Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes âgées, retraités > CLIC > CLIC - années 2000-2004

CLIC, personnes âgées, APA

CLIC - années 2000-2004

Décembre 2000
Septembre 2001
Avril 2002
Octobre 2002
Février 2003 : un local
Mars 2004
7 juillet 2004
Décembre 2004
Décembre 2005

(Ecrit le 12 décembre 2000)

CLIC  

Un CLIC   c’est un « centre local d’information et de coordination gérontologique », un moyen de concrétiser un partenariat entre les services de soutien à domicile, le secteur libéral, les hôpitaux et les établissements d’hébergement, en direction des personnes âgées les plus défavorisées. C’est un lieu de proximité, d’écoute, d’aide et d’orientation des personnes âgées et de leur famille.

Pour obtenir la mise en place d’un CLIC   il faut deux choses :
– Un découpage géographique cohérent correspondant à une population âgée de plus de 60 ans, en milieu rural, de 7000 à 10 000 personnes. C’est le cas pour le pays de Châteaubriant   qui recense environ 11 000 personnes de plus de 60 ans
– Une acceptation par l’Etat.

La Communauté de Communes du Castelbriantais (sous la Présidence de Martine Buron), a décidé d’adhérer au projet CLIC  , et de proposer un contenu précis d’ici la fin janvier 2001. Auquel cas, s’il est accepté, l’Etat versera 500 000 F par an, et le Conseil Général 200 000 F

-----------------

Ecrit le 17 septembre 2001

Un clic   et une claque

Un CLIC   avait été demandé par l’ancienne municipalité (maire Martine Buron) et l’étude a été poursuivie sous l’actuelle municipalité (Maire : Alain Hunault). Et puis, clac, pas de CLIC  , refusé, « par manque de volonté politique » paraît-il. Ce qui veut dire que la demande n’a pas été fermement soutenue par les élus ? Ce sont les personnes âgées qui vont en pâtir en continuant à être « baladées » d’un service à un autre. Qu’importe ! les élections municipales ne sont pas pour tout de suite

D’ailleurs en ce moment, il n’y a que les élections sénatoriales qui comptent : un conseil d’administration du Centre Communal d’Action Sociale devait avoir lieu lundi 17 septembre à Châteaubriant : il a été annulé, pour permettre aux élus (de Droite) de participer à une réunion électorale en vue des Sénatoriales.


Ecrit le 24 septembre 2001 :

CLIC   et Déclic

La semaine dernière nous avons dit que le CLIC   demandé pour la région de Châteaubriant avait été refusé. C’était exact. Mais ce refus a provoqué un déclic, une réaction qui a conduit à la tenue d’une nouvelle réunion le lundi 17 septembre et, du coup, le CLIC   a été accepté, au moins pour un an, à condition qu’il ne reste pas limité à la ville de Châteaubriant mais s’étende sur les 4 communautés de communes du Pays de Châteaubriant   (Communauté de Communes du Castelbriantais, de l’Est Castelbriantais, de Derval et de Nozay)

-------------

Ecrit le 3 avril 2002 :

Un p’tit CLIC  

Le 27 mars 2002, il a été question du CLIC   (centre local d’information et de coordination gérontologique) à la réunion de la Communauté de Communes du Castelbriantais. Une association ad-hoc a été créée le 7 mars 2001. Le CLIC   a été accordé pour un an en septembre 2001. La Communauté de Communes a désigné 6 représentants le 14 janvier 2002. Mais on n’est pas plus avancés pour autant, sauf qu’on en a parlé ce 27 mars 2002 ... pour changer ... les statuts de l’association. Les personnes âgées attendront encore.


(Ecrit le 5 mai 2002) :

Un p’tit CLIC   (suite)

Sept CLIC   (centre local d’information et de coordination gérontologique) ont été lancés le 17 septembre 2001, dont un à Châteaubriant. Jean Seroux a reconnu qu’il avait pris du retard et que deux réunions de mise en place devraient avoir lieu les 21 mai et 5 juin 2002. Le CLIC   étant initialement prévu pour UN AN, on se demande bien ce qu’il pourra faire entre le 5 juin et le 17 septembre !

-------------

Octobre 2002 :

CLIC   : Ouvert !

