Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Règne de Sarko Premier > La fin du règne de Sarkozy

La fin du règne de Sarkozy

Ecrit le 16 mai 2012

A la sortie d’un quinquennat calamiteux, commencé dans le bling-bling et terminé dans la fange, N.Sarkozy a reconnu sa défaite avec quelque dignité. Et la cérémonie du 8 mai, montrant côte à côte le président sorti et le président entrant, ne manquait pas de grandeur et de qualités républicaines.

Que va faire N.Sarkozy ? Maintenant on s’en fout ! Il ira peut-être pantoufler au Conseil Constitutionnel, et il ne manquera pas de ressources financières. Retrouvera-t-il son cabinet d’avocat d’affaires ? Sûrement ! Mais encore une fois, on s’en fout ! Sa personne ne nous intéresse plus. Qu’il aille au diable, ou ailleurs.

Ce qui va rester : un flot de réformes désordonnées et souvent inapplicables, une casse générale des solidarités et des services publics et c’est là que nous nous souviendrons de lui, quand il faudra tout reconstruire, dans la situation économique actuelle.

François Hollande, le président « normal », ne fera pas des miracles. Et l’on peut être inquiet devant les 48 % de l’UMP au deuxième tour, en faveur d’un candidat qui a rallié avec force les thèses xénophobes du Front National.

François Hollande saura-t-il s’entourer d’une équipe capable de prendre à bras le corps les problèmes du chômage, de la précarité, de la misère ? Sans oublier les problèmes de la dette et de la monnaie. Les premières mesures qu’il va prendre, et que nous attendons avec impatience, vont donner une orientation à son quinquennat et conditionner en partie le résultats aux élections législatives des 10-17 juin 2012. Espérons-le pour la circonscription de Châteaubriant-Ancenis et pour la France.

 Etat de grâce ou Etat de Grèce ?

La France attend de voir ce qui va se passer au niveau européen. La Grèce va très mal, le scrutin du dimanche 6 mai marqué par une forte percée à gauche du parti Syriza anti-austérité et l’entrée de députés néonazis au parlement, inquiète l’Europe, en révélant au grand jour l’ampleur de la contestation du plan d’austérité dicté par les marchés financiers et les créanciers (Union Européenne et FMI qui ont prêté deux fois 240 milliards d’euros). Ceux-ci sont inquiets sur une possible sortie rapide de la Grèce de l’euro et ses conséquences. Leur inquiétude n’est pas la nôtre ! La formation de gauche radicale, Syriza, fait campagne contre l’austérité, et demande un arrêt du paiement d’une partie de la dette.

En Espagne, où le chômage atteint 24,4 %, les indignés, surgis l’an dernier pour dénoncer la crise, la corruption et le chômage, ont repris la rue le 12 mai pour quatre jours, et contredire ainsi ceux qui prétendent qu’ils ont disparu. « Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiques et des banquiers », Des manifestations sont convoquées dans environ 40 villes du pays, dont Barcelone.

Dans ce pays, où le gouvernement conservateur met en œuvre une politique d’austérité sans précédent, les indignés peuvent se féliciter d’une réussite concrète : avoir insufflé une nouvelle force à la Plateforme contre les expulsions (PAH), qui lutte depuis 2009 contre les saisies d’appartements de familles surendettées. Symbole de la crise en Espagne, ces saisies ont été bloquées ou retardées à des dizaines d’occasions sous la pression des militants.


