre. Le local « Pélikan », rue du Pélican, existe toujours mais certains jours il n’y a plus personne. Quand les usagers (peu nombreux certes) téléphonent au Pélikan, le répondeur les renvoie au Cyber-centre qui n’est pas ouvert en permanence... alors ils s’en vont voir à l’ACLA (Centre de Loisirs) ou à la Maison de l’Enfant pour savoir « comment t’est-ce qu’on fait pour savoir, où t’est-ce qu’on s’adresse et quoi t’-est-ce qu’y y’à et comment que ça se passe ».. La coordination générale semble défaillante ....

Pourtant il devrait se passer des choses : le secteur jeunesse de la CCC   a embauché 5 animateurs, pour faire 5 activités en 5 lieux différents de la Communauté de Communes, soit 25 équipes de jeunes. Mais que peuvent faire 5 animateurs quand il ne se présente que 5 à 6 jeunes ? Quand des lieux d’animation sont supprimés sans prévenir personne ? (ce fut le cas par exemple, en juillet, à Noyal s/Brutz, La Meilleraye, Issé, Louisfert, Erbray).

5 pour rien

On ne sait pas à quoi correspondent les activités proposées, disent les jeunes. « C’est plutôt flou ». Les animateurs en sont bien d’accord.... « Vous n’avez qu’à regarder le fly » a-t-il été dit à un parent. « Le quoi ? ». « Ben oui, le fly, le dépliant quoi ». Ah bon, l’animation d’été c’est donc « flou et fly » .... Joli nom.

Pauvres animateurs : en plus de s’ennuyer ferme (parfois un animateur pour 4 jeunes, ou même un animateur pour 2) , ils sont de plus condamnés au silence. On leur recommande de ne rien communiquer à la presse (et pour cause : il ne se passe rien). On recommande la même chose aux jeunes aussi d’ailleurs. Et la presse qui, l’été, est toujours en manque d’information, a été bien discrète, à part renouveler des appels aux jeunes pour qu’ils viennent s’inscrire aux activités proposées.

Génial

Les animations-jeunesse été 2004 sont donc aussi loupées que celles de 2003. Et août est pire que juillet. Une idée ? il serait peut-être bon de prendre modèle sur la fourrière : tous les jeunes de la catégorie présents avant le couvre-feu devraient être embarqués d’office, pour cause de statistiques à sortir.

Mais vous allez voir qu’il y aura, en septembre-octobre, un bilan satisfaisant qui sera dressé. On parie ? La CCC   va s’approprier les animations sportives du Conseil Général qui, elles, rassemblent une vingtaine de jeunes à chaque séance... !

A propos, savez-vous comment se fait l’information sur les activités jeunesse de la Communauté de Communes ?
– Avant : on ne dit rien, car les élus n’ont pas voté
– Après : on ne dit rien parce que les élus ont voté
– Pendant : on ne dit rien, tant que l’action se déroule (ou qu’il n’y a personne)
– A la fin : on ne dit rien sauf si c’est pour dire « C’était génial ! »

On se console comme on peut.
B.Poiraud


Ecrit le 12 octobre 2004 :

 ACLA ETE 2004
Saison très satisfaisante

Avec 592 participants pour 6 251 journées au cours des 42 jours d’ouverture, la saison 2004 au Village des Enfants confirme la courbe ascendante engagée depuis quelques années. Ainsi sur les quatre dernières saisons, le nombre des participants a progressé de près de 18 % et le nombre de journées-enfants de 10 %. L’ouverture de l’action à l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes explique cette importante progression.

L’écart de fréquentation entre les 2 mois se confirme encore cette année ;

– en Juillet : très forte progression, une moyenne de présence de 182 enfants par jour avec des pointes à 220-230 enfants certains jours.

– en août : un peu plus de 110 enfants en moyenne par jour. Le mois d’Août est relativement plus « calme », à l’image du rythme de Ia ville en cette période estivale.

Les enfants de 7 à 10 sont les plus nombreux à fréquenter le Village des Enfants (40 %), avec une augmentation du nombre des enfants de 6 ans. Les tout-petits représentent près de 30 % de l’effectif.

