Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Palestine : un peuple sous occupation

Palestine : un peuple sous occupation

[->2896 ] [->3043 ] Ecrit le 9 novembre 2011 {{{Sous occupation}}} Une délégation de l'Association France Palestine Solidarité (A.F.P.S.) de Loire-Atlantique a séjourné pendant deux semaines en Cisjordanie , la plupart des membres s'y rendaient pour la première fois et ils ont pu constater dans quelle situation vivent les Palestiniens depuis 1967, année de l'occupation par l'armée Israélienne. Le territoire palestinien ressemble à un grand ghetto entièrement sous contrôle d'Israël ; rien n'entre ni ne sort sans l'autorisation de l'occupant : les personnes, les marchandises, le courrier, l'énergie, l'eau. Et la superficie du ghetto se réduit avec la politique du gouvernement israélien encourageant et financeant l'implantation de colonies, la construction de logements et de routes dans les territoires occupés, les expropriations d'habitations dans le quartier arabe de Jérusalem. La situation de la population s'est encore aggravée avec la construction d'un véritable mur de l'apartheid long de 400 km et prévu pour 700 km qui isole totalement la Cisjordanie du reste du monde. Les colonies israéliennes qui minent le territoire sont reliées à Israël par des routes interdites aux Palestiniens. La vallée du Jourdain est une zone militaire ouverte à la colonisation agricole où les Bédouins sont victimes d'un nettoyage ethnique : leurs espaces de pâturage sont des terrains d'exercice de l'armée qui les chasse en détruisant leurs campements et en leur interdisant toute construction en dur. Les points d'eau sont sous contrôle d'Israël qui capte les nappes en profondeur pour l'irrigation de cultures intensives, assèche les puits traditionnels, rationne la consommation des Arabes à qui l'eau est vendue au prix fort. Le territoire mis en miettes complique la circulation des personnes obligées de passer aux check-points militaires avec contrôle des bagages, vérification d'identité et des visas : les files d'attente s'allongent en cas de fermeture sans préavis; c'est le quotidien des Palestiniens qui travaillent en Israël. Si la Cisjordanie a été transformée en ghetto par la volonté d'Israël, les colonies où s'implantent les Juifs les plus radicaux apparaissent comme des ghettos dans le ghetto. Ainsi Hébron, où ne vivait aucun Juif en 1948, a été occupé par 600 colons fanatiques et nationalistes qui ont « stérilisé » le quartier commerçant du centre sous la protection de 1000 militaires : l'accès se fait par une rue de l'apartheid, la chaussée réservée aux colons et le trottoir aux Arabes ! Il est stupéfiant de constater que les Juifs qui ont été victimes pendant des siècles de ségrégation et de pogroms dans différents pays d'Europe reproduisent les mêmes comportements à l'égard des Palestiniens. Des statuts différents divisent la population : les Arabes citoyens israéliens qui ne bénéficient pas des mêmes droits que les Israéliens, les résidents de Jérusalem; les habitants des territoires occupés, les Bédouins, les réfugiés des camps chassés de leurs maisons en 1948 qui se sont révoltés contre l'occupant au cours des deux « intifada » et ont subi une répression féroce (arrestations, tortures, destructions de maisons …..). Les Palestiniens font preuve d'une patience, d'un courage et d'une détermination admirables. Nous avons rencontré de nombreux militants de la résistance non-violente luttant au quotidien pour s'opposer à l'occupant et faire valoir leurs droits face à un état impérialiste et ségrégationniste : droit au retour pour les réfugiés, droit de conserver leur terre et leur maison, droit à la dignité. Certains l'ont payé de leur vie ou de leur liberté, nous avons rencontré des personnes qui ont été emprisonnées pour avoir défendu leur terre et leurs oliviers. On est loin de l'image du « terroriste » fanatique qui se fait sauter avec sa ceinture d'explosifs ! La Cisjordanie est séparée totalement de l'autre territoire palestinien : la Bande de Gaza, une véritable prison à ciel ouvert soumise au blocus terrestre, maritime et aérien des Israéliens, où s'entasse une population de 1,5 million d'habitants (4000 hab. / km2 , la plus forte densité au monde). Il n'est pas