Ecrit le 16 mai 2012

 Sarkozy va vivre comme tout le monde ou presque

  • Ces derniers jours Sarkozy veut donner l’impression d’être digne de sa fonction et faire une sortie honorable : quelques jours pour rattraper tout un quinquennat c’est mission impossible …
  • Carla Bruni-Sarkozy : « On va vivre comme tout le monde maintenant » : modestement sans doute avec 6 000 € de retraite de président plus 13 000 € au Conseil Constitutionnel, plus appartement et voiture de fonction, voiture fournie avec chauffeur, voyages gratuits et plusieurs collaborateurs aux frais de l’Etat. Et je ne parle pas de leur patrimoine personnel ! Comme tous les Français quoi …
  • Des drapeaux étrangers parmi les drapeaux français à la Bastille pour fêter la victoire de F Hollande indisposent le Fn   et… Marine, pardon Nadine Morano …ils étaient sûrement d’apparence musulmane !
  • La maire Ump d’Aix demande l’annulation de l’élection présidentielle parce qu’elle juge Hollande ni compétent ni élu démocratiquement : visiblement la relève est assurée à l’Ump après les Morano, Kosciusco-Morizet et autres Rosso-Debord, des bien gratinées …
  • Guaino investi dans un fief de la droite des Yvelines, Fillon dans un arrondissement facile : ce sont les parachutes dorés de l’Ump …
  • Vous prendrez bien un ou deux Verts : l’appel du pied, avec leurs gros sabots, de quelques personnalités d’Europe Ecologie à F Hollande pour entrer au gouvernement a été diversement apprécié à la base …
  • Résultat de l’austérité imposée à la Grèce : les partis traditionnels sont balayés et le parti néo-nazi fait une percée inquiétante…
  • Des restructurations qui avaient été reportées après le scrutin afin de ne pas handicaper les chances du président sortant ne vont pas tarder à resurgir : nul doute que la droite va mettre ça au compte de la gauche …
  • La banque JPMorgan vient de perdre 2 milliards de dollars avec ses activités de trading : je me souviens d’un ex-président (depuis peu…) qui disait que ce genre de chose ne se reproduirait pas car grâce à ses petits bras musclés il avait réglé le problème au niveau mondial …

Philou

 Le clin d’oeil de Borgone

  • Soir d’élection : Les Nantais(ses) ont pu faire la fête place de la Petite Hollande. Alors que si ça avait été l’autre ...
  • Bizutage aux Pompiers de Paris : a priori les 12 hommes mis en examen devraient renoncer à demander la « présomption de légitime défense ».

Ecrit le 16 mai 2012

 Soin-gneu sa sortite

On éteu habitueu à soin-gneu beaucoup de maladies : le chômage, la dette, le racisme, la pauveurteu mais mon Sarko, ex-président qui se casseu (« casse-t-eu, pauv ... ») ne penseu pu qu’à soin-gneu sa sortite aigüe. C’éteu pas trop médicamenteu : un discours deumocratique reuteunu, hein-ne tisane d’humaniteu épiceu avec un zeste d’ognion à pleureu ; ça a toucheu le bon cœur des franchouillards qui vont pourtanwt continueu à souffrir des zépidémies qu’il a déclencheu : la gain-gne individualisse, la deupression économique et morale, la deuzéducation, la deuzindustrialisation, la deuzarticulation des corps intermédiaires.

Mon François II Normal a soin-gneu son entrite avec un biauw discours, un air d’accordéon et hein-ne prise de la Bastille à tombeau ouvert. Asteure, avanwt de non-meu ses minisses et son preumieu, y s’occupeu des zafféres de l’Europe et du monde, des grecs qui saveu pu où alleu se faire vére, des zespagnols ruineux par l’austeuriteu, de la mère-lande de Berlin-Paris, des Syriens qui sorteu pas de la guére civile, des zafghans qui tueu nos soldats.,

Les trois saints au sang de navet
Pancrace, Mamert et Servais
Sont bien nommés des saints de glace
Mamert, Servais et Pancrace

Sgné : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Les derniers articles de La Mée, avant la fin du règne :


Les articles de la grande presse, jusye après la fin du règne :


Ecrit le 10 juillet 2013

 Rejet

Le Conseil constitutionnel (dont 7 membres sur 9 ont été nommés par la Droite) a rejeté le compte de campagne de N.Sarkozy. Cette décision prive l’UMP du remboursement par l’État de 10,6 millions d’euros de frais de campagne. La même mésaventure était arrivée dans le passé à Jacques Cheminade et Bruno Mégret, et, récemment à deux députées socialistes qui, elles, en plus, ont été déclarées inéligibles !