Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Focast > Focast-Pebeco : c’est toujours le contribuable qui paie

Focast-Pebeco : c’est toujours le contribuable qui paie

Ecrit le 11 avril 2012

 Pebeco-Focast : toujours le contribuable qui paie !

En avril 2010 la Commission Permanente du Conseil Général a attribué à la société Pebeco-Focast une aide aux investissements de 33 596 €. Ce soutien lui a été octroyé par l’intermédiaire de la Com’Com’   du Castelbriantais qui finançait l’investissement de cette entreprise. Mais Pebeco a été mis en redressement judiciaire en avril 2011 et, finalement, l’ensemble du site a été cédé par la Com’Com’   à la société ABC Diesel pour une valeur de 400 000 euros. La société ABC Diesel s’est engagée à maintenir 72 emplois sur les 97 existants et à réaliser un plan quinquennal d’investissements de 3 240 000 €.

JPEG - 38.3 ko

Toutefois, s’agissant de l’aide départementale, les critères qui avaient justifié cette aide ne sont plus respectés. Le Conseil Général a donc demandé le remboursement des 33 596 €.

La Com’Com’   a fait valoir qu’elle souhaitait ne pas rembourser parce que :
la reprise a permis de sauvegarder 72 emplois ainsi qu’une activité industrielle sur Châteaubriant, sur un site difficilement réindustrialisable en dehors d’une activité de fonderie
la Com’Com’  , en acceptant la cession à 400 000 € a consenti un effort financier non négligeable puisque la valeur du site a été estimée à 540 000 € par les Domaines.

Le CG a pris ces arguments en considération et ne réclamera pas les 33 596 €. Notons seulement que :

  • 1) La Com’ Com’ a dit que cette cession Pebeco ne coûte rien aux contribuables. Et, en même temps, elle dit que cela lui fait un manque à gagner de 140 000 €.
  • 2) Le Président Alain Hunault ne se prive pas de dire que, lui, il baisse les impôts locaux tandis que d’autres les augmentent (suivez son regard : il désigne le Conseil Général). On constate qu’il peut en effet faire des cadeaux, puisque c’est le Conseil Général qui paie !
  • 3) les 33 956 € sont pris sur les fonds du Département … donc sur les impôts payés par les contribuables !

Une fois de plus c’est le contribuable de base qui casque pour sauver des emplois !


Ecrit le 2 mai 2012

 Reliquat caca

Au Conseil Municipal de Châteaubriant, le 25 avril 2012, on découvre que, chez Focast, il y a un reliquat de 25 791 € de taxe foncière, datant de 2003 et non payé par la société Focast. La municipalité l’inscrit en « produits irrécouvrables ». Encore un cadeau aux entreprises. La Com’Com’  , qui a vendu Focast à la société ABC, dit que l’opération n’a rien coûté aux contribuables. La preuve que si !