possible de s'y rendre Quel rôle joue l'AFPS pour soutenir la lutte du peuple palestinien ? Un rôle d'information et de témoignage auprès de l'opinion publique française, un rôle d'intervention auprès des élus des communes et de la nation pour infléchir la politique d'Israël jusqu'à la reconnaissance d'un état palestinien indépendant, un rôle de soutien pour des projets concrets par exemple la création d'une coopérative de producteurs de jus de raisin, la rénovation et l'équipement d'un local culturel dans un village. Que peut faire chacun de nous ? Participer au boycott des produits importés d'Israël dont certains viennent des colonies volées aux Palestiniens : huile d'olives , agrumes , kiwis … Les Palestiniens savent que leur lutte sera longue mais que tous les murs finissent par tomber. Maurice Pucel (Site du village où nous avons rencontré des résistants -> http://www.nilin-village.org/) _________________________________ Ecrit le 9 novembre 2011 {{{Le peuple qui n'existe pas}}} Une belle victoire : le 31 octobre 2011 le peuple palestinien, à qui l’on dénie le droit d’avoir un État comme tout le monde, a obtenu le statut de membre à part entière de l'Unesco, l’agence onusienne en charge de l’éducation, de la culture et des sciences, l'agence qui se consacre à l’alphabétisation des populations les plus défavorisées sur le plan socio-économique, à la diffusion de l’enseignement partout où celui-ci fait défaut, à la lutte contre le racisme partout où ce dernier sévit, à la défense des droits de l’homme et de la femme partout où ils sont niés, à la recherche scientifique et à la préservation du patrimoine culturel mondial. Une dure victoire : les rétorsions n'ont pas tardé ! Les USA (honte à Obama !) ont suspendu leur contribution financière à l'UNESCO (soit 22 % de budget annuel de cette institution). Et le Canada a dit qu'il ne donnerait pas un sou de plus pour renflouer la caisse. Quant à Israël, son premier ministre Benjamin Netanyahou a annoncé la construction de 2000 logements supplémentaires, pour les Juifs, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Et aussi le gel provisoire du transfert de fonds dus à l’Autorité palestinienne : il s’agit-là des taxes douanières, TVA et divers prélèvements fiscaux qu’Israël prélève au nom de l’Autorité palestinienne, en vertu d’un arrangement inclus dans les accords d’Oslo, et qu’il lui faut donc reverser. L’apport pour le budget palestinien oscille entre 3,5 et 5 milliards de shekels, assurant les 2/3 du budget de l'autorité palestinienne. Ces mesures punitives marquent la volonté mondiale de ne pas donner aux Palestiniens l'Etat dont ils ont été privés. Il ne faudra pas s'étonner, un jour, de réactions de désespoir ! Il n'y a qu'une seule façon de voir émerger un Etat palestinien. Seulement si les Israéliens donnent leur accord. Ils ont la terre, ils ont les armes, ils ont l'argent. Mais pas la volonté et le monde entier se tait ! {{{Presse : la Palestine admise à l'Unesco}}} [La Palestine est admise à l'Unesco->http://www.lemonde.fr/international/article/2011/11/01/l-adhesion-palestinienne-redonne-a-l-unesco-une-place-dans-la-diplomatie-internationale_1597014_3210.html] [l'avis des médias américains->http://www.lemonde.fr/international/article/2011/10/31/selon-les-medias-americains-l-adhesion-de-la-palestine-a-l-unesco-est-une-erreur_1596549_3210.html#ens_id=1559455] [L'avis d'un journal marocain ->http://www.aufaitmaroc.com/opinion/chroniques/2011/10/31/largent-ne-peut-pas-tout-acheter-surtout-pas-les-consciences] [Les USA coupent les vivres à l'Unesco : honte à Obama ->http://leplus.nouvelobs.com/contribution/209777;le-refus-des-usa-de-voir-la-palestine-a-l-unesco-honte-a-obama.html] [Israël prend des sanctions->http://www.tdg.ch/actu/monde/israel-va-construire-2000-logements-jerusalem-cisjordanie-2011-11-01] [Le Canada n'augmentera pas sa contribution ->http://www.tdg.ch/actu/monde/palestine-unesco-canada-augmentera-contribution-2011-11-02] [ Pétition Avaaz : 1 169 533 signatures -> http://avaaz.org/fr/independence_for_palestine_fr/] [Le discours de Mahmoud Abbas à l'ONU ->http://www.ism-france.org/communiques/Le-discours-de-Mahmoud-Abbas-a-l-ONU-extraits-en-francais-en-totalite-en-anglais--article-16084] [->2896 ] [->3043 ]

