Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Immigration, Sans-Papiers > Mai 2012 : quel changement pour les sans-papiers ?

Mai 2012 : quel changement pour les sans-papiers ?

Ecrit le 30 mai 2012

 Le changement ?

Les naturalisations, l’immigration et l’asile toujours sous la coupe du ministère de l’Intérieur. (Communiqué de la Ligue des Droits de l’Homme)
L’attribution, au ministère de l’Intérieur, de l’essentiel des pouvoirs en matière d’immigration, d’asile et de naturalisation s’inscrit dans la droite ligne de la politique antérieure.

La LDH déplore profondément que le gouvernement aborde lui aussi la question de l’immigration sous un angle purement policier, y compris lorsqu’il confie « l’intégration » des étrangers au ministère de l’Intérieur.

Alors que les naturalisations étaient, avant la présidence de M. Sarkozy, de la compétence du ministère de la Justice, celles-ci restent aussi sous la tutelle du ministère de l’Intérieur, à l’inverse de ce que toutes les associations et tous les spécialistes souhaitaient.

On verra donc se perpétuer l’arbitraire qu’entraîne l’éclatement des dossiers de naturalisation par préfectures ainsi que des motivations qui relèvent parfois d’une xénophobie avérée.

La gestion de l’asile par le même ministère atteste que c’est la même logique policière qui sera en œuvre, alors qu’aujourd’hui tout le monde s’accorde à dénoncer les conditions d’accueil des demandeurs d’asile, et les conditions dans lesquelles leur statut est déterminé.

La LDH constate qu’en reproduisant les schémas antérieurs, le gouvernement semble ainsi s’interdire de les remettre en cause, au risque de reproduire les mêmes errements. Ce n’est pas de cette manière que l’on apaisera les tensions artificiellement créées sur ce sujet, et que l’on construira une autre politique, plus efficace, mais aussi plus respectueuse des droits de chacun.


Note du 4 juin 2012

 GERVAIS GANTCHOU

GERVAIS GANTCHOU, pere de deux enfants français sera-t-il le premier pere de famille expulse par Francois Hollande ?

Gervais Gantchou, camerounais, 30 ans, père de deux enfants français, à son 45e jour de rétention a été prévenu ce matin par la police d’avoir à préparer ses affaires pour être conduit au tribunal à Meaux. Mensonge manifeste ! Il est en partance pour Roissy. A 10h30, il sera monté de force dans un avion pour le pays où il a perdu ses parents à l’âge de 6 ans, où il a connu une vie de misère avant d’être recueilli dans un orphelinat et, à 18 ans de rejoindre son frère en France.

Sans papiers, travaillant comme il pouvait, il a commis deux délits qui lui ont valu des peines de prison. Il les a faites, sa dette à la société est payée.

Il a deux enfants français (10 ans et 5 ans). S’il voit moins l’aînée, il s’occupe régulièrement de la seconde (scolarisée dans le 91) ainsi qu’en témoigne sa mère.

Contacté jeudi dernier, (Gervais Gantchou devait être expulsé vendredi), le cabinet de Valls avait accepté de suspendre l’expulsion de 24 heures pour étudier le dossier, puis le lendemain de 24 heures encore. Il s’était d’autre part engagé à nous informer de sa décision. Ce qui n’a pas été fait. Mensonge encore.

Le sort de Gervais Gantchou est désormais entre ses mains et aussi entre les mains de celles et de ceux qui des années durant ont manifesté leur solidarité avec les parents d’enfants scolarisés expulsés par Sarkozy et qui n’accepteront pas de Hollande ce qui ne l’était pas de Sarkozy. La loi, les méthodes, les comportements doivent changer. Maintenant.

http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/040612/gervais-gantchou-premier-pere-denfants-francais-expulse-par-hollande

Ne pas accepter de Hollande ce qui était le plus odieux chez Sarkozy

Pour le faire savoir en urgence à qui de droit :

A l’Elysée :
 
Secrétaire général : pierre-rene.lemas@elysee.fr
Directrice de cabinet : sylvie.hubac@elysee.fr
Directeur de cabinet adjoint : alain.zabulon@elysee.fr
Chef de cabinet : pierre.besnard@elysee.fr
Conseiller politique : aquilino.morelle@elysee.fr
 
A l’Intérieur :
 
manuel.valls@interieur.gouv.fr
Directeur de cabinet : jean.daubigny@interieur.gouv.fr
Directeur adjoint de cabinet : renaud.vedel@interieur.gouv.fr
Conseiller : yves.colmou@interieur.gouv.fr
Directeur adjoint de cabinet : thomas.andrieu@interieur.gouv.fr

4 juin, 22 h : Réseau Education sans frontières communique : Gervais Gantchou n’a pas été expulsé, nous nous en félicitons. Pour autant, le ministère de l’Intérieur met le doigt dans un engrenage dangereux qui pourrait le conduire à des gestes aussi odieux que ceux assumés par Hortefeux, Besson, Guéant et compagnie il n’y a pas si longtemps.

Il est hors de question d’accepter du président François Hollande et de son gouvernement ce qui était le plus honteux sous Sarkozy. La loi, les méthodes, les comportements doivent changer. Maintenant