Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Vie santé libre - 2012-2013

Vie santé libre - 2012-2013

Ecrit le 25 janvier 2012

Il existait à Châteaubriant une section du mouvement « Vie Libre » qui s’étendait très loin jusqu’aux portes de Nantes ... donc difficile à gérer. Cette association n’existe plus. A sa place a été créée
 :

Logo de Vie-Santé-Libre

 VIE SANTE LIBRE du Pays de Châteaubriant  

avec trois responsables :

Président : Maurice Eveillard (Issé)

Créée par des anciens malades de l’alcool, cette association est formée de buveurs abstinents et de sympathisants. Son but : aider les victimes de l’alcoolisme par l’écoute, le suivi, l’organisation des réunions et de discussions - et par la tenue de permanences dans certains centres hospitaliers (chaque vendredi au centre hospitalier de Châteaubriant)

Vie-Santé-Libre aide le buveur-abstinent à reconstruire sa vie personnelle (bien-être, confiance en soi), familiale (entourage), professionnelle. Elle organise des réunions d’information dans tous les milieux éducatifs, sociaux, culturels, médicaux. Elle est soutenue par les trois communautés de communes du Pays de Châteaubriant  

L’alcool n’existe pas dans la nature, il est fabriqué par l’homme (distillation). Ses effets sur l’organisme humain sont de deux ordres :
– psychotrope (il modifie le fonctionnement psychique en agissant sur les cellules du système nerveux !)
– toxique (destruction organique)

 Sitôt après

Une fois l’alcool présent dans le sang, aucun aliment ou boisson ne peut retarder ou empêcher ses effets. Seul le temps peut faire quelque chose ! Le foie élimine l’alcool à un certain rythme qui ne peut être modifié. Il faut environ une heure et demie au foie pour éliminer un verre standard.

Comme l’alcool passe rapidement dans le sang, l’alcoolémie commence sitôt après l’absorption. Elle atteint son maximum en moins d’une heure et ne décroît que lentement. L’ivresse alcoolique est caractérisée par trois phases successives typiques : une phase d’excitation, un état d’ébriété auquel succède un état de dépression pouvant évoluer vers le coma.

La phase d’excitation est caractérisée par une impression de facilité intellectuelle et relationnelle, une perte du contrôle des fonctions intellectuelles et une libération des tendances instinctives. Le sujet prend des risques inconsidérés (surtout au volant de sa voiture) et perd toute appréciation objective de la situation réelle.

La phase d’ébriété est reconnaissable par la démarche instable, la parole hésitante, la pensée confuse, des gestes non contrôlés et non coordonnés ; elle se manifeste par certains signes somatiques : pupilles dilatées, nausées, vomissements ou diarrhée.

La phase dépressive conduit le sujet au sommeil. Quelquefois, l’ivresse peut évoluer vers un coma, qui, comme tout coma toxique, doit être traité en milieu hospitalier.

Certains états d’ivresse alcoolique s’accompagnent d’hallucinations, de convulsions ou de délires et peuvent être à l’origine des réactions violentes du sujet. Les thèmes de jalousie ou de persécution sont fréquents dans les formes délirantes. Dans d’autres cas, l’ivresse engendre un état de dépression pouvant être dangereux et conduire au suicide.

M. Barraud, M. Eveillard, M. Guilois maire, M. Chaillot

 Dépendance

Si la consommation modérée d’alcool procure du plaisir et favorise la vie sociale, il n’en va pas de même pour la consommation excessive ou dépendante. Celle-ci est susceptible de perturber gravement la vie sociale et familiale. L’alcool est présent dans 25% des divorces et dans la majorité des cas de mauvais traitements d’enfants. Tant la personne directement concernée que ses proches sont alors confrontés à des souffrances importantes.

Lorsqu’on ne peut plus s’abstenir de toute boisson alcoolique, on est « malade de l’alcool ». Heureusement il est possible d’en sortir grâce à l’action conjuguée du médecin et du militant de Vie-Santé-Libre. Celui-ci, par son témoignage d’abstinent, peut redonner au malade sa liberté d’action et son espoir.

L’association Vie-Santé-Libre pourra disposer maintenant de la salle des sports, à Louisfert, pour ses réunions mensuelles (merci au maire de la commune, M. Guillois). Les trois Com’Com’   ont apporté une aide financière pour le fonctionnement de l’année 2011 - et l’ADPS (association de Prévoyance-Santé) a aidé aux achats de matériel.

 ADPS

L’ADPS (association de Prévoyance-Santé) est une association à but non lucratif regroupant 500.000 adhérents des assurances Allianz (autrefois AGF) pour le développement de l’information et de la prévention en matière de santé.

En 2010, ce ne sont pas moins de 2 000 familles en difficulté qui ont pu bénéficier, après étude de leur dossier, d’une aide sociale de leur ADPS pour un reste à charge trop élevé (prothèses auditive, dentaire ou optique, dépassements d’honoraires, etc). De plus, 140 associations à vocation sanitaire et sociale ont elles aussi profité d’une aide pour mener à bien des projets innovants et solidaires dans le domaine sanitaire, ou médico-social ou social. Ne pas hésiter à s’adresser aux assurances Allianz, rue des Tanneurs à Châteaubriant (même si on n’est pas adhérent) - ou au délégué régional M. Bruno Trillard (Rougé)

M.Eveillard
02 40 81 07 23

Permanences le vendredi à l’hôpital de Châteaubriant


Ecrit le 16 janvier 2013

 Vie Santé Libre

Cette association ne ménage pas sa peine pour venir en aide aux malades alcooliques. Le Président Maurice Eveillard a souhaité la bonne année « à tous ceux qui s’investissent sans compter pour la bonne marche de l’Association et à l’ensemble des adhérents pour l’ambiance qui règne au sein du groupe. Après avoir connu la tourmente de l’alcool, nous connaissons enfin l’abstinence, chose qui n’a pas été facile. Certains ont réussi cette démarche grâce à leur force de caractère, sans passer par le parcours de soins. D’autres ont eu beaucoup plus de difficultés dans leurs démarches et d’autres avancent à leur rythme. Nous sommes à l’écoute et accompagnons dans la plus grande discrétion, car c’est la condition pour qu’un climat de confiance s’installe entre le malade et les membres qui le suivent ».

L’Association propose plusieurs activités pour 2013 :

  • - Journée de réflexion et d’étude en Février
  • - Grillades en Juin
  • - Astillé en Septembre
  • - Buffet Campagnard en Novembre

Mlle LAVAGUE Maryline a accepté le poste de secrétaire (Tel : 02 40 55 28 05)

« Le bon fonctionnement de notre association ne tient qu’à une chose : avoir du respect, ne pas empiéter sur la responsabilité de l’autre. Travailler tous ensemble en harmonie en nous référant à nos statuts.

Tous nos élans d’idées doivent donner un souffle nouveau à notre association. Pour réussir, il faut faire travailler intelligemment ces « équipes de chercheurs ». Il ne s’agit pas de réfléchir sur tout et n’importe quoi. Il ne reste plus qu’à travailler dans la joie et la bonne humeur !!! »

Contact : 02 40 81 07 23