Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 18 janvier 2012

Mée-disances du 18 janvier 2012

Ecrit le 18 janvier 2012

 Stèle volée à Gandrange

MP3 - 359.1 ko
La stèle volée à Grandrange

LeNouvelObs.com du11/01 : La stèle érigée en 2009 par la CFDT à l’entrée de l’usine Arcelor-Mittal de Gandrange rappelant les promesses « non tenues » de Nicolas Sarkozy, a été dé-scellée et volée.

Cette stèle en granit gris de 70 cm par 50 cm avait été installée après la fermeture de l’aciérie du site qui avait mis 600 métallurgistes au chômage. La CFDT y avait fait graver en lettres d’or la phrase : « Ici reposent les promesses de Nicolas Sarkozy faites le 4 février 2008 à Gandrange : ’Avec ou sans Mittal, l’Etat investira dans Gandrange’ ».

« Nous sommes prêts à faire le nécessaire quel que soit le propriétaire » de l’usine, avait alors déclaré le président de la République lors d’une visite très médiatisée de 45 minutes.

Pour Edouard Martin, membre CFDT du comité central d’entreprise d’Arcelor-Mittal « Cette plaque, c’était le caillou dans la chaussure de Sarkozy. Si elle a été volée, elle l’a probablement été par des gens à qui ce symbole posait des problèmes de conscience. A l’époque, elle nous avait coûté 700-800 euros. Nous la ferons refaire à l’identique. »

 Trop luxe

Ecouter le fichier sonore : trop de luxe

 
Le Monde.fr du 11/01 : Mario Monti n’a pas laissé passer une nouvelle occasion d’afficher sa différence avec Silvio Berlusconi, son prédécesseur à la tête du gouvernement italien, et de conformer la pratique avec les vertus qu’il revendique : rigueur, honnêteté, sobriété. Son secrétaire d’Etat à la présidence du conseil, Carlo Malinconico, en a fait les frais, mardi 10 janvier.[…] Il était accusé par le quotidien Il Fatto Quotidiano, qui a « sorti » l’affaire, de s’être fait payer divers séjours dans un hôtel de luxe de la côte toscane par un entrepreneur de BTP, […] impliqué dans une enquête sur les appels d’offres à l’Aquila après le séisme d’avril 2009.
 
[…] La rapidité avec laquelle a été obtenue la démission du ministre manifeste un changement de méthode. M. Berlusconi était plus patient avec ses brebis galeuses quand il ne les encourageait pas à rester à leur poste afin de ne pas se laisser intimider par les magistrats enquêteurs. […]
 
Ndlr : ils sont fous, ces Italiens !

 Corée du Nord

Ecouter le fichier sonore : Corée du Nord

 
Francetv.fr du 12/01 : Les larmes ou la détention. Le pouvoir nord-coréen a commencé à punir des habitants qui n’ont pas assez pleuré lors du deuil de Kim Jong-il, l’ancien dictateur décédé le 17 décembre.
 
D’après le Daily NK. dont la rédaction est basée en Corée du Sud, des « officiels » du gouvernement ont prévu d’envoyer au moins six mois dans un camp de travail tous ceux qui n’auraient pas participé aux rassemblements en l’honneur de Kim Jong-il lors de la période de deuil. Cette peine s’appliquerait aussi aux personnes qui y ont pris part mais « n’ont pas assez pleuré ou ne semblaient pas sincères ».
 
Par ailleurs, des procès publics auraient eu lieu pour juger les Nord-Coréens qui auraient tenté de quitter le pays à la suite de la mort du « cher leader » ou essayé d’appeler des pays étrangers via un téléphone portable. Les habitants qui auraient critiqué le système dynastique du pays, dans lequel le fils de Kim Jong-il, Kim Jong-un, lui a succédé, risquent d’être bannis de leur famille et envoyés loin de chez eux.

 Et si la première banque d’Italie était la mafia...

