Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCSD-Com’Com’ du Secteur de Derval > CCSD - 2011-2012 > C.C.S.D. - Projet Culturel de Territoire

C.C.S.D. - Projet Culturel de Territoire

Ecrit le 10 octobre 2012

A côté du développement économique, qui est actuellement la priorité de la Com’ Com’ de Derval, les élus n’oublient pas l’objectif culturel, porté plus spécialement par Alain Rabu, maire de St Vincent des Landes. Les associations du canton étaient invités, le 44 octobre, à la présentation finale du projet culturel de territoire auquel elles ont été associées, à la grande satisfaction du Président Jean Louër, avec l’aide Lise Tatibouët, responsable culturelle et de Giacomo (cabinet-conseil).

 Pour trois ans

A défaut d’avoir les moyens de réaliser un espace culturel (4 à 5 millions d’euros, faudra attendre !), la com’com’   aurait souhaité une politique culturelle à l’échelle du Pays de Châteaubriant   (33 communes). « On nous a souvent dit : oui, oui, mais, ne voyant rien venir, nous avons saisi l’opportunité offerte par le Conseil Général » a expliqué Jean Louër.

Le travail de réflexion a conduit à un diagnostic partagé

  • - donner un rôle plus important aux bibliothèques communales
  • - assurer des services de proximité à la