Les JUNIORS (11-14 ans) avec plus de 100 participants sur la période constituent un groupe maintenant bien représenté.

Parmi les activités on peut mentionner :

–  soirées à thèmes et nuitées sur place au Village des Enfants
–  sorties à vélo, randonnées/découverte à pied autour de Châteaubriant
–  activités d’expression : danses et musique africaines, chansons, conte théâtralisé, etc... débouchant sur une présentation en direction des autres enfants ou des familles
–  multimédia : création et retouche d’images, films d’animation, jeux en réseau
–  ateliers cuisine : rendez-vous que se donnent tous les petits gourmands
–  activités manuelles et sportives
–  poney : atelier aussi permanent que très sollicité
–  piscine, bowling, mini-golf, cinéma...

– Le FESTIVAL DES EPOUVANTAILS a réuni plus de 300 enfants

Des Rencontres   Inter-Centres ont eu lieu à La Meilleraye, Issé et Indre.

Tout l’été : sensibilisation autour des oiseaux, à l’occasion de Ia dénomination des bâtiments du VILLAGE DES ENFANTS

 48 animateurs

48 animateurs occasionnels (diplômés) ont été recrutés pour l’encadrement du CENTRE DE LOISIRS sur les 2 mois, une équipe qui a témoigné de sa créativité, de son dynamisme et de la qualité de contact avec les enfants.

5 personnes ont par ailleurs été recrutées en plus de la titulaire du poste, pour assurer la préparation et le service des repas, ainsi que pour le ménage des salles.

 Séjours

Autre volet de l’activité d’été, les séjours à la semaine, avec hébergement sous toile. La vie collective constitue un aspect essentiel de la vie de chaque séjour, structuré autour d’une activité ou d’un thème. Avec 144 participants sur les 11 propositions de séjours, l’activité reste assez stable depuis plusieurs années.

Parmi les propositions : PONEY, CIRQUE, CROISIERE EN PENICHE AVEC HALTES SPORTIVES, INDIENS (sensibilisation à la culture indienne et non pas « jouer à l’indien », en la présence d’un membre de la tribu HURON-WENDAT), MULTI-SPORTS, BORD DE MER etc.

 Hebdo

Depuis le 16 septembre 2004 le Centre de Loisirs propose des rendez-vous hebdomadaires autour d’une technique.

Atelier ROBOTIQUE À partir de 11 ans Construction d’un ROBOT, à partir d’un cahier des charges technique précis.
Jeudi de 17 h à 18h30

Atelier MULTI MEDIA
À partir de 11 ans. Du traitement de l’image et du texte par la création de BD,

création de film d’animation, Musique Assistée par Ordinateur. Jeudi de 17 à 18h30

Club NATURE , à partir de 8 ans
Observer et identifier les oiseaux, les insectes, les petites bêtes d’eau douce, les arbres, les fleurs,... Utilisation des outils du vrai naturaliste : carnet de terrain, loupes, jumelles, boussoles, etc... Construction de nichoirs, de refuges à insectes, aquarium, vivarium. Mardi 17h 15 à 18h 15

Les inscriptions à ces ateliers ont doublé depuis l’an dernier. L’objectif à atteindre est de 8 enfants par atelier. Mais il y a déjà 12 inscrits en Robotique.

Par ailleurs le centre de Loisirs est ouvert le mercredi et les vacances scolaires autour de très nombreuses activités. Une plaquette d’information est disponible au bureau, 5 rue de Couëré à Châteaubriant ainsi que les tarifs (qui tiennent compte du quotient familial et de la prise en charge par la Caisse d’Allocations familiales)

Renseignements au 02 40 28 88 89

site de l’ACLA

Les enfants ont réalisé un site internet très attrayant, présentant la vie du centre de Loisirs..

