Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Présidentielles > Présidentielles 2012 > Des vérités au sujet de l’immigration

Des vérités au sujet de l’immigration

Ecrit le 18 avril 2012

Immigration

Selon un récent sondage Viavoice-BPCE-Les Echos, les Français placent l’immigration au neuvième rang des préoccupations qu’ils veulent voir abordées par les candidats à la présidentielle. Loin derrière l’emploi (52%), le pouvoir d’achat (42%), avec 11% seulement des suffrages. Et pourtant, le sujet reste prédominant à droite. Pour certains candidats, une partie des maux de la société française serait due à l’immigration, du point de vue économique notamment.

Dans son livre L’immigration coûte cher à la France, qu’en pensent les économis- tes ?, les auteurs expliquent que la France accueille 200.000 migrants par an, ce qui en fait un des pays les plus fermés au sein de l’OCDE. Et d’indiquer que le solde migratoire, de 1,2 ‰, « est environ deux fois moins que celui observé au cours des années 1960 dans notre pays, et d’un niveau incomparable aux sommets atteints par certains de nos voisins tels que l’Allemagne (10 ‰) , le Royaume-Uni (5 ‰) et sans aucune mesure avec les taux espagnols du début des années 2000 (15 ‰) ».

« L’immigration ne fait pas augmenter le chômage parce qu’elle agit (positivement) sur la demande de biens et de services et par ricochet sur l’emploi ». « Certes, les immigrés sont sur-représentés parmi les bénéficiaires de certaines aides sociales, notamment pour les allocations chômage et le RMI. Mais nous avons évalué pour 2005 l’impact sur les finances publiques de la population immigrée, celui-ci était légèrement positif. La différence entre ce qu’elle verse et ce qu’elle reçoit atteint un montant de 3,9 milliards d’euros au bénéfice du budget des administrations publi-ques ». (source : Challenges du 10.04.2012)

Sarkozy franchit le rubicon : Par ce choix tactique, évidemment destiné à rallier les voix du Front national, le président sortant ne se livre pas seulement à une manœuvre un peu grossière ; il entraîne le corps politique français dans une consternante régression.

Images-choc et polémiques

Les immigrés rapportent plus qu’ils ne coûtent

Rapport parlementaires 2011 sur l’immigration.