C’est nouveau depuis août 2002 : le CLIC   (Centre Local d’information et de Coordination gérontologique) est ouvert. Il s’adresse aux personnes âgées qu’il doit :

– Informer (sur leurs droits, sur les services qui leur sont offerts)
– Rechercher avec elles une solution adaptée à leur situation
– Réfléchir à une prévention

Ce CLIC   est réservé aux personnes de plus de 60 ans et à leur entourage, afin de mieux préserver l’autonomie de chacun. Il est situé 14 rue des Vauzelles à Châteaubriant - La coordinatrice est Mme Goineau - Tél 06 77 09 10 97

L’assemblée générale du CLIC   aura lieu salle de la Hunaudière   au Centre de Services CCI (14 rue des Vauzelles), mardi 9 octobre 2002 à 18 h.

Rappelons que l’idée d’un CLIC   a été lancée par Martine Buron le 19 septembre 2000. Et la Communauté de Communes du Castelbriantais, le 7 décembre 2000 lors d’une réunion à Fercé, en a adopté le principe avec financement de l’Etat (76 000 € environ) et du Conseil Général (30 000 € environ). Suite au changement de municipalité, la volonté politique locale a faibli. Cependant un CLIC   a été créé le 17 septembre 2001 pour Châteaubriant, en principe pour une durée d’un an. Il y a donc eu du retard à l’allumage


Ecrit le 25 décembre 2002

Le C.L.I.C

Le CLIC   on en parle officiellement depuis le 19 septembre 2000 : un CLIC   c’est un « centre local d’information et de coordination gérontologique », un moyen de concrétiser un partenariat entre les services de soutien à domicile, le secteur libéral, les hôpitaux et les établissements d’hébergement, en direction des personnes âgées les plus défavorisées. C’est un lieu de proximité, d’écoute, d’aide et d’orientation des personnes âgées et de leur famille.

Pour obtenir la mise en place d’un CLIC   il faut deux choses :
– Une acceptation par l’Etat.
– Un découpage géographique cohérent correspondant à une population âgée de plus de 60 ans, en milieu rural, de 7000 à 10 000 personnes.

C’est le cas pour le pays de Châteaubriant   qui recense environ 11 000 personnes de plus de 60 ans.

En mai 2002 Jean Seroux, Conseiller Général, a reconnu que le CLIC   avait pris du retard ! La commission départementale gérontologique a accepté de lui laisser jusqu’en juillet 2003 pour qu’il trouve sa vitesse de croisière. Un « examen probatoire » de la situation aura lieu en mars 2003.

Sur le Pays de Châteaubriant   (33 communes) on compte 52 430 habitants dont 24 % âgées de plus de 60 ans. Cette population a des besoins spécifiques qu’il faut prendre en compte. Le CLIC   est destiné à faciliter la vie des retraités, mais aussi de leur famille et des professionnels.

Il existe 3 sortes de CLIC   :
– Le CLIC   de niveau 1 est simplement destiné à l’information. C’est dans cette catégorie que se situe le CLIC   du Pays de Châteaubriant   (pour l’instant)
– Le CLIC   de niveau 2, fait aussi de l’information, mais, en plus, monte les dossiers des personnes âgées pour leur permettre de bénéficier de telle ou telle prestation (par l’exemple l’APA : allocation personnalisée d’autonomie). Les dossiers sont ensuite étudiés au niveau départemental.
– Le CLIC   de niveau 3 va plus loin puisqu’il comporte des groupes d’évaluation personnalisée permettant de définir, sur place, de quelle catégorie APA relève la personne âgée.

Le 11 décembre 2002 le CLIC   du Pays de Châteaubriant   a élu son bureau. Le Président est Jean SEROUX, assisté de Christian de Grandmaison (trésorier) et de David Bessey (secrétaire). Trois secrétaires adjointes, responsables de services de soins ou d’aide à domicile, sont aussi membres du bureau : Mme de Cambourg (Derval), Mme Provost (Nozay) et Mme Babin (Châteaubriant).

Le CLIC   travaille avec les Centres communaux d’action sociale, les services d’aide à domicile, les associations de coordination gérontologique, les maisons de retraite, les hôpitaux, etc.

De fait, le CLIC   est la porte unique qui permet d’accéder aux services proposés par ces différentes structures, qu’il s’agisse de services sociaux, médicaux et même culturels.

Une coordinatrice a été embauchée : Mme GOINEAU (Tél 06 77 09 10 97), elle sera bientôt assistée d’une secrétaire et d’une personne spécialisée en Economie Sociale et Familiale. Un local est recherché !

Le financement vient essentiellement des communautés de communes (39 847 €) sur la base de 0,76 € par habitant (environ 5 F par habitant).