 Les Potes des 7 lieux

Au cours de l’été 2004, l’animation-jeunesse n’a pas « marché » dans la Communauté de Communes du Castelbriantais, malgré l’embauche de cinq animateurs. D’une part les activités proposées n’avaient rien d’enthousiasmant (du type « sculpter une botte de paille » !) et d’autre part, une activité d’été qui n’est pas soutenue par des activités tout au long de l’année, ne saurait accrocher des jeunes

Peut-on donc penser qu’il est difficile de mobiliser des jeunes ? L’exemple du canton de Derval est à prendre en compte : l’association « Les Potes des 7 Lieux », qui travaille sur le terrain toute l’année, a proposé un large panel d’activités et projets aux jeunes, à la satisfaction générale :

Trois camps ont été proposés en juillet :
– escalade à Batz sur Mer avec 14 jeunes
– multi-activités à Brocéliande (14 jeunes)
– équitation à St Molf avec 7 jeunes

Les sorties bouées tractées et Océanile ont fait le plein, avec une participation d’environ 40 jeunes à chaque sortie.

Les activités Mini-bus karting, parc des Naudières ou encore bowling, ont elles aussi connu un large succès.

En ce qui concerne les accueils foyers, plusieurs semaines d’ouverture ont été proposées aux 7 communes de la Communauté de Communes du secteur de Derval. Les jeunes ont pu se retrouver dans un lieu commun autour d’une équipe d’animation dynamique et participer à des jeux et activités en tous genres.

Un petit groupe de jeunes a travaillé cet été à l’élaboration du Site Internet de l’Association. On peut y trouver, entre autres, le programme d’activités à venir, une galerie photo et un forum de discussion.

Adresse : www.lespotesdes7lieux.fr

 Jeunes : les activités du Conseil Général

Au cours de l’été 2004, sur les 4 cantons de la Communauté de Communes du Castelbriantais (mais hors Châteaubriant), le Conseil Général a organisé, comme chaque année, des stages pour les adolescents. Les quatre stages, numérotés S8, S9, S10, S11 ont accueilli 125 jeunes :
– Rollers, avec une journée au skate-parc de Nantes
– Planche à voile, VTT, aviron à Vioreau
– Transcantonale à VTT
– Planche à voile-catamaran à Vioreau

Autres activités : foot (72 adolescents) et équitation (28 adolescents) . En tout 225 adolescents ont bénéficié des activités d’été animées par les animateurs sportifs du Conseil Général.

Questions :

Si donc les activités d’été ont bien fonctionné avec le Conseil Général et avec Les Potes des 7 lieux, pourquoi pas sur la Communauté de Communes de Châteaubriant ? Le changement de pouvoir s’est fait en avril 2001. La nouvelle direction aurait donc pu mettre quelque chose en place à l’été 2002 et encore plus en 2003 et 2004. Force est de constater l’échec.

Il y a sans doute un problème de Direction du Secteur Jeunesse. Ce qui est inévitable quand on sait que le critère de recrutement est d’être un bon joueur au football-Voltigeurs ou au rugby.


Ecrit le 15 décembre 2004

Chéquiers jeunesse

Comme nous avons eu l’occasion de le dire, les chéquiers-jeunesse à 25 € ne marchent pas fort. Au point que la Communauté de Communes du Castelbriantais a éprouvé le besoin de réaliser des cartes postales publicitaires. Une aubaine pour les collectionneurs.

Pour les jeunes, rappelons la sortie à Nantes le 20 décembre - Renseignements au 02 40 81 83 30. Prix : 2,50 €

Activités jeunesse

Sortie bowling, tournoi de basket, sortie thalasso, sortie à Nantes, grand jeu de rôles, tournoi vidéo : c’est ce qui est proposé aux jeunes pour lesquels, en outre, des locaux sont ouverts tous les après-midi

20 déc : Abbaretz, Nozay, Saffré
21 déc : Abbaretz
22 déc : Abbaretz, Nozay, Saffré
27 déc : La Grigonnais, Puceul, Vay
28 déc : Vay
29 déc : La Grigonnais, Treffieux, Vay
30 déc : Treffieux

Bien entendu tout ceci se passe dans la CC de la Région de ... Nozay. Tél 02 40 79 35 04


(ski1<-]Ecrit le 22 décembre 2004 :

Les jeteurs de sort

L’été dernier les "animations-jeunesse" de la Communauté de Communes du Castelbriantais ont fait un flop. Les responsables en ont conclu que ni les parents, ni les jeunes, n’avaient su lire les (rares) infos données en guise de programme.