Ecouter le fichier sonore : la mafia

 
Latribune.fr du 11/01 : Le crime organisé a accentué son emprise sur l’économie italienne durant la crise :« Avec 65 milliards d’euros en liquidités, la mafia est la première banque d’Italie », rapporte une étude de l’ONG « SOS Impresa » (SOS Entreprise). Cette ONG installée à Palerme depuis une dizaine d’années lutte contre le racket dont sont victimes les petits commerçants siciliens.
 
D’après l’ONG, le crime organisé génère un chiffre d’affaires annuel de 140 milliards d’euros, et ses profits dépassent les 100 milliards d’euros. La mafia, ou plutôt les mafias si l’on prend en compte les organisations comme la Cosa Nostra sicilienne, la Camorra napolitaine ou la ’Ndranghetta calabraise, gangrène l’économie italienne, réalisant des profits correspondant à 7% du PIB. […]
 
Ndlr : il parait que le crime ne paie pas !
 

 Comptes de campagne

 Ecouter le fichier sonore : comptes de campagne

Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle de 2007 font l’objet d’une réquisition judiciaire. « Le millier de documents déposés à la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) retraçant les dépenses et surtout les recettes déclarées par le candidat devrait être prochainement passé au peigne fin par des juges d’instruction ».
 
Ces réquisitions s’inscrivent dans le cadre de l’affaire Bettencourt, désormais instruite à Bordeaux. Le juge Gentil constate que le nom d’Eric Woerth, ancien ministre, ancien trésorier de l’UMP et ancien président de l’Association de financement pour la campagne de Nicolas Sarkozy, est abondamment cité. Claire Thibout, la comptable de Liliane Bettencourt, a ainsi affirmé lui avoir remis des enveloppes de billets.
 
« L’ex-ministre du Budget pourrait par ailleurs être prochainement entendu par les juges », affirme « Sud-Ouest », qui rappelle aussi que François-Marie Banier et le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre ont été mis en examen.

 Nucléaire pas clair

Ecouter le fichier sonore : nucléaire pas clair
 
laTribune.fr du 13/01 : Les conclusions d’une version non définitive du rapport que va publier fin janvier la Cour des comptes sur les coûts de l’industrie nucléaire en France sont sans ambiguïté. Prolixe sur les coûts du passé (construction du parc, recherche) et actuels (maintenance, exploitation), la Cour fait part des « incertitudes importantes » sur les coûts à venir, liés en particulier au démantèlement des centrales et à la gestion des déchets de longue durée. Confortant ainsi l’un des principaux arguments des opposants au nucléaire.
 
Quant aux coûts de la sûreté, voués à une flambée certaine depuis la remise, la semaine dernière, par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) de son rapport sur les travaux à effectuer sur le parc français pour tirer les leçons de Fukushima, ils seront à peine évoqués.[…] … alors qu’EDF a jusqu’en juin 2012 pour réaliser son devis des travaux exigés par l’ASN !!!

D’évidence, le gouvernement ne voulait pas retarder après la présidentielle la publication de ce rapport, dont il espère qu’il confortera ses positions en faveur du nucléaire. En l’absence de chiffrage détaillé d’EDF, André-Claude Lacoste, président de l’ASN s’est contenté de donner son avis sur le devis avancé par l’électricien la semaine dernière, autour de 10 milliards d’euros. « Ces chiffres lui semblent un peu optimistes », avance une source proche. […]

Après avoir estimé que la seule construction du parc nucléaire actuel aurait coûté 96 milliards d’euros (sur des dépenses nucléaires civiles totales - recherche, usines Areva, réacteurs arrêtés... - de 227,8 milliards d’euros) le rapport scrute les investissements à consentir en matière de démantèlement et de gestion des déchets. Et ces deux questions clés restent sans réponse, faute d’avancées concrètes de la part des opérateurs.

Ndlr : la transparence est en marche !