Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > Gilet jaune et sécurité

Gilet jaune et sécurité

Ecrit le 2 février 2012

Du jaune sur la plateforme

Sur la plateforme des cars scolaires, rue Quentin Miglioretti à Châteaubriant, les 2500 jeunes respectent la consigne : porter le gilet jaune qu’ils ont reçu. « Ce n’est pas un vêtement, c’est un objet de sécurité » explique Yves Daniel, vice-président du Conseil Général. « Ce sont des gilets fluorescents, pour la visibilité de jour, et rétro-réfléchissants pour la visibilité de nuit. Nous espérons que les enfants les portent aussi pour le trajet maison-car scolaire »

PNG - 132.5 ko
Hubert Delaunay, Yves Daniel

60 cars et 40 navettes transitent chaque jour sur la plateforme de Châteaubriant. Le syndicat de transport scolaire (président Hubert Delaunay) et les transporteurs, se sont mobilisés ensemble pour réexpliquer aux élèves la nécessité de porter ce gilet, toute l’année scolaire, y compris lorsque le soleil se lève plus tôt. Les élèves ne respectant pas cette règle s’exposent à l’envoi d’un avertissement et peuvent risquer une exclusion d’une semaine. Les conducteurs des bus portent eux-même un gilet orange (ce qui est bien pratique pour les repérer).

Le transport scolaire est peu cher en Loire-Atlantique car, sur un coût de 900 € par élève et par an, le Conseil Général en assure la plus grosse part. Globalement il est demandé 180 €/an aux familles et même moins si les communes financent de leur côté.

Le Conseil Général a distribué 60 000 gilets jaunes.