Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Souvenirs ... souvenirs (01)

Souvenirs ... souvenirs (01)

Ecrit le 8 février 2012

Notre ami Alain Borgone continue à sillonner méthodiquement le pays castelbriantais. Avec son accord, nous lui empruntons quelques photos... avant que l’oubli fasse son œuvre.

 Trois croix

En cette période
de perte des « Trois A » pour la France,
voici l’exemple
d’un petit coin
de France dégradé
au triple ✝
(la Haute-Morais
en Moisdon la Rivière)

 Saint Jacques

La maison était ancienne
et victime des outrages du temps.
Saint Jacques avait déserté
La rue de la Libération à Châteaubriant.

Mais tel la Mathilde de Brel,
Après avoir rencontré les frères Ripolin,
Saint Jacques est revenu à la niche.

Peut-être était-il allé
en Cornouaille ?
A ses pieds,
Le n° 45 a des allures
Quimpéroises

 La croix de Paluel

Habituellement cachée par la
végétation, cette vieille croix en schiste, de facture naïve est,
cet hiver, bien visible.
Est-ce la « croix de Paluel » ?

Une croix de chemin qui, brisée,
fut récupérée et insérée dans le mur du manoir ? Elle mérite le détour
et on peut l’admirer dans la rue
Amand Franco
à Châteaubriant.

 L’usine des eaux

L’usine des eaux de Châteaubriant, a fermé sans doute dans les années 50. Quand j’étais en primaire, dans les années 40 !, l’eau de nombreux Castelbriantais venait des puits et des pompes (privées ou publiques). Le service d’eau n’était pas arrivé dans toutes les rues. Alors la petite usine
(rue de la Maison Brûlée) suffisait à l’alimentation de la ville. Je parle d’un temps où l’eau n’était pas gaspillée. Les instits y emmenaient les classes en visite et nous avions droit à une dégustation gratuite.

 Angélique

L’angélique (ou Herbe aux anges) est une plante courante dans la région de Châteaubriant, sur les berges de zones humides, sur les bords de fossés. Pétioles et tiges sont utilisés en pâtisserie et confiserie sous forme de fruits confits. Les feuilles tendres peuvent servir de condiment pour aromatiser salades et potages. Graines et tiges servent à la préparation de liqueurs. L’angélique se révèle être un bon stimulant de l’appareil digestif et a des propriétés anti-coagulantes. (source : wikipedia)

Plusieurs fabriques d’angélique ont existé à Châteaubriant. La dernière « plantation » se trouvait dans le curieux terrain, au croisement de la rue de Vieille Voie et de la voie verte à Châteaubriant.

J’y ai cherché en vain des séquelles ... n’y trouvant que des ru-ches, des pneus et des traces de bûcheronnage. La dernière tentative de culture pour concurrencer Niort et St Jean d’Angély a échoué dans les années 50.

 Solstice

Le soleil levant
au solstice d’hiver.
21 décembre 2011
au fond du cairn
du pont
de chemin de fer
sur l’étang
de la Torche à
Châteaubriant

 Norvège ?

La photo n’est pas de
Yann Arthus Bertrand.
Elle est d’Alain Borgone
Le matin du 24 juillet 2011
au fond du Lavoir des
Racontars, rue des Lilas
à Châteaubriant.

 Amoulageur

Une roue
dentée
à faire rêver
un
amoulageur

(au château de Châteaubriant)

 Grenouille

La Maison
« A la grenouille » se trouve rue des Vauzelles à
Châteaubriant