Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Municipal Châteaubriant > Conseil Municipal 15 mars 2008- 15 mars 2014 > CM 2012 > Châteaubriant : voeux du maire pour 2012

Châteaubriant : voeux du maire pour 2012

Ecrit le 18 janvier 2012

 A Châteaubriant, ilon padi

Pour les voeux de la nouvelle année, la municipalité et la Com’Com’   ont, comme chaque année, présenté un film rétrospectif. Faudrait changer de formule un peu ! Mais enfin bon, tout est bon par ici car la Com’Com’   nous protège de la crise. Une belle patinoire très fréquentée, un espace aquatique en perspective (15 millions d’euros quand même !) et une chaudière bois mariannée d’or (mais seulement 15 habitants de plus en 10 ans, mais ça, ilon padi !). Nous avons eu deux ministres (Claude Guéant et David Douillet), nous avons vendu des terrains et des ateliers-relais (mais combien d’emplois créés ? ça, ilon padi !). Nous avons des bibliothèques, des milliers d’heures de garderie, des kilomètres de voie verte, et plein de gosses partis aux sports d’hiver (et pas de local pour les jeunes, pas de maison des associations, mais ça, ilon padi). Et puis les brioches étaient bonnes !!! Merci M.le Maire-Président.


Ecrit le 25 janvier 2012

 Un culot phénoménal

Lors de ses voeux, le 9 janvier dernier, M. le Maire de Châteaubriant (toujours très content de lui) a vanté sa gestion en soulignant l’absence d’augmentation de la fiscalité locale. La politique n’étant jamais absente, il en a profité pour attaquer les choix du CG (Conseil Général de Loire-Atlantique).

Personne ne peut croire que, sans les aides substantielles du CG, de nombreuses réalisations de la ville (et de la Com’Com’  ) n’auraient pu voir le jour. On peut même affirmer que la municipalité actuelle a bénéficié de davantage d’aides des institutions régionales de gauche que la municipalité de Martine Buron des institutions de droite !

Le président du MEDEF de Loire-Atlantique, lui, a souligné l’effort sans précédent du CG pour soutenir les entreprises (voir Ouest-France du 15.01.2012).

Les élections législatives se dessinent pour l’année 2012. Elles risquent de ne pas être aussi confortables que les précédentes pour le député sortant (cher Michel) ce qui peut expliquer la flèche décochée par le frère (cher Alain) à l’encontre du CG.

Un concurrent sérieux se présente (Yves Daniel), vice-président du Conseil Général qui a prouvé ses compétences à la commission développement et aménagement des territoires.

Je retiens seulement du bilan du député sortant, le flop de la manœuvre de N.Sarkozy pour placer son ami Franck Louvrier (conseiller en communication) dans la circonscription de Michel Hunault (cher Michel) avec, en contrepartie, la nomination de celui-ci à un poste de juge à la Cour Européenne, candidature refusée, je cite, « la Cour a été consternée par le profil du candidat ».

Alain Pertinent