Ecrit le 9 novembre 2011

Sous occupation

Une délégation de l’Association France Palestine Solidarité (A.F.P.S.) de Loire-Atlantique a séjourné pendant deux semaines en Cisjordanie , la plupart des membres s’y rendaient pour la première fois et ils ont pu constater dans quelle situation vivent les Palestiniens depuis 1967, année de l’occupation par l’armée Israélienne. Le territoire palestinien ressemble à un grand ghetto entièrement sous contrôle d’Israël ; rien n’entre ni ne sort sans l’autorisation de l’occupant : les personnes, les marchandises, le courrier, l’énergie, l’eau. Et la superficie du ghetto se réduit avec la politique du gouvernement israélien encourageant et financeant l’implantation de colonies, la construction de logements et de routes dans les territoires occupés, les expropriations d’habitations dans le quartier arabe de Jérusalem.

La situation de la population s’est encore aggravée avec la construction d’un véritable mur de l’apartheid long de 400 km et prévu pour 700 km qui isole totalement la Cisjordanie du reste du monde. Les colonies israéliennes qui minent le territoire sont reliées à Israël par des routes interdites aux Palestiniens. La vallée du Jourdain est une zone militaire ouverte à la colonisation agricole où les Bédouins sont victimes d’un nettoyage ethnique : leurs espaces de pâturage sont des terrains d’exercice de l’armée qui les chasse en détruisant leurs campements et en leur interdisant toute construction en dur. Les points d’eau sont sous contrôle d’Israël qui capte les nappes en profondeur pour l’irrigation de cultures intensives, assèche les puits traditionnels, rationne la consommation des Arabes à qui l’eau est vendue au prix fort.

Le territoire mis en miettes complique la circulation des personnes obligées de passer aux check-points militaires avec contrôle des bagages, vérification d’identité et des visas : les files d’attente s’allongent en cas de fermeture sans préavis ; c’est le quotidien des Palestiniens qui travaillent en Israël.

Si la Cisjordanie a été transformée en ghetto par la volonté d’Israël, les colonies où s’implantent les Juifs les plus radicaux apparaissent comme des ghettos dans le ghetto. Ainsi Hébron, où ne vivait aucun Juif en 1948, a été occupé par 600 colons fanatiques et nationalistes qui ont « stérilisé » le quartier commerçant du centre sous la protection de 1000 militaires : l’accès se fait par une rue de l’apartheid, la chaussée réservée aux colons et le trottoir aux Arabes ! Il est stupéfiant de constater que les Juifs qui ont été victimes pendant des siècles de ségrégation et de pogroms dans différents pays d’Europe reproduisent les mêmes comportements à l’égard des Palestiniens.

Des statuts différents divisent la population : les Arabes citoyens israéliens qui ne bénéficient pas des mêmes droits que les Israéliens, les résidents de Jérusalem ; les habitants des territoires occupés, les Bédouins, les réfugiés des camps chassés de leurs maisons en 1948 qui se sont révoltés contre l’occupant au cours des deux « intifada » et ont subi une répression féroce (arrestations, tortures, destructions de maisons …..).

Enfant

Les Palestiniens font preuve d’une patience, d’un courage et d’une détermination admirables. Nous avons rencontré de nombreux militants de la résistance non-violente luttant au quotidien pour s’opposer à l’occupant et faire valoir leurs droits face à un état impérialiste et ségrégationniste : droit au retour pour les réfugiés, droit de conserver leur terre et leur maison, droit à la dignité. Certains l’ont payé de leur vie ou de leur liberté, nous avons rencontré des personnes qui ont été emprisonnées pour avoir défendu leur terre et leurs oliviers. On est loin de l’image du « terroriste » fanatique qui se fait sauter avec sa ceinture d’explosifs !

La Cisjordanie est séparée totalement de l’autre territoire palestinien : la Bande de Gaza, une véritable prison à ciel ouvert soumise au blocus terrestre, maritime et aérien des Israéliens, où s’entasse une population de 1,5 million d’habitants (4000 hab. / km2 , la plus forte densité au monde). Il n’est pas possible de s’y rendre

Quel rôle joue l’AFPS pour soutenir la lutte du peuple palestinien ? Un rôle d’information et de témoignage auprès de l’opinion publique française, un rôle d’intervention auprès des élus des communes et de la nation pour infléchir la politique d’Israël jusqu’à la reconnaissance d’un état palestinien indépendant, un rôle de soutien pour des projets concrets par exemple la création d’une coopérative de producteurs de jus de raisin, la rénovation et l’équipement d’un local culturel dans un village.

Que peut faire chacun de nous ? Participer au boycott des produits importés d’Israël dont certains viennent des colonies volées aux Palestiniens : huile d’olives , agrumes , kiwis …

Les Palestiniens savent que leur lutte sera longue mais que tous les murs finissent par tomber.

Maurice Pucel

(Site du village où nous avons rencontré des résistants ->
http://www.nilin-village.org/)


Ecrit le 9 novembre 2011

Le peuple qui n’existe pas

Une belle victoire : le 31 octobre 2011 le peuple palestinien, à qui l’on dénie le droit d’avoir un État comme tout le monde, a obtenu le statut de membre à part entière de l’Unesco, l’agence onusienne en charge de l’éducation, de la culture et des sciences, l’agence qui se consacre à l’alphabétisation des populations les plus défavorisées sur le plan socio-économique, à la diffusion de l’enseignement partout où celui-ci fait défaut, à la lutte contre le racisme partout où ce dernier sévit, à la défense des droits de l’homme et de la femme partout où ils sont niés, à la recherche scientifique et à la préservation du patrimoine culturel mondial.

Une dure victoire : les rétorsions n’ont pas tardé ! Les USA (honte à Obama !) ont suspendu leur contribution financière à l’UNESCO (soit 22 % de budget annuel de cette institution). Et le Canada a dit qu’il ne donnerait pas un sou de plus pour renflouer la caisse. Quant à Israël, son premier ministre Benjamin Netanyahou a annoncé la construction de 2000 logements supplémentaires, pour les Juifs, à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Et aussi le gel provisoire du transfert de fonds dus à l’Autorité palestinienne : il s’agit-là des taxes douanières, TVA et divers prélèvements fiscaux qu’Israël prélève au nom de l’Autorité palestinienne, en vertu d’un arrangement inclus dans les accords d’Oslo, et qu’il lui faut donc reverser. L’apport pour le budget palestinien oscille entre 3,5 et 5 milliards de shekels, assurant les 2/3 du budget de l’autorité palestinienne.

Ces mesures punitives marquent la volonté mondiale de ne pas donner aux Palestiniens l’Etat dont ils ont été privés. Il ne faudra pas s’étonner, un jour, de réactions de désespoir !

Il n’y a qu’une seule façon de voir émerger un Etat palestinien. Seulement si les Israéliens donnent leur accord. Ils ont la terre, ils ont les armes, ils ont l’argent. Mais pas la volonté et le monde entier se tait !

Presse : la Palestine admise à l’Unesco

La Palestine est admise à l’Unesco

l’avis des médias américains

L’avis d’un journal marocain

Les USA coupent les vivres à l’Unesco : honte à Obama

Israël prend des sanctions

Le Canada n’augmentera pas sa contribution

Pétition Avaaz : 1 169 533 signatures

Le discours de Mahmoud Abbas à l’ONU