Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Syndicat mixte du Pays de Châteaubriant - après 2003 > Terres en ville et SCOT ruraux

Terres en ville et SCOT ruraux

Ecrit le 19 septembre 2012

 SCOTs Ruraux à Châteaubriant

Châteaubriant accueille, mardi 18 septembre 2012, un séminaire organisé par l’association nationale « Terres en Villes » sur les spécificités de la planification en territoire rural, avec la présence, notamment, des directeurs des SCOT   (schéma de cohérence territoriale) de Ouest Cornouaille Bretagne, Sud Meurthe et Moselle, et Pôle Métropolitain Nantes St Nazaire.

Thèmes des interventions :

  • - Qu’est-ce que le rural en 2012 ?
  • - La prise en compte des spécificités territoriales (vis-à-vis rural/périurbain/urbain) dans le ScoT  
  • - De quels moyens permanents le territoire rural peut-il disposer pour sa planification ?

Ni forum, ni colloque, les séminaires de « Terres en Villes » veulent être un exercice questions/réponses visant à préciser les problèmes rencontrés et à dégager de premières pistes de résolutions, d’actions ou des constats de carence. Espérons que cela pourra aider le Pays de Châteaubriant   à démarrer enfin son SCOT   !! Inscriptions pour la journée au 02 40 81 84 09

L’association Terres en Ville dispose d’un site internet avec plein de choses intéressantes. Dommage qu’il n’y ait pas de moteur de recherche et que l’association, récente, n’ait pas fait un effort d’accessibilité aux personnes handicapées.

Un résumé de la journée


Ecrit le 26 septembre 2012

 Mais où donc étaient les élus ?

Mais où donc étaient les élus du Pays de Châteaubriant   ce 18 septembre 2012 ? On y discutait des SCOT   (schémas de cohérence territoriale) et on sait qu’il y en a un en préparation dans le Pays de Châteaubriant   depuis décembre … 2008.

Pour la Com’Com’   du Castelbriantais, il y avait Alain Hunault, Georges Garnier, Michel Boisseau, Michel Moreau, André Lemaître. Le premier est parti à 11h, le second n’est resté que la matinée, les trois autres ont tenu toute la journée et, l’après-midi, sont arrivés deux ou trois autres conseillers municipaux. Le technicien Stéphane Adnot n’a fait que la matinée.

Pour la Com’ Com’ de Nozay, l’info concernant cette journée de ré-
flexion n’est parvenue que le 6 septembre 2012, laissant
peu de temps aux élus et techniciens pour
s’organiser et ajuster leurs emplois du
temps respectifs, souvent très chargés.
Au vu de l’importance des enjeux de cette
thématique territoriale, élus et techniciens
se sont cependant mobilisés pour assister
au séminaire et représenter le territoire in-
tercommunal : Jacqueline Segalen, Prési-
dente de la CCRN   — Claire Theveniau,
Vice-Présidente de la CCRN   en charge
des Solidarités et Maire de Puceul – Joce-
lyne Poulin, Maire de Saffré — Annie Phi-
lippot, Adjointe au Maire de Treffieux —
Yves Maugey, Directeur Général des Ser-
vices et Magali Monnier, en charge de
l’habitat et de l’urbanisme de la CCRN  , y
ont participé.

Pour la Com’Com’   de Derval, il n’y avait que le président Jean Louer et le technicien Philippe Veillerobe, ils ne sont restés que la matinée. De même que le Sous-Préfet et son secrétaire général ne sont restés que la matinée.

En revanche Françoise Gentil (Conseil Régional), Gilles Philippot, Viviane Lopez, Jean Poulain, Bernard Douaud (Conseillers Généraux) sont restés toute la journée.

A noter la présence de responsables de la Chambre de Commerce et des Métiers, et du Conseil de Développement (dont deux élus municipaux). Mais personne de la Chambre d’Agriculture, alors même qu’il était question de territoire !

Mais où donc étaient les autres maires ? Où donc étaient les autres élus ? _ Deux questions se posent :

  • - les maires qui ne pouvaient venir pour des raisons valables, ont-ils passé l’information à leurs adjoints et à leurs conseillers municipaux ? Ont-ils pensé à déléguer ?
  • - Si oui, où donc étaient les élus ? Il aurait dû y avoir au moins un élu par commune ! On ne les voit guère les élus, dans le Pays de Châteaubriant   ! Ah si, on les voit pour couper les rubans ou pour l’inauguration d’une fête. Mais ce n’est pas pour cela qu’ils ont été élus !

Ils ont été élus pour conduire la politique du Pays, pour réfléchir à son devenir. Mais quand il y a des réunions sur l’eau, sur l’environnement, sur le traitement des déchets, sur le foncier agricole, sur la jeunesse, sur … plein de choses, ils sont absents. Si ces sujets sont trop compliqués pour eux, si ça les fait ch..., alors pourquoi donc se sont-ils présentés aux municipales ? Pour un titre sur une carte de visite ? Pour se faire admirer ? Heureusement on voit des élus sur le terrain, quelques élus, proches des préoccupations des habitants, et qui se démènent vraiment, mais il n’y en a pas beaucoup !

La gestion des communes et des intercommunalités n’est pas une affaire d’amateurs. Il n’est pas demandé aux élus de voter consciencieusement tout ce qui leur est proposé « plus haut » : il leur est demandé de prendre des décisions en toute connaissance de cause et dans l’intérêt général !

La réunion du 18 septembre, sur les SCOT  , permettait de prendre de la hauteur, de savoir où l’on va, comment on y va. Mais où donc étaient les élus ?

Et si les élus ne s’intéressent pas à ces questions, ils n’incitent pas les citoyens à se saisir des questions qui conditionnent leur vie et celle de leur famille...