– Le Conseil Général apporte 15 878 €
– La Mutualité sociale agricole : 6420 €
– La DDASS : 5000 €
– La caisse régionale d’assurance maladie n’a pas encore donné sa réponse, pas plus que l’Etat ce qui a fait dire à Christian de Grandmaison que l’Etat impulse beaucoup de choses mais se désengage ensuite : « il laisse l’hameçon mais enlève l’asticot ». [ndlr : du temps où la gauche était au gouvernement, cela lui était beaucoup reproché. Maintenant que la droite a TOUS les leviers du pouvoir, gouvernement, régions, départements, etc, la situation n’a pas changé !]

--------------------------

(Ecrit le 19 février 2003) :

19 Grand Rue à Châteaubriant

Le CLIC   du Pays de Châteaubriant   vient d’emménager dans son local, 19 Grand Rue, à Châteaubriant, en face de la Librairie Lanoë, dans une ancienne maison donnant, par derrière, sur le Rollard et sur un magnifique four à pain posé sur corbeaux de schiste dans le mur de la maison voisine.

Le lieu est accueillant et deux personnes, bientôt trois, sont à la disposition des personnes âgées. Car le CLIC   est un comité de coordination, une plaque tournante où l’on peut demander TOUT pour les personnes âgées : comment obtenir une aide au déménagement, une subvention pour l’aménagement de la maison pour une personne handicapée ? Où s’adresser pour se faire livrer des repas à domicile, comment trouver une garde de nuit ?. Comment ça marche l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), et les chèques-service ?

Sylvie CAZES assure le secrétariat et le premier accueil des personnes âgées, soit au local, soit au téléphone.

Annie GOINEAU qui a une longue expérience d’aide-soignante et une formation de coordinatrice, peut traiter des cas plus compliqués, et aller au domicile des personnes âgées, à leur demande, pour voir comment résoudre leurs problèmes.« Nous travaillons avec le service social du Centre Hospitalier, pour les cas de retour d’hospitalisation à domicile. Nous faisons le lien avec le médecin traitant si nécessaire, et avec les différents services sociaux » explique Annie Goineau

Pour la personne âgée qui arrive, Sylvie CAZES et Annie GOINEAU savent organiser un accueil chaleureux. Le CLIC   n’est pas une administration froide et distante, mais un centre de ressources, un lieu d’écoute et d’aide pour les personnes qui ne savent pas où et à qui s’adresser.

Le local du CLIC   19 Grande Rue à Châteaubriant est ouvert :
– Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9 h à 12 h et de 14 à 17 heures
– Mercredi de 9 h à 13 h
– Tél 02 28 04 05 85

...avec l’espoir, à terme, de tenir des permanences dans d’autres communes que Châteaubriant. Une Coordinatrice, ayant une formation de conseillère en économie sociale et familiale, sera recrutée pour le 1er mars 2003


Ecrit le 17 décembre 2003 :

Un ... D...CLIC  
pour les personnes âgées

Ma mère sort de l’hôpital. Elle est seule à la maison..... Sauriez-vous où trouver une maison de retraite pour mon père .... Ai-je droit à une aide ménagère .... Où se renseigner ? Au CLIC  , 19 grand Rue à Châteaubriant (02 28 04 05 85)

Le CLIC   (centre local d’information et de coordination), pour le Pays de Châteaubriant   a ouvert ses portes au public le 20 février 2003. Il fait partie des 11 CLIC   du département. Ceux-ci se réunissent tous les trois mois afin d’élaborer une démarche commune de travail

Les CLIC   sont classés en niveau I, niveau II ou niveau III selon ce qu’ils apportent à la population.

– Le niveau I a une mission d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et de soutien aux personnes âgées de plus de 60 ans ainsi que de l’entourage.
– Le niveau II (où est maintenant classé Châteaubriant) prolonge le niveau 1 par les missions d’évaluation des besoins et l’accompagnement du projet de vie de la personne âgée de plus de 60 ans.
– Le CLIC   de niveau III est chargé en outre de la mise en œuvre, du suivi et de l’adaptation du plan d’aide personnalisé. Il permet d’actionner les services (sanitaires et sociaux) avec, pour objectif, d’anticiper autant que possible les situations de crise.

33 communes

Le CLIC   du Pays de Châteaubriant   concerne les trois Communautés de Communes de Châteaubriant (réunion de la Communauté de Communes du Castelbriantais et de la Communauté de Communes de l’Est Castelbriantais), Derval, Nozay soit 33 communes, ce qui le distingue des autres CLIC   par la dimension de son secteur d’intervention.

