Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Grappillages et Mée-disances > Mée-disances du 4 avril 2012

Mée-disances du 4 avril 2012

Ecrit le 4 avril 2012

 Contestez un PV, vous serez fichés !

 
LeParisien.fr du 26/03 : Un arrêté du ministère de l’Intérieur, publié il y a quelques jours au « Journal officiel », provoque la colère des avocats spécialisés en droit routier. Le texte en cause autorise en effet la création d’un fichier d’un nouveau genre, baptisé Ares, permettant de recenser automatiquement les données personnelles des automobilistes contestant leurs contraventions.
 
Le fichier sera opérationnel dans quelques jours à Paris, puis dans les trois départements de la petite couronne parisienne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine et Val-de-Marne) avant une généralisation à toute la France. Pratiquement, chaque officier du ministère public pourra connaître en quelques secondes sur son écran d’ordinateur tous les détails personnels des contestataires et l’historique, sur cinq ans, de leurs réclamations.

« Ce traitement automatisé va très loin, identifiant le nom, l’adresse, la date et le lieu de naissance de l’auteur des faits, mais aussi du propriétaire du véhicule, jusqu’à sa profession ! » s’étrangle Rémy Josseaume, président de l’Automobile club des avocats (ACA). « C’est, de manière déguisée, la volonté de créer un fichier d’antécédents judiciaires assimilable à un fichage systématique et une stigmatisation outrancière des automobilistes. »
 
[…] L’Automobile club des avocats annonce sa ferme intention de s’opposer à Ares et promet qu’elle engagera « tous les recours nécessaires, y compris judiciaires, pour obtenir l’annulation de cet arrêté dont la légalité est éminemment contestable ».

 Baisse modérée de la hausse du chômage

 
Lefigaro.fr du 26/03 : Février devrait confirmer un léger ralentissement de la hausse du chômage en France, selon Nicolas Sarkozy. Le président-candidat a affirmé que les chiffres du chômage manifesteront une amélioration de la situation, avec une « baisse tendancielle de l’augmentation du nombre de chômeurs ». Une baisse de la hausse, fallait oser !

Selon Valeurs Actuelles du 29/03 : Les derniers chiffres mensuels de Pôle emploi sont mauvais : on comptait, en février, 6 200 demandeurs d’emploi de plus n’ayant pas du tout travaillé, portant le total des chômeurs de catégorie A à 2,86 millions. En ajoutant les demandeurs d’emploi ayant une activité réduite, ce sont près de 4,3 millions de personnes qui sont, en France, à la recherche d’un travail rémunérateur.

Même si le rythme des inscriptions à Pôle emploi a tendance à diminuer, l’Insee, comme la plupart des bureaux d’études économiques, ne prévoit pas d’inversion de la tendance avant plusieurs mois. La France échappera peut-être à la récession mais l’activité est au ralenti et l’avenir trop incertain pour que les entreprises recommencent à créer des emplois.

 Risque nucléaire

 
Capital.fr du 26/03 : Deux tiers des Français estiment qu’un accident comparable à celui survenu à la centrale japonaise de Fukushima en mars 2011 pourrait se produire en France, selon un sondage CSA publié lundi 26/03 par l’organisation écologiste Greenpeace.
 
Un an près la crise nucléaire qui a secoué le nord-est du Japon, 80 % des personnes interrogées pensent que la France est trop dépendante de l’énergie nucléaire et qu’elle devrait diversifier ses sources d’énergie. Elles sont 54 % à considérer qu’il est possible de « se passer du nucléaire » en développant les énergies renouvelables et les économies d’énergie.
 
Enfin plus de trois quarts des Français estiment que le risque d’accident nucléaire est accru par le vieillissement des centrales françaises. Quatre-vingt huit pour cent disent ne pas être suffisamment informées des mesures à prendre en cas de crise nucléaire.
 
Plus généralement, une très large majorité (84%) estime n’être pas suffisamment consultée sur les questions du nucléaire et de l’énergie.

 Mort de Trayvon Martin

 
NouvelObs.com du 29/03 : Un élu américain a été expulsé de la Chambre des représentants, mercredi 28 mars, pour avoir mis une capuche lors d’un discours en signe de protestation contre le meurtre du jeune Trayvon Martin. Représentant démocrate de l’Illinois, Bobby Rush s’exprimait à la tribune sur le meurtre de cet adolescent noir de 17 ans, abattu par un résident de son quartier qui l’avait pris pour un voleur car il portait un sweet-shirt à capuche et un objet dans la main. Au bout de quelques minutes, l’élu a retiré sa veste sous laquelle il avait dissimulé un sweet-shirt à capuche qu’il a enfilée en déclarant « ce n’est pas parce que quelqu’un porte une capuche qu’il est un voyou » .

Un geste qui a valu à Bobby Rush d’être immédiatement expulsé de l’assemblée en vertu d’une disposition du règlement interdisant le port de tout couvre-chef. Au-delà du meurtre de Trayvon Martin, la question du droit à porter une capuche est devenue un sujet de débat aux États-Unis !

Trayvon Martin, non armé, a été abattu le 26 février par George Z. membre de la milice du quartier. Le tireur a été brièvement arrêté puis relâché après qu’il eut invoqué la légitime défense. Mais une vidéo de surveillance diffusée par la chaîne ABC News, décrédibilise ses propos. L’affaire enflamme la Floride, où des manifestations ont lieu quotidiennement pour dénoncer un nouvel exemple de profilage racial.

 Meilleure apprentie sans papiers

 

Libération.fr du 30/03 : Pour la 2e année consécutive le concours des meilleurs apprentis de France a distingué une jeune femme d’origine rom, Cristina Dimitru, qui remporte la médaille d’or un an après Linda Mihai dont l’histoire emblématique avait été rendue publique en décembre 2011.
Cristina, 18 ans, qui a passé plus de 18 mois dans une caravane sans eau ni électricité après son arrivée à Nantes en 2005 avec sa famille, avant de pouvoir accéder à des conditions de vie moins rudes, a reçu sa médaille jeudi sous les ors du Sénat à Paris, où se déroulait la remise des prix.
 Mais […] Cristina n’a pas de papiers. « Même si j’ai beaucoup travaillé, je ne peux pas trouver un travail, ou passer mon permis, ou demander une bourse pour m’inscrire en Bac professionnel », a-t-elle regretté. Les demandes de régularisation de la famille de Cristina, pourtant insérée - les deux parents travaillant comme saisonniers dans des entreprises de maraichage, et aujourd’hui logés dans un appartement -, ont toutes été rejetées depuis leur arrivée.

 Malgré deux ans d’interruption de scolarité, de 2005 à 2007, le temps d’apprendre la langue et surtout d’être dans des conditions matérielles permettant de suivre une scolarité, Cristina a brûlé les étapes et elle a repris directement en 4e en 2007. Au Lycée professionnel Leonard de Vinci de Nantes, où elle a obtenu en juin 2011 son CAP et qui l’a présentée au concours des meilleurs apprentis de France à l’automne 2011, elle impressionne. « C’est une jeune femme extrêmement volontaire, qui a une envie d’insertion très forte », estime la proviseure du Lycée Florine Durand. […]

Le député socialiste de Loire-Atlantique Dominique Raimbourg, touché par la détermination de Cristina, a refait un dossier de demande de permis de séjour pour elle et sa famille fin janvier 2012. « Depuis, plus aucune nouvelle », a-t-il regretté.

La préfecture de Loire-Atlantique indiquait jeudi matin faire le point sur le dossier...

Tous les efforts d’intégration, ça ne débouche sur rien