Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Epureu dans la purée !

Epureu dans la purée !

Ecrit le 7 mars 2012

 Epureu dans la purée

Le Très Haut Land, d’après les journalisses, se chanteu tous les jours la chanson de tonton georges « c’est aujourd’hui que je le perds... » ; y s’agit pas de ce que vous pensez, bande de mal pensants mais de la preumieure piace au preumieu tour. L’hUMeuPeu baveu d’impatience de vére la courbe (dieu seut qu’il éteu courbe et fourbe) de leur Sarko coupeu celle de François ; ce sereu hein-ne belle féte mais ça tardeu.

Le Peu Seut prépareu un enfer fiche cale pour les riches qu’aveu déjà tous leurs sous dans les paradis ; dans not’ belle france, y reustera pu que des pauvres pour profiteu de la vie et des richesses de not’pays. Si tout éteu gratuit, on feureut pu de riches malheureux... la campagne, c’éteu pour réveu !

Bravo Ikea qui pilleu les fichieux de police et Bibendum qui supprimeu les zaccidents de travail et soin-gneu ses bieusseux sans les montreu à la Seucuriteu Sociale. Le capitaine très courageux et allègre comme mon Sarko a fini d’amuseu la croisière dans les Sèche elles ; les basques commenceu à chahuteu le petit pion qui sorteu dans les rues : y pratiqueu l’épuration.

« Autant de beurouées en Mars,
Autant de geulées (ou de dégeuleux) en Mai »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 14 mars 2012

 L’impétueux impécunieux

Quand Sarko a déclareu qu’y vouleu moins de pôvres (alors que mon Haut Land vouleut moins de riches !), on saveu pas qu’y penseu à lu : en feuzant président, il a perdu plein de sous et sa Carla deveu lu reuprocheu d’être un « modeste » .. Alors, na, pisqueu on veut pu de li, y va faire fortune et montreu aux franchouillards comment on peut réussir vite fait dans les afféres. Y veut teurjou donneu le bon nexemple : ça fera un pôv’ de moins !

On a ben fêteu la journée de la fon-me : François va donneu la pariteu partout où y peut ; dans les pays arabes, elles vouleu pas lâcheu le morciauw et se faire envoileu et polygameu. En Syrie, ça épureu pour le Vachard mais l’armeu se disloqueu.

Cheu les reupublicains zaméricains, ça se droitizeu et s’enreligioneu comme jameuille mais ce qui feuzeu pou, c’éteu les bruits de guére enteur Israël et l’Iran : on veut jeuteu du feu sur un baril de peutrole et faire sauwteu la bombe atomique avant qu’elle soiye finite.

« Ce n’est pas le meutieu qui déshonoreu l’homme
c’éteu l’homme qui déshonoreu leu meutieu »
 
« Quand vous entendrez la grive chanteu
Enfermez le bois propre à vous chauwffeu
Quand vous entendrez le merle plus tard
Jetez bas pourpoint et le mettez à part »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

Parité : Obsession sexuelle collective


Ecrit le 21 mars 2012

 La mi-mars et autres mies

Vivent les Mies ! On fêteu des tas de mies : la mi-mars, la mi-karême, la mi-campagne zélectorale ! On éteu un peu perdus dans toutes ces mi-temps (tan) et ces courbes toutes dreutes qu’on seut pu si elles vont monteu ou baisseu. Un jour, y feuzeu chauwd et les débattous s’échauwffeu, hein-ne auwt, c’éteu gris et brumeux et on vaïyeut pu que le bout de son nez. Pour faire kauwzeu, on prometteu tout et son contraire. Maïye, j’ai commenceu à seumeu mes radis et mes salades avec un plastic par-dessus pasqueu je seus pas non pu si ça va baisseu ou monteu.

Comme la doyenne de not’village nous aveu dit à dieu, j’ai fait du porte à porte pour lui offri hein-ne belle gerbe printannière. Asteure, je vais reufaire du porte à porte pour discuteu politique et offrir au Très Haut Land hein-ne couronne de laurieux début mai...et un bel enterrement à mon Sarko.

« Je suis noble mars florissant, très gentil et très vertueux
En moy vient bien fructifiant, car je suis large et plantureux
Et karesme le glorieux, est en mon règne, si je vous dys
Que je suis en mon temps vigoreux, pour avancer tous mes amys... »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 28 mars 2012

 Etrange seumain-ne

On n’aveu pas inviteu les terrorisses à not’ campagne zélectorale ! En assassinanwt des bidasses et des enfants, un peutit voyou fondamentalisse ben de cheu nous et de nos banlieues a mis en veilleuse nos deubats pendant queuques jours et accapareu nos meudias fatigueux. Il a gâcheu le printemps qui commenceu et qui deveut chanwteu le reutour de la vie.

Asteure qu’il éteu mort, tout va reupartir : les injures, les coups tordus, les sondages à bouche que veux-tu et les zanalyses sur ce qui s’est passeu ou pas...et à qui ça va profiteu, tous ces crimes !

Le malheur, c’est que les tueries vont continueu un peu partout ! « C’est une chose étrange à la fin que le monde », c’éteu le livre d’un vieux que je seu en train de lire et qui montreu que le pouvoir de tueu ses semblables éteu pour beaucoup le seul moyen de prouveu son existence, de défendre et augmenteu son pouvoir, ses ideux, ses richesses, son dieu... C’est une chose étrange à la fin que l’hon-me...plus changeant que le printemps.

« Printemps chauwd, printemps véreux
Printemps freu, récoltes tardives ;
Printemps sec, éteu pluvieux ;
Printemps tardif, précoce hiver »

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu