Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > François Hollande > Relancez la consommation !

Relancez la consommation !

Ecrit le 3 juillet 2012

 La crise s’approfondit dans notre pays.

Mai est le 13e mois consécutif de hausse du chômage. Dans de nombreuses entreprises, des « plans sociaux » (plans de licenciements) sont malheureusement encore à craindre. L’INSEE prévoit une baisse du pouvoir d’achat de 0,6 % voire 1,2 % (lire page 7). Voilà le bilan de dix ans de droite au pouvoir, de réduction des impôts pour les grandes entreprises et pour les plus riches (exemple du coût du bouclier fiscal en 2011 : 735 millions).

La crise se poursuit dans la zone Euro. Les ménages verraient leur pouvoir d’achat reculer tout au long de l’année 2012, et réduiraient leurs dépenses. « Dès lors la zone euro serait à l’arrêt en 2012 : l’activité reculerait au deuxième trimestre (-0,2 %), avant de se redresser seulement faiblement au second semestre (+0,0 % puis +0,1 %) » (note de l’INSEE : la zone euro sous tension 26 juin 2012).

En France, depuis 2007, la droite a fait le choix d’un « ajustement social » : ce sont l’emploi et les salaires qui ont été sacrifiés pour permettre aux entreprises de maintenir leurs marges.

Dans toute l’Europe, les néo-libéraux prônent la réduction des dépenses publiques. Non seulement les politiques d’austérité étranglent les peuples d’Eu-rope, mais elles aggravent la crise et les déficits : la dette de l’Espagne (qui était de 37 % du PIB en 2007) est maintenant de 70 % ; celle de l’Italie qui était de 25 % du PIB en 2007 est maintenant de 105 % !
(PIB : produit intérieur brut)

Il faut changer de cap. En France, une occasion a certainement été manquée. La trop faible augmentation du SMIC (+2 %, dont un « coup de pouce » de 0,6 %, soit 22 euros de plus par mois) annoncée par Michel Sapin ne permettra ni aux 2,5 millions de salariés payés au SMIC de vivre mieux, ni de relancer la consommation populaire. D’ailleurs, seul le Medef s’est réjoui de cette annonce. Or, il ne faut pas attendre la relance pour augmenter les salaires, mais il faut les augmenter pour permettre la relance. Ce sera un des nombreux enjeux de la conférence sociale des 9-10 juillet. Il s’agira de donner le coup d’envoi de vraies négociations débouchant sur des résultats tangibles au plan interprofessionnel, dans toutes les branches professionnelles. Espérons ...

En Europe, François Hollande a réussi à imposer aux conservateurs le débat sur la relance. C’est une bonne chose. Mais les 130 milliards évoqués pour relancer l’économie européenne risquent d’être insuffisants. Ils représentent à peine 1 % du PIB européen, et doivent être comparés aux 60 à 100 milliards débloqués pour venir en aide aux seules banques espagnoles. (lire ci-dessous)

Pour réussir, la gauche au pouvoir doit vaincre les pressions des tenants du libéralisme. Combiner action gouvernementale et mobilisation populaire est indispensable. Les salariés d’Arcelor Mittal, qui ont décidé de maintenir la pression en bloquant l’accès à l’usine de Florange, montrent la voie !
Source : démocratie et socialisme

 Hyper-austérité

Á l’issue du sommet européen des 28 et 29 juin, François Hollande annonce qu’il va demander au Parlement une ratification « rapide » du Pacte budgétaire. Il renie ainsi l’une de ses principales promesses électorales, celle de renégocier ce traité. Les décisions du sommet européen ne comportent en effet aucune mesure de nature à stopper la plongée aujourd’hui engagée de la zone euro dans un gouffre économique, social et démocratique. La ratification du Pacte budgétaire et les politiques d’hyper-austérité qu’il commande vont au contraire accélérer cette plongée. Pour Attac, la seule manière d’éviter ce désastre est que les citoyens s’emparent du débat et exigent d’être consultés par un référendum.