Pour tenter de rattraper le coup, les responsables ont proposé un séjour-ski pour 47 jeunes, du 12 au 20 février 2005 (180 € à la charge des familles, 180 € à la charge de la Communauté de Communes). Initialement le communiqué de presse parlait des 11-15 ans, puis un autre communiqué a élargi aux 11-16 ans. Cette fois les jeunes ont été intéressés et plus d’une centaine d’inscriptions ont été enregistrées. Deux fois trop ! Que faire ?

La Communauté de Communes a donc prévu un deuxième séjour du 16 au 23 avril, et procédé à un tirage au sort, en donnant le même numéro aux frères et sœurs pour éviter de les séparer. Manque de chance, à cet âge, les jeunes sont plus attachés aux copains qu’aux frères et sœurs. Le tirage au sort a créé des insatisfactions. Et des télescopages avec d’autres voyages prévus par les écoles. Il y a des familles qui ont "tiré" le premier séjour et qui préfèreraient le second, et inversement, mais comme cela ne s’équilibre pas, il est question de ... tirage au sort ... pour les permutations..... Encore une affaire mal préparée !

Pour éviter ce genre de désagrément, la Communauté de Communes a (enfin !) décidé de consulter les jeunes de 14 à 18 ans pour « connaître [leurs] attentes et recueillir [leurs] propositions ». Bonne idée. La réunion est prévue le mardi 21 décembre à 11 heures au Bowling. Cela aurait pu être une initiative   du Conseil des Jeunes ... si on lui laissait une marge de liberté.


Ecrit le 1er janvier 2005 :

Lors de la réunion organisée le 21 décembre 2004 pour les jeunes de Châteaubriant, des invitations personnelles ont été envoyées (mais pas à tous les jeunes). Présents : une vingtaine seulement, qui se sont trouvés face à quatre représentants de la Communauté de Communes ... qui ne se sont même pas présentés !

Des participants ont (re)demandé que la piste de skate-board de la Ville aux Roses soit éclairée et entretenue comme celle du Parc François Mitterrand. Ils ont dit que les « soirée Did-ji » c’est plus de leur âge ety qu’ils aimeraient un foyer pour pouvoir se retrouver librement. Ils ont déploré le manque de communication de la Communauté de Communes sur les activités proposées aux jeunes.

On verra ! On verra ! 0nt répondu les responsables de la Communauté de Communes .

Et la réunion s’est terminée par un « pot » et une partie ... gratuite ... de bowling.

BP  


Ecrit le 22 juin 2005 :

 La jeunesse passe et se passe

Que fait la Communauté de Communes du Castelbriantais en matière de Petite Enfance et de Jeunesse ? Aucun bilan n’a été dressé publiquement pour ces deux services essentiels. Un rapport a cependant été remis aux maires des 19 communes et ce n’est que par hasard que La Mée a pu en avoir connaissance.

L’avantage d’un bilan « globalisé » : regrouper le travail de toutes les structures, essentiellement associatives, qui existent sur le territoire de la CCC   (et qui existaient antérieurement). La globalisation donne du « corps » aux chiffres. Quelques graphiques, et le tour est joué. Le rapport fait « sérieux » même si les activités ne sont guère plus importantes qu’avant.

Centres de loisirs extra Scolaires

Sept centres associatifs existent sur le territoire de la CCC  . Ils ont proposé 38 semaines d’ouverture cumulées et 18 mini-camps au cours de l’été 2004, correspondant à 10 543 journées-enfant soit une augmentation de 5 % environ par rapport à 2003.

