Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Etienne Lenoir > Métalogik, janvier 2012, l’offensive

Métalogik, janvier 2012, l’offensive

Ecrit le 18 janvier 2012

Foin de morosité, l’heure est à l’offensive à Châteaubriant, du côté des industriels de la métallurgie et du côté des commerçants de l’association Action. C’est de bon augure !

 Savoir Fer

Construction mécanique, aéronautique, construction navale, spatiale, ferroviaire, ou automobile, appareils électro-ménagers ... la métallurgie est indispensable à de nombreux secteurs industriels et l’innovation est une nécessité permanente : le niveau de formation des salariés est désormais, au minimum, le « Bac Pro » (3 ans d’études) avec possibilités d’évolution vers un BTS ou un diplôme d’ingénieur. Il importe donc de prendre la filière de formation assez tôt après la classe de Troisième pour préparer l’avenir :
– Opérateur(opératrice) d’usinage sur machine à commandes numériques.
– Chaudronnier (chaudronnière).
– Soudeur (soudeuse).
– Technicien (technicienne) de forge
mais encore tuyauteur, mouleur-noyauteur, monteur-régleur en plasturgie, technicien en plasturgie (avec leurs correspondants féminin).

Pour montrer aux jeunes (et surtout aux parents) les atouts de ces métiers, leur intérêt, la qualité des réalisations, des actions ont été programmées pour 2012 :
– portes ouvertes au lycée Lenoir le 28 janvier
– semaine du savoir-fer du 30 janvier au 3 février (1)
– salon des métiers et salon de l’industrie, en mars, etc

Cette mobilisation porte ses fruits puisque, pour la période 2011-2012, les deux sections TU (technicien d’usinage) et TCI (technicien en chaudronnerie industrielle) ont fait le plein. En septembre 2012 le Bac Pro pourra être préparé, à Châteaubriant, en alternance (50 % au lycée Lenoir, 50 % en entreprise), sachant qu’à la sortie, l’embauche est garantie à 100 % soit en intérim, soit directement en CDI.

Mais il reste beaucoup à faire pour changer le regard des jeunes, des parents, des enseignants, sur ces métiers de la métallurgie. Les industriels de Métalogik ont déjà considérablement amélioré les conditions de travail (mais, quoi qu’ils en disent, il reste à améliorer les salaires). Il y aurait aussi une campagne d’opinion à mener : on voit, au niveau national, des sportifs, des chanteurs, des directeurs de ceci ou de cela recevoir la Légion d’Honneur, mais pas de travailleurs manuels ! (et ne parlons pas des différences de salaire !).

 De l’embauche mais pas ... par Pôle Emploi

Tous les chefs d’entreprise présents (Cocaud, Méca-Atlantique, Euromécanique, CIMC, Acco) disent : « nous cherchons des chaudronniers, des techniciens d’usinage, des cadres, un chargé d’affaires, un chef d’atelier ... et nous n’en trouvons pas ». Une bonne dizaine de personnes. Surprise : en consultant les offres de Pôle-Emploi on ne trouve que trois propositions de chaudronnier (2 en intérim et un CDD de 3 mois) et aucune de technicien d’usinage.

Réponse des industriels :« la plupart du temps on ne passe pas par Pôle Emploi car nous recevons trop de demandes qui ne nous conviennent pas. Nous privilégions l’intérim, le bouche-à- oreille et les candidatures spontanées ». Ah bon ? Faut le dire !

Porte d’Ecluse

Photo : Porte d’écluse pour EDF (Acco)

 Un podium itinérant

Un podium itinérant (voir page 4) permettra d’aller à la rencontre des jeunes et des personnes cherchant une orientation professionnelle. Il devra faire découvrir les métiers de la métallurgie, de manière interactive, en déplaçant le monde de l’industrie au cœur même des établissements scolaires et des salons d’information. Chaque visiteur aura la possibilité de toucher la matière, réaliser une pièce, découvrir les métiers et perspectives d’avenir.

Autre objectif : maintenir au sein du lycée polyvalent Môquet-Lenoir les sections de formation professionnelle avec un effectif suffisant chaque année en adaptant les parcours de formation aux attentes des professionnels et en les faisant évoluer régulièrement. Par exemple une nouvelle section d’étude « chaudronnerie », niveau BTS, sera ouverte dans un premier temps.

(1) Contact pour les visites d’entreprise :
David Mencé - 02 40 44 60 59