Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Tourisme > Sentier pédestre à La Forge

Sentier pédestre à La Forge

(écrit le 21 novembre 2001)

Le respect du sentier
– de la Forge

L’association de chômeurs a maintenant terminé la réalisation du sentier de la Lande du Don, autour de l’étang de la Forge, sur les communes de Moisdon et Grand Auverné. Le balisage sera bientôt achevé. Un point reste non résolu à ce jour : la construction de la passerelle Vauvelle qui permettrait la réhabilitation de la frayère à brochets du Val, et une variante courte du circuit, rendant celui-ci accessible à un public plus large. Une autre variante a été réalisée, permettant une boucle de 4 km à partir de la Forge. Des tables de pique-nique seront installées en différents endroits.

La passerelle est faite

Il est utile de rappeler les règles qui régissent ce sentier et les raisons pour lesquelles elles ont été instaurées.

La particularité du circuit de la Lande du Don est le nombre important de propriétés privées traversées : 21 propriétaires ou exploitants. Cela signifie que, malgré des appréhensions légitimes au départ, tous ont accepté d’autoriser le passage des promeneurs, moyennant des compromis en termes de tracé, d’aménagements (clôtures, chicanes, portillons ..) négociés au cas par cas sur le terrain, moyennant aussi le respect de certaines règles.

Le sentier longe des pâturages, ainsi que des zones où sont implantés des animaux sauvages (canards, chevreuils). Les chiens en liberté sont susceptibles de provoquer la panique auprès des bêtes et donc d’occasionner des dégâts sur les clôtures ou les animaux

C’est pourquoi les chiens
doivent être tenus en laisse

Plusieurs propriétaires sont chasseurs sur leurs terres. Ils ne veulent courir aucun risque d’accident, même si les assurances nécessaires sont souscrites, elles ne couvrent pas le poids moral ni le choc émotionnel pour ceux qui les vivent.


C’est pourquoi le sentier est interdit
en période de chasse

Une grande partie du sentier est sur sol fragile, sensible à l’érosion. Des modes de déplacement trop agressifs pour la nature du terrain sont à éviter

C’est pourquoi le sentier est interdit
aux deux roues et aux chevaux

Les associations qui gèrent le sentier constatent déjà des débordements : clôtures coupées à la pince (= malveillance), vol de pierres, insultes de promeneurs envers le propriétaire.

L’ensemble du site présente des intérêts variés (agriculture, chasse, pêche, randonnée, promenade, richesse botanique et faunistique). La pérennité du sentier est liée au maintien des autorisations de passage des propriétaires. Elle nécessite de chacun le respect des règles de bon sens et savoir-vivre pour que les intérêts, différents, ne deviennent pas ... divergents.