1037 enfants en ont été bénéficiaires :
–  389 enfants de Châteaubriant
–  598 enfants hors Châteaubriant
–  50 enfants hors CCC  

En entrant un peu plus dans le détail, on s’aperçoit que ce sont les enfants des communes limitrophes de Châ-teaubriant qui en profitent le plus :

– 115 enfants : Erbray
– 84 enfants : Moisdon
– 70 enfants : Soudan
– 66 enfants : St-Aubin-des-Châteaux
– 50 enfants : la Meilleraye$- 49 enfants :Issé
– 48 enfants : Rougé
– 116 enfants : sur 11 autres communes

La CCC   a aidé à la formation de six animateurs et a prêté du matériel d’animation. Des journées « inter-centres » ont été organisées, la CCC   s’occupant de l’organisation et du financement des transports par car. Enfin une plaquette a été diffusée à 3000 exemplaires dans les écoles.

Le bilan, essentiellement chiffré, ne donne aucune indication sur l’orientation pédagogique des activités d’été.

Un échec : l’été jeunes

Comme nous l’avons dit à de multiples reprises, les activités adolescentes au cours de l’été 2004 ont été un échec. Cinq animateurs avaient été recrutés. Le programme des activités proposées n’avait rien d’attractif. De ce fait seuls 70 jeunes ont répondu. Le bilan de la CCC   ne communique pas le nombre de journées. En moyenne une ou deux par jeune ?

Par comparaison : le service jeunesse se propose d’ouvrir 1512 places d’animations pour les adolescents à l’été 2005.

Péri-scolaire

13 communes (sur 19) bénéficient d’accueils pour les enfants, avant et après l’école. La gestion de ces centres reste communale ou associative. La CCC   est intervenue en aide technique aux organisateurs, en formation de 15 animateurs et en prêt de matériel éducatif.

Pour l’année 2005, deux nouveaux accueils seront ouverts : La Meillaraye et St Julien de Vouvantes.

Les tarifs seront augmentés de 3 % environ à partir de septembre 2005.

Cybercentre

La structure Cybercentre lancée du temps de Martine Buron en 1998, reçoit toujours beaucoup de jeunes : 9722 usagers ont fréquenté le local de la rue de Couëré en 2004, soit une moyenne de 42 par jour d’ouverture.

La majorité des usagers sont des jeunes. Le cybercentre est un lieu de service et aussi un lieu de rencontre d’autant plus qu’il sert un peu de point d’information jeunesse.

Le cybercentre est ouvert 32 heures par semaine, il offre un accès libre et gratuit à l’informatique. Deux ordinateurs sont réservés à la recherche d’emploi et aux travaux scolaires.

La Communauté de Communes se propose d’ouvrir des créneaux horaires supplémentaires pour dépasser la découverte de l’outil informatique : création de sites internet et de blogs, retouche d’images, création de diaporama et d’albums photos, etc

Projets 2005

Pour l’été 2005, tout un programme a été monté :
– activités quotidiennes :, mini-golf, bowling, sports divers, sorties (patinoire, parc aquatique), jeux en forêt.
Propositions nombreuses mais peu variées. Sur 8 semaines : 10 fois du sport, 8 sorties patinoire-Nantes, 7 bowling, 6 mini-golf, 7 activités diverses et seulement 2 sorties au parc aquatique. Les prix varient de 1,50 € à 2,50 € par jour.

– stage de danse, (5 jours), stage photo (2 jours), semaine multi-sports (4 jours), semaine du cirque (4 jours). Tarif : 10 € à 20 € par personne.
– séjour à la mer : du 22 au 27 août pour 30 €
– séjour « tri-national » de 10 jours avec des Allemands et des Polonais :150 € (restauration et hébergement compris)

A noter que les propositions auraient pu être travaillées davantage. Par exemple, une sortie à la patinoire de Nantes aurait pu être couplée avec une autre activité “découverte de la grande ville”. Par ailleurs Nantes n’est pas la seule ville possédant une patinoire : Angers et Rennes en ont une aussi, et la journée dans ces deux villes aurait pu valoir le déplacement. Mais cela aurait demandé une plus grande préparation.

Tous les renseignements peuvent être trouvés à La Maison de l’Enfant, route de Juigné à Châteaubriant - 02 40 81 83 51.


Ecrit le 3 novembre 2005 :

 Tempo-jeunes

Voici le programme des activités de vacances pour les jeunes :

Samedi 22 octobre, fête à Redon de 13h30 à 18 h
Samedi 22, concert à Lusanger à 20 h (*)
Lundi 24 : luge à la mine d’Abbaretz , de 13h30 à 18 h
Lundi 24, soirée sportive à Bouvron, de 19h30 à 22 h
Mardi 25, Tépacap (escalade d’arbres) , de 10h30 à 18 h (*)
Mardi 25, spectacle hip hop St Herblain, de 19h30 à 22 h (*)
Mercredi 26, pique nique et rallye à Nantes, de 10h30 à 18 h
Jeudi 27 karting de 13h30 à 17 h (*)
Jeudi 27, découverte musculation de 19h30 à 22 h
Vendredi 28, tournoi de foot en salle, de 14 à 18 h
Vendredi 28, cinéma de 13h30 à 17h30 (*)
Vendredi 28, Muder Party de 19h30 à 22 h

Ainsi 12 animations différentes ont été proposées aux jeunes, dont cinq payantes (repérées par une étoile *). Mais cela concerne les jeunes de la région de Blain.

Pour les jeunes de la région de Châteaubriant, il a été proposé :

24-28 octobre, stage de bowling (*)
Mercredi 2 novembre : bowling (*)
24 et 27 octobre : sorties patinoires (*)
Et rien d’autre.

Ce n’est pas varié et ce n’est pas gratuit. A la Communauté de Communes du Castelbriantais l’imagination n’est pas au pouvoir !


Ecrit le 16 novembre 2005

 Ski et lumières

Comme en 2005, la Communauté de Communes du Castelbriantais organisera deux séjours de ski à Courchevel (Savoie) pour 94 jeunes de 11 à 17 ans du territoire. Ces séjours se dérouleront du 18 au 25 février 2006 et du 25 février au 4 mars 2006.

Pris en charge par une équipe de cinq animateurs diplômés, les jeunes effectueront le trajet de nuit en car grand tourisme  . Le matériel de ski sera mis à disposition, et chaque jeune skieur bénéficiera d’un forfait d’accès à l’ensemble du domaine skiable. La première demi journée sera consacrée à une évaluation de niveau réalisée par l’Ecole de Ski Française, et tous les débutants pourront poursuivre cet apprentissage encadré durant trois jours.

Ce séjour est accessible à tous les jeunes de la Communauté de Communes âgés de 11 à 17 ans. Les tarifs prévisionnels pourraient s’établir en fonction du quotient familial, sur une échelle de 180 à 220 €. 180 euros, c’est cher

Les dossiers de pré inscriptions sont à retirer et à retourner à l’accueil de la Communauté de Communes du Castelbriantais, 5 rue Gabriel Delatour à Châteaubriant du 28 novembre au 9 décembre 2005.

Tous les renseignements sont disponibles en contactant le Service Jeunesse au 02.40.81.84.11. Voir ski3

Illuminations

Pour les fêtes de Noël, le Conseil Municipal des Jeunes organise un concours de maisons et magasins illuminés. Les bulletins d’inscription sont à retirer en mairie. Date limite : 13 décembre.

 Patinoire

Une patinoire sera installée place Ernest Bréant à partir du 16 décembre. Tarif : deux euros par créneau d’utilisation. Ces créneaux sont de deux heures chacun et, entre deux, il faut une demi-heure pour refaire la glace.
Un espace-enfants sera spécialement aménagé.

Dix chalets de vente de cadeaux de Noël seront installés : 8 autour de la patinoire et 2 place St Nicolas, près de la Maison de l’Ange  

 Réflexion sur les activités Jeunes

La Communauté de Communes du Castelbriantais est contente : elle organise un séjour au ski pour les jeunes (du moins ceux dont les familles ont les moyens de payer 180 à 220 €). Nos voisins des autres Communautés de Communes ont d’autres conceptions. 180 euros, c’est cher

 Sur Nozay,

par exemple, La Mano propose, depuis des années, un atelier mécanique. Tous les samedis matins, Pablo encadre des jeunes qui réparent de vieux solex, dans la perspective de participer au Festival Rock & Solex de Rennes.

