Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Elections > Présidentielles > Présidentielles 2012 > Alerte rouge

Présidentielles 2012

Alerte rouge

Ecrit le 18 avril 2012

 « La Maison brûle et l’on regarde à côté ».

Célèbre phrase, et ô combien prémonitoire. Facile à comprendre et ô combien sinistre. Lourde de menaces. Génératrice de peurs. Ils sont où, les « pompiers de service » ? . Heu…on sait pas trop, Chef. Cette phrase si pure, ce constat si obsédant, fut prononcé, dans l’un de ses rares sursauts de lucidité, par un ex-Président, dit Chi-Chi pour les intimes si si, je confirme .

Le Bateau coule (croule ?) et l’Orchestre, héroïque ou mal informé ? , continue à jouer, stoïque. Il faut bien occuper ce brave petit Peuple. Du pain (mais pas trop quand même !) et des jeux c’est pas cher et ça peut rapporter gros . Si le sujet n’était pas si sérieux, on pourrait se tordre de rire à s’en faire péter les amygdales tout en se tapant le popotin par-terre. Cette phrase, je vais vous la redonner avec mes mots à moi : en faisant la politique de l’autruche, avec la tête bien au chaud dans le sable, on augmente fortement la probabilité de se faire enc……. . C’est moins correct, d’accord, mais encore mieux imagé ! Vous avez une carte d’électeur. A bon entendeur,….. !

 Dormez braves gens : le Pays est calme

Dans notre mignon et petit jardin qui est notre France, c’est à la fois la grande fébrilité et le calme le plus plat. J’en baille. Si on reste dans la positive attitude, il fait beau temps et l’envie de tondeuse à gazon nous démange. Les oiseaux pépient, les grenouilles croassent le blues de leur solitude (elles, au moins, elles ont le courage animal de le crier sur tous les toits, et nous, humains très intelligents et trop fiers, ne sommes pas aussi …bêtes). Les jours s’allongent comme d’hab. et remettre nos pendules à l’heure la nouvelle, celle d’été nous a occupés un petit bout de temps. Muguet et jonquilles sont à peu près à l’heure, voire en avance (pas comme la SNCF). Quand on a un job, on y va, de préférence en voiture c’est tellement plus confortable . Quand on a un peu d’argent, on le dépense de façon réfléchie et responsable. Donc tout va bien ? Quel calme dans le Pays !

Pourtant, même si l’on est profondément citadin, rien qu’à respirer, on sent qu’il y a quelque chose qui cloche hors Pâques, œuf corse ! . Ah oui, le climat ! C’est vrai qu’il fait bon. Les terrasses des bistrots s’animent, les plages se remplissent le w.e. . C’est inhabituel. C’est vrai qu’il ne pleut pas beaucoup. Tout fout le camp ? Même les nuages nous font la gueule et oublient d’arroser nos jardins et surtout nos cultures ? Le maraîcher, l’agriculteur, l’éleveur, le fabricant d’eau potable et tous ceux qui nous nourrissent et étanchent notre soif un grand merci à eux, avec un salut très respectueux plissent le front. Et, parce qu’ils sont très pudiques, ils serrent les dents et les fesses et gardent pour eux leurs inquiétudes en scrutant le ciel et les prévisions météo. C’est une première et sérieuse alerte.

Pour philosopher un brin, c’est à la fin du marché aux bestiaux que l’on compte les bouses. En clair, nos porte-monnaie risquent de prendre une sacrée secouée pour nos prochains caddies. Serait-ce un premier signe de sombre craquement ? Ben, dame, faudra bien faire avec ! Ma brave dame, y’a plus de saisons !

 Et volent les promesses

Il y a une autre sorte de z’humains qui s’agitent pire que des fourmis qu’on a dérangées. On les appelle les « politicus hommus ». Ils (elles) sont bien fébriles, excité(e)s comme des puces et poux. Il semble qu’il y ait du changement dans l’air. Vous connaissez le grand jeu des chaises musicales. Notre ami Borgone, auteur de la rubrique « Clin d’œil », un fin nez, nous a fait remarquer que le 06 Mai, jour du 2e tour de l’élection Présidentielle, est aussi la fête de Ste Prudence. Et, sans être grand marabout, j’en devine qui sont déjà en train d’empiler les cartons et de faire ronfler et rougir le poêle à grandes brassées de dossiers pas trop bien nets. De nouveau, ça renifle l’alerte. De toutes les façons, c’est pas demain la veille qu’on rasera gratis. Re-alerte. Crise + élections Présidentielles, c’est plus pire, pour la France, qu’un bateau en avarie de gouvernail, une nuit d’orage terrible et vents tourbillonnants à force 7, sans lest (vides, les caisses de l’Etat !), affrontant vaillamment des « creux » insondables.

La bagarre électorale est lancée, médiocre, plate Des promesses s’additionnent, des flèches vicieuses volent bas. Pourtant, il y aura des larmes et de la sueur. Alerte ! L’objectif est le même : réduire notre dette. La seule différence est : qui devra sortir le chéquier, et combien de fois ? Les loups se disputent la place de Chef de meute. Le flou règne partout, esquivant habilement les priorités, les exigences du brave Peuple. Peuple qui commence à montrer et les dents et son exaspération : pouvoir d’achat et emploi pour nous et nos enfants. Alerte ! Ca bout dans la tête de chacun. Les promesses à coup de centaines de milliards d’euros volent par-dessus nos humbles têtes. Si seulement j’avais un simple filet à papillons, quelques miettes suffiraient à mon bonheur.

 L’heure n’est plus au rêve

L’heure n’est plus au rêve, Les extrémistes de tout poil, au travers d’idées, en religion, en politique, ou dans bien d’autres domaines, n’apportent aucune solution viable, hors la contrainte, l’espoir vite déçu ou la peur. Mais je respecte leur volonté de libre-expression. Nous vivons sous une démocratie laïque, sans complexes. Les sondages s’empilent, se contredisant bien sûr, selon le demandeur. Ils nous endorment plus qu’ils ne nous motivent. Ne nous encouragent-ils pas à rester sous la couette plutôt que d’aller au bureau de vote ? Voter est un droit et un devoir, un luxe qu’il faut sauvegarder, un acte citoyen et un moyen puissant pour déterminer avec justesse (pour nous, nos enfants) l’avenir proche.

 Votez donc !

Rester silencieux, vu les nuages noirs qui nous cernent, c’est faire l’autruche avec l’énorme risque décrit ci-dessus. La décision du Peuple est souveraine et irrévocable.

OUI, il y a ALERTE(S). Prenons rendez-vous à l’isoloir.

PB