Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 14 mars 2012

Mée-disances du 14 mars 2012

Ecrit le 14 mars 2012

 Halal hi hi !

De Basta du 06/03 : Nicolas Sarkozy persiste et signe dans la surenchère islamophobe. Lundi 5 mars, il déclare : « Le premier sujet de préoccupation de discussion des Français, je parle sous votre contrôle, c’est cette question de la viande halal. » La façon dont on prépare la viande dans les abattoirs ferait donc l’objet de toutes les discussions. Or, la grande majorité des enquêtes d’opinion effectuées depuis plusieurs mois montrent que les sujets économiques et sociaux (chômage, pouvoir d’achat...) restent les sujets principaux de préoccupation des Français.

Selon le baromètre réalisé par la TNS-Sofres pour le mois de février, près de 8 Français sur 10 (79 %) citent la question du chômage et de l’emploi. Avec 37 % de citations, la question du logement n’a jamais autant inquiété, et enregistre une augmentation de 12 points. Et la viande halal dans tout ça ? La sécurité alimentaire et la qualité de la nourriture arrivent seulement en 12e position, bien loin derrière le financement des retraites ou de l’assurance maladie. Comme le remarquait un internaute : « Moi, ma principale préoccupation, c’est de savoir si je vais pouvoir m’acheter de la viande, tout simplement. »

 Tribunal de la faim

De San Finna.com (journal du Burkina Faso) du 06/01 : Les marchés financiers et les spéculateurs ont une part de responsabilité importante dans la mort de 36 millions de personnes chaque année à cause de la malnutrition, estime Jean Ziegler, vice-président du comité consultatif du conseil des droits de l’homme des Nations unies et ancien rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à l’alimentation.

Toutes les cinq secondes un enfant de moins de dix ans meurt de faim, tandis que des dizaines de millions d’autres souffrent de la sous-alimentation et de ses terribles séquelles physiques et psychologiques. Et pourtant, l’agriculture mondiale d’aujourd’hui serait en mesure de nourrir près du double de la population mondiale, observe Jean Ziegler. Mais la spéculation et la mainmise des multinationales sur les matières premières créent une pénurie.

À cause de la crise financière, les ressources du Programme alimentaire mondial (PAM) ont diminué de moitié, alors que « les financiers continuent de spéculer sur les marchés alimentaires ». « Les prix des trois aliments de base, maïs, blé et riz – qui couvrent 75 % de la consommation mondiale – ont littéralement explosé, » indique-t-il.

« Les spéculateurs boursiers qui ont ruiné les économies occidentales par appât du gain et avidité folle devraient être traduits devant un tribunal pour crime contre l’humanité, » Dans son essai « Destruction massive. Géopolitique de la faim » (Seuil, 2011), Jean Ziegler dénonce cette « destruction massive » par les marchés financiers.

 La Terre Bombardée

Même le soleil s’en mêle ! Selon Sciences et Avenir du 8.03, « La plus violente tempête solaire depuis cinq ans a frappé l’atmosphère terrestre. Comme les précédentes, cette tempête est susceptible, en fonction de son intensité magnétique, de perturber plus ou moins la distribution électrique, le système de GPS et les communications radio satellitaires ainsi que le transport aérien qui en dépend ».

 Fouquets’s

De l’Humanité du 07/03 : Une centaine de militants d’associations de chômeurs et des syndicalistes ont brièvement envahi le Fouquet’s, restaurant chic des Champs-Elysées où Nicolas Sarkozy avait célébré sa victoire à la présidentielle de 2007. Les militants ont pénétré dans l’hôtel et en sont ressortis de leur propre chef une demi-heure plus tard. A leur sortie, environ soixante-dix militants ont été encerclés par les CRS et cinquante d’entre eux ont été emmenés par la police, les femmes dans un commissariat du XIe arrondissement et les hommes dans un lieu non déterminé du XVIIIe, a rapporté la porte-parole. « Des couverts de l’hôtel auraient disparu, c’est de l’intimidation d’associer chômeurs et voleurs », car « notre action était pacifique », a-t-elle tenu à souligner.

Jean Valjean, reviens !

 Albany ne ferme plus

Toujours de l’Humanité : à Saint-Junien, l’usine Albany fabriquant des tissus techniques notamment pour la papeterie, était à l’arrêt depuis le 23 février. La direction avait cadenassé les machines, précisant que la fermeture était prévue pour le premier trimestre 2012 avec transfert des activités à Sélestat. Les syndicats manifestaient leur incompréhension : le site de Saint-Junien affiche « 22% de rentabilité en 2010, avec 21 millions d’euros de chiffre d’affaires (...), 4,6 millions d’euros de bénéfices » et des carnets de commandes remplis !

Il y a 8 ans les collectivités locales (communes et communauté de communes) ont investi 1,5 millions d’euros dans cette entreprise employant 133 personnes.

La décision de fermeture, annoncée en pleine campagne présidentielle, a mobilisé les politiques : Arnaud Montebourg (PS), Olivier Besancenot (NPA), Eva Joly (EELV) se sont rendus sur place et le numéro 1 du Parti communiste, Pierre Laurent, a traité les dirigeants d’Albany de « voleurs » et de « voyous ».

Mais, miracle, Daniel Haftemeyer (président Albany Europe) a annoncé le 8 mars qu’il n’y a plus de projet de fermeture ! C’est quand même chouette la période des élections. Mais après ??

 Le geste malheureux

LeParisien.fr du 10/03 : Jeudi après-midi, 8 mars, une policière est en faction rue du Faubourg-Saint-Honoré, en face du palais présidentiel. Une petite bille jaune roule d’abord au pied de l’agente. Elle est rapidement suivie par une tomate. La gardienne de la paix n’a pas le temps de repérer l’origine des projectiles : une seconde bille la touche à la joue. Elle traverse la rue. Aborde les gendarmes en faction devant les portes de l’Elysée, qui lui indiquent un coupable potentiel : Louis Sarkozy, 15 ans, fils cadet du président, qui reçoit à ce moment-là un ami.

La gardienne de police rédige alors un rapport administratif. La nouvelle déclenche un véritable branle-bas de combat dans sa hiérarchie. Le directeur du cabinet du préfet rencontre la policière et ses collègues, les enjoint à la plus grande réserve. [Ndlr : En langage non-diplomatique : vos gueules, tas de minables],

Soucieux de ne pas déclencher une polémique en pleine période électorale, le président lui-même reçoit vendredi matin la policière pour lui présenter des excuses.
[Heu… c’était pas plutôt au morveux de le faire ? Et chiche qu’il a refait à la dame le coup de Cécilia : « vous comprenez, c’est elle qui l’élève, pas moi ! »]

« Le geste malheureux d’un enfant », plaide le Président… L’affaire devrait en rester là. Pour apaiser les esprits, la policière s’est vue offrir par l’administration la possibilité d’être mutée à un autre poste.

Ndlr : Not’Président devrait bien rester à la maison pour s’occuper de son fils

 Propranolol

Les médicaments ont souvent des effets secondaires indésirables. Par exemple le Propecia qui lutte contre la calvitie masculine, rend les hommes impuissants !

Mais voilà un médicament à effets positifs : selon RTL.be du 10/03, des scientifiques ont découvert que le Propranolol, un bêta-bloquant notamment administré pour faire baisser la pression artérielle, pouvait diminuer les attitudes racistes. Ce médicament, qui stabilise le rythme du cœur, agit sur une partie du cerveau liée aux émotions, dont celle de la peur.