Tous les samedis après-midi, les jeunes peuvent bénéficier d’un atelier « mécanos débutants ». Pablo en profitera pour sensibiliser les jeunes à la sécurité routière, en réalisant un petit film en lien avec le cybercentre
Rens. 02 40 79 35 04

 Sur Derval

, l’association « Les potes des sept lieux » propose des activités « foyers » : Le foyer est un endroit où les jeunes peuvent venir se détendre, s’amuser tout l’après-midi ou juste passer voir les amis. Ils peuvent y trouver des jeux (ping-pong, baby-foot, billard indien...), un point documentation et un bar sans alcool. Un animateur est présent pour discuter, échanger et les aider à monter leurs projets.

Il existe quatre foyers sur les communes de Derval, Marsac sur Don, Sion-les-Mines et St Vincent des Landes. Pour les trois autres communes (Jans, Lusanger et Mouais), une salle municipale est mise à disposition de l’association. Plusieurs projets de foyer sont actuellement en cours de discussions .

Accueil pour les 12-14 ans : selon leurs attentes, sous la présence constante d’un animateur, les jeunes adolescents ont à leur disposition la grande variété de jeux de société, matériel sportif, matériel de bricolage de l’association. Des activités à thème y seront régulièrement proposées.

Accueil pour les 15-18 ans : moment de rencontre entre les jeunes, par exemple autour d’une partie de cartes, de tennis de table ou de baby-foot. Les jeunes peuvent venir pour se détendre, échanger, s’informer ou trouver du soutien auprès de l’animateur présent pour la mise en place de leur envies d’activités... (organisation de concert, de voyage, implication dans la vie locale ou projet humanitaire, etc...)

Renseignements : 02 28 50 46 39
site internet : www.lespotesdes7lieux.fr/


Ecrit le 26 novembre 2006

 Du ski pour les jeunes

Des séjours de ski sont proposés aux jeunes de la Communauté de Communes du Castelbriantais : 4 séjours de 47 jeunes chacun, soit 188 jeunes de 11 à 17 ans

Du 9 au 17 février 2007 :
– 1 séjour sur le site de Châtel
– 1 séjour sur le site de St Gervais

Du 17 au 24 février 2007 :
– 1 séjour sur le site de Châtel
– 1 séjour à la Chapelle d’Abondance

Deux des séjours sont réservés en priorité aux jeunes n’ayant pas participé aux précédents séjours-ski.

Inscriptions auprès de la Communauté de Communes du Castelbriantais (5 rue Gabriel Delatour) - jusqu’au 8 décembre inclus.

Le prix des séjours varie selon le coefficient familial : 180 €, 220 € ou 260 € .

Renseignements au 02 40 28 88 89.

Voir ski1 et ski2


Ecrit le 16 mai 2007

 

 Jeunesse et déception

Samedi 12 Mai 2007 je vais inscrire ma fille aux activités jeunesse de la communauté de communes du Castelbriantais pour un séjour l’été prochain. Je complète un dossier puis on m’envoie à un autre guichet pour faire une réservation du séjour et un autre encore pour les deux semaines. Jusque là pas de problème.

Au moment de la facturation on me demande la somme que j’avais déjà calculée 203 € , je demande comme l’année dernière de pouvoir régler en deux fois un chèque maintenant et l’autre début juillet. La dame me répond qu ’ils ont eu des ordres le matin même, et qu’il me faudra régler en une seule fois. Je demande pourquoi : on me répond que c’est une décision du Président, M. Hunault, pour éviter les problèmes de règlement ! Peut-être .... mais on devrait nous le dire avant de nous laisser faire toutes les formalités : des personnes vont avoir des difficultés pour régler. Il faut penser aux familles qui ont des ressources modestes ...

Sans compter toutes les familles pour qui ces séjours sont hors de prix.
Annie M.

fil santé jeunes

Coup de pouce de la Région pour la mobilité internationale des étudiants


NOTES:

(1) en réalité il y en a partout. Voir par exemple les caves dans le quartier HLM de la Route de Vitré.
(2) Des tags il y en a partout, même sur La Poste de Châteaubriant, et notamment dans le quartier de St Michel des Monts
(3) Ces loisirs ne seront pas à la portée de toutes les bourses.