Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Général, Conseil Régional > Conseil Régional > Région Pays de Loire : des emplois de solidarité

Région Pays de Loire : des emplois de solidarité

Ecrit le 8 février 2012

Emplois de solidarité

Parce que les discriminations peuvent se concentrer dans des zones fragiles du territoire, la Région des Pays de Loire a lancé fin 2011 la création de nouveaux Emplois de Solidarité ayant vocation à favoriser, entre autres, la cohésion sociale entre les habitants, la redynamisation des quartiers sensibles, la mixité sociale. Ils concernent :
– les quartiers urbains identifiés dans les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS) répartis sur les 9 agglomérations de la région : Nantes, St Nazaire, Angers, Cholet, Saumur, Laval, Le Mans, La Roche sur Yon, Fontenay le Comte.
– les territoires, ruraux et périurbains, poursuivant des efforts significatifs en matière de logements sociaux. Par exemple à Orvault, Rezé, St Herblain, Montoir de Bretagne, Trignac.

Les premiers emplois créés avec Angers Loire Métropole dans le cadre de ce nouveau dispositif concernent :
– un poste d’animateur technique porté par l’association Passerelle.
– un poste d’animateur travaux « Rénov’Appart » porté par la Régie de quartiers d’Angers.

Les familles bénéficiaires de cette action sont partie prenantes dans la mise en place du projet d’amélioration de leur cadre de vie. Elles sont initiées et soutenues techniquement dans le cadre de la réalisation des travaux, grâce aux deux emplois de solidarité. Durant les chantiers, ce support permet de mettre en place un accompagnement social lié au logement. Des ateliers d’apprentissage vont également s’ouvrir cette année. Animés en alternance par les deux salariés en Emplois de solidarité ils seront accessibles aux familles bénéficiaires des chantiers pour leur initiation mais aussi à tous les habitants des quartiers souhaitant acquérir des techniques pour rénover, améliorer et entretenir leur logement.

A noter que le Nord de la Loire-Atlantique n’y figure pas. On peut penser que c’est pour deux raisons : 1) les opérations de rénovation de l’habitat sur les Com’Com’   de Nozay et Derval sont finies depuis quelques années. Pour la Com’Com’   du Castelbriantais c’est beaucoup plus lointain encore. 2) La préparation du Programme Local de l’Habitat n’est pas bien avancée. Et de toutes façons celui-ci fixe des objectifs de construction-rénovation de logements sans prendre en compte particulièrement les logements sociaux et encore moins les objectifs de cohésion sociale.