Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > Adapei 2011 : une bonne note

Adapei 2011 : une bonne note

Ecrit le 9 mai 2012

 9/10

Quelle joie pour l’ADAPEI : lors de l’assemblée générale du 4 mai 2012, elle a fait état d’un équilibre financier ( 9 euros de bénéfices dans l’année !), d’activités qui se maintiennent (790 personnes au dîner dansant, 880 brioches vendues lors de l’opération brioches). « Etre handicapé, ce n’est pas un choix » dit Mme Giteau, « à nous de mettre en œuvre les solutions d’accompagnement, de faire reconnaître la différence de nos enfants, de promouvoir leur dignité et leur citoyenneté et de les rendre heureux ».

Les diverses opérations militantes ont permis d’aider les projets de chaque structure : deux jours à Guenrouët, un voyage à Paris, un séjour en Espagne, etc.

Institut médico-éducatif, ESAT   (établissement et services d’aide par le travail), foyer-logement : les trois directeurs ont fait état de leur satisfaction manifestée par trois indicateurs :

  • - l’enquête de satisfaction menée auprès des personnes handicapées et des familles, a donné un score de 9 sur 10 en moyenne : bonne qualité des locaux, encadrement apprécié.
  • - Le baromètre social, établi auprès des personnels, a montré des professionnels heureux de travailler dans ces établissements.
  • - Un audit externe à l’IME (Institut Médico Educatif) laisse prévoir un rapport hyper positif.

 Acquis de l’expérience

Grande nouveauté à l’ESAT   : quatre travailleurs ont pu obtenir une « reconnaissance des acquis de l’expérience » (dans l’atelier « sols et vitres »). D’autres s’y préparent.

L’étude sur le projet de recyclerie avance avec les Com’Com’   de Châteaubriant et Derval. Le marché des composteurs donne du travail pour un an à l’atelier menuiserie. « Les travailleurs aiment beaucoup cette fabrication » a dit Mme Maumy, directrice de l’Esat  . Les journées « citoyenneté-défense » apportent des clients supplémentaires au Restaurant La Mée-Délices. Dans le domaine des Espaces verts, l’ESAT   a récupéré le marché de Habitat 44.

Le déménagement du Foyer-logement vers les bâtiments neufs de la rue de Launay s’est passé sans encombre. Les déménageurs de l’ACPM   ont donné un bon coup de main ! Les résidents ont eu le plaisir de renouveler leur mobilier. Les seize personnes occupent maintenant un ensemble de quatre petites maisons, spacieuses, lumineuses, dans un vaste espace de parkings et pelouses ouvert sur la rue. Contrairement au foyer de la rue Anna de Noailles, les résidents disposent maintenant de sanitaires et salle d’eau privatives. Quel progrès ! Quel plaisir !

 Projets ?

L’ADAPEI espère décrocher une SACAT (Section Aménagée du Centre d’Aide par le Travail) car la médecine du travail a alerté la direction de l’ESAT   sur le vieillissement de certains travailleurs, notamment aux espaces verts. Les SACAT ont pour mission de proposer aux travailleurs des ESAT   des activités adaptées, à temps partiel, tenant compte de l’autonomie de chacun. Elles offrent une alternative transitoire et évolutive au travail en ESAT  , modulée en fonction des capacités, de la fatigabilité et de la situation personnelle du bénéficiaire. Oui mais, pour cela, il faudrait un financement et, dans la crise, actuelle, cela manque !

« Ne perdons pas confiance » dit Simone Giteau. « Pour avancer, il nous faut être solidaires. Nous avons confiance en nos adhérents, nos professionnels, nos militants »