L’équipe salariée du CLIC   du Pays de Châteaubriant   se compose de trois personnes :
1. Un poste de Secrétariat, Accueil à 90 % (Sylvie Cases)
2. Un poste de Coordinateur Responsable à 100 % (Annie Doineau)
3. Un poste de Coordinateur à 46 % (Françoise Joly).

Appels téléphoniques, visites au local, visites au domicile. Le CLIC   est peu à peu monté en puissance. On vient le voir pour les aides au logement, l’aide à domicile, le chèque emploi-service, la mise en place d’aides au sortir d’une hospitalisation. Le public concerné va de 60 à 85 ans et davantage.

Le CLIC   a participé au Forum sur l’APA (aide personnalisée à l’autonomie) et les Associations de Service à Domicile. Il a contribué à la mise en place d’une fiche de liaison entre les différents organismes ou institutions s’occupant des personnes âgées et handicapées (hôpitaux, services sociaux, maisons de retraite, médecins, etc) afin de faciliter la vie des personnes âgées surtout lorsqu’elles sont isolées.

Prévention

En partenariat avec l’ORPAC   et les Instances de Coordination de Derval, Moisdon la Rivière et Nozay, le CLIC   a décidé de mettre en place un programme de prévention et d’information accessible à la population. Le premier thème choisi est : la maladie de Parkinson

Le CLIC   a souhaité convier toutes les structures d’hébergements sur le territoire pour échanger sur les missions réciproques des différentes structures et, plus précisément, sur les besoins ressentis par les responsables et les animateurs. Le CLIC   en effet ne doit pas remplacer les associations existantes, mais coordonner leurs actions et en faciliter l’utilisation par les personnes âgées.

Solitude

Ce qui frappe beaucoup c’est la solitude, ou le sentiment de solitude des personnes âgées. C’est pourquoi une réflexion est engagée, par le CLIC  , l’ORPAC  , les responsables des lieux d’hébergement, autour de la mise en place d’équipes de bénévoles intervenant auprès de personne âgées souffrant d’isolement

Une rencontre avec la Bibliothèque intercommunale de Châteaubriant a donné lieu à un échange présentant ainsi les activités réciproques de chaque structure.

Un partenariat avec la Mutualité de Loire Atlantique a débouché sur une manifestation sur le thème « Le Bon Usage du Médicament ». Cette action, sous forme de théâtre Forum, a permis d’appréhender les bons gestes à pratiquer pour la prise de médicaments.

[2004<- ]------------------
Ecrit le 10 mars 2004 :

CLIC   Centre Local d’information
et de coordination gérontologique

L’association CLIC   du Pays de Châteaubriant   est installée depuis le 20 février 2003 au 19 Grande Rue à Châteaubriant. Elle intervient sur les 33 communes du Pays de Châteaubriant   c’est-à-dire sur les communautés de communes de Châteaubriant, de Derval et de Nozay.

A domicile

L’équipe technique du CLIC   est composée de 3 personnes :

– Annie GOINEAU (coordinatrice responsable du CLIC  ).
– Sylvie CAZES (secrétaire),
– Françoise JOLY (coordinatrice)

Annie Goineau, Sylvie Cazes, Françoise

Les principales missions du CLIC   sont fonction du « niveau de labellisation »

Niveau 1 de labellisation

– l’accueil l’écoute, l’information et l’orientation des personnes âgées de plus de 60 ans et leur entourage familial et/ou social sur les domaines de la vie quotidienne : la santé, l’habitat, le maintien à domicile, les droits, les loisirs ...

– la mise en place d’actions d’information et de prévention en lien avec des partenaires (forum sur l’APA et les aides à domicile mené avec le Conseil de Développement, le bon usage du médicament mené en lien avec la Mutualité de Loire Atlantique)

– mise en place d’un calendrier d’actions de prévention en partenariat avec l’ORPAC   et les Instances de Coordination Gérontologique sur le territoire du Pays de Châteaubriant  . Une première action sous forme de conférence débat a été organisée dans quatre lieux différents sur le thème de la Maladie de Parkinson. Une prochaine action au cours de l’année abordera la diététique.

Niveau 2 de labellisation

– l’évaluation des besoins et l’élaboration d’un plan d’accompagnement de la personne dans son projet de vie.

– la mise en place d’actions de coordination entre les différents services et professionnels qui interviennent auprès de la personne âgée : mise en place d’une cellule de coordination professionnelle, mise en place d’une feuille de liaison de façon transversale entre le CLIC   et le Pôle Personnes Agées-Personnes Handicapées ainsi qu’avec les assistantes sociales de l’hôpital.

Le CLIC   du Pays de Châteaubriant   est labellisé niveau 2. Il souhaite obtenir le niveau 3 de labellisation qui, prolongeant les missions du niveau 2, ajoute la mise en œuvre, le suivi et l’adaptation du projet de vie de la personne, avec aide à la constitution des dossiers de prise en charge.

Le CLIC   participe aux actions de réflexion menées sur le territoire (par exemple sur la solitude des personnes âgées) et travaille à la mise en place de structures d’hébergement temporaire

Ndlr : cette labellisation de niveau 2 n’a pas été facile à obtenir : Nantes avait du mal à comprendre que le territoire des 33 communes est étendu et que le temps passé en déplacements n’est pas du temps consacré aux personnes âgées.

Le CLIC   est une plate-forme de renseignements et d’aide. Il tient à jour une liste des associations et organismes assurant le portage des repas, l’animation Troisième Age, les aides à la personne (celles-ci peuvent concerner des démarches aussi diverses que la visite d’un logement ou les indications d’usage du chèque emploi service).

Faibles ressources

Un des problèmes de la région : le faible niveau de ressources des personnes âgées qui, souvent, n’ont pas les moyens de payer une maison de retraite. La charge retombe alors sur les familles sans qu’une aide suffisante soit accordée. En effet la Caisse Assurance maladie (CRAM) a un quota d’heures, fixé à l’avance, sans tenir compte des besoins réels, et les Caisses de retraite n’interviennent que si la CRAM intervient ! Il y a ainsi des familles qui entrent dans les critères d’attribution des aides mais qui ne peuvent bénéficier des aides auxquelles elles ont droit.

Pratique

Le CLIC   assure un accueil gratuit et personnalisé, un guichet unique d’information, d’écoute et d’orientation pour les personnes âgées de plus de 60 ans, et leur entourage (famille, amis, voisinage ... ). Les horaires d’ouverture sont les suivants

– du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures
– le mercredi de 9 heures à 13 heures

Le CLIC   assure aussi des permanences sur la Communauté de Communes de Derval et celle de Nozay :
– le premier mardi de chaque mois de 10 heures à 12 heures au 16 bis Place du Bon Accueil à Derval
– le premier mercredi de chaque mois de 14 heures 30 à 16 heures 30 à la Maison des Services Inter-communaux 9 rue de l’Eglise à Nozay.

Par ailleurs, selon les besoins et à la demande de la personne ou de son entourage les coordinatrices se déplacent à domicile.



Ecrit le 7 juillet 2004 :

La caisse régionale d’Assurance-maladie a supprimé la Prestation de garde à domicile.

Explication : une personne qui sort de l’hôpital (on sait que l’hôpital garde les malades de moins en moins longtemps) et qui a des difficultés pour rester seule à domicile, peut bénéficier, pendant deux mois, d’une « Prestation de retour à domicile ». Au delà la CRAM assurait le relais avec une « Prestation de garde à domicile » qui pouvait prendre en charge jusqu’à 80 % des frais de garde. Celle-ci vient d’être supprimée depuis le 24 juin 2004, faute de crédits. (renseignez-vous au 02 51 88 83 44). Les personnes, surtout les personnes âgées, pourront faire appel aux Aides ménagères (diverses associations). Mais celles-ci ont un quota d’heures à ne pas dépasser. Alors on fait quoi ? Réponse obtenue : « Nous n’avons pas de solution à vous proposer ». Renseignez-vous quand même auprès du CLIC   : 02 28 04 05 85.

------------

Ecrit le 8 décembre 2004 :

Je clic  , tu clic  , il clic   ........

CLIC   : comité local d’information et de coordination gérontologique. L’assemblée générale a eu lieu le 25 novembre 2004. Dès l’ouverture, les statuts ont été modifiés pour que le Conseil d’Administration s’élargisse à deux nouveaux membres issus des syndicats de retraités CFDT et CGT, à savoir MM. André Roul et André Gauthier.

A l’heure actuelle il existe 12 CLIC   sur le département de Loire Atlantique
–  4 de Niveau 1
–  4 de Niveau 2
–  4 de Niveau 3
Les « niveaux », comme les étoiles des offices de tourisme   ou des hôtels, sont des repères indiquant le niveau de services apporté à la population âgée.

Le CLIC   du Pays de Châteaubriant   est classé « niveau 2 » . Il est établi sur le Pays de Châteaubriant  , territoire vaste qui couvre les 33 communes des Commu-nautés de Communes de Châteaubriant (CCChbt), Derval (CCSDerval), Nozay (CCRNozay)

Le Clic   de Châteaubriant, en plus de son rôle d’accueil, d’écoute, d’information, peut être amené à évaluer les besoins de la personne âgée de plus de 60 ans et à accompagner son projet de vie. Mais cela se limite là.

Pour aller plus loin, il faudrait que le CLIC   de Châteaubriant passe au niveau 3, ce qui lui permettrait de suivre et d’adapter le plan d’aide personnalisé, et de solliciter les services (sanitaires et sociaux) pour prévenir autant que possible les situations de crise.

Rapport d’activités 2003-2004

Depuis son début d’activité, le 20 février 2003, le CLIC   a reçu 356 demandes dont 204 en 2004.

192 (sur 204) sont des demandes d’information et d’orientation. Les autres, 12 demandes, correspondent à un accompagnement plus suivi.

La même personne pouvant présenter plusieurs demandes, le CLIC   estime à 190 le nombre de personnes nouvelles aidées en 2004 :
–  139 sur la CCChbt
–  17 sur la CCSDerval
–  23 sur la CCRNozay
–  ..11 hors territoire (Pouancé par
exemple)

Ce sont les femmes les plus aidées (138 femmes sur 190 personnes). Cela est dû à leur espérance de vie plus importante.

Le CLIC   reçoit en son local (19 Grand Rue à Châteaubriant) mais aussi lors des permanences de Derval et Nozay. Si nécessaire il y a des visites à domicile :
–  36 visites à domicile en 2003
–  56 visites à domicile en 2004

Le territoire d’intervention du CLIC   étant très vaste, les visites à domicile deman-dent du temps, de la disponibilité et occasionnent des frais kilométriques.

Actions de
sensibilisation

Avec d’autres associations, le CLIC   a participé en 2004, à diverses actions de sensibilisation :

1- Prévention nutritionnelle des person-nes âgées : 28 aides à domicile ont participé à cette animation et ont émis des souhaits pour les mois à venir :

– Comment s’occuper mieux des personnes âgées,
– Comment gérer le stress de l’aidant,
– Comment gérer le deuil de la personne âgée,
– Comment gérer le vieillissement de la personne âgée.
– Coment gérer la fin de vie
– Manipulation des personnes,
– Approche psychologique par rapport à certaines maladies,
– Prévention des chutes,
– Mal de dos,

Le prochain thème abordé sera « la Prévention suicide » dans le cadre de l’isolement de la personne âgée.

2 - Organisation de la « semaine BLEUE » en partenariat avec l’ORPAC   de Châteaubriant : le thème : « Et si on parlait des vieux ? »

3 - Rencontre avec l’Association des Parkinsoniens de Loire-Atlantique

4 - Rencontre avec l’Association des malades Alzheimer   de Loire-Atlantique

5 - Epicerie Sociale, autour d’un objectif de distribution d’une aide alimentaire.

Le travail interclic

Les CLIC   de Loire Atlantique se réunissent chaque trimestre pour échan-ger, partager sur leurs missions et actions et aussi mettre en place des outils communs (convention pour le travail en cellule de coordination professionnelle).

C’est aussi l’occasion d’aborder différents thèmes (crise suicidaire chez la personne âgée, isolement ...). Ils souhaitent ainsi mutualiser leurs compétences.

Participation aux
diverses commissions

Le CLIC   participe régulièrement aux différentes réunions de la « Commission Services aux Personnes » de la Communauté de Communes de Nozay.

Il est membre de la commission Santé Action Sociale du Conseil de Développement

Il a noué une relation de partenariat avec la Mutualité de la Loire-Atlantique et l’ORPAC   sur l’Action Equilibr’Age, action de prévention des chutes des personnes âgées

Rappels :

CLIC  , 19 Grande Rue, Châteaubriant - tél 02 28 04 05 85

Tous les premiers mardis du mois permanence à DERVAL de 10h00 à 12h00, 16bis, place du Bon Accueil

Tous les premiers mercredis du mois, permanence à Nozay de 14h30 à 16h30, Maison des Services Intercommunaux, 9, rue de l’Eglise


Maison de retraite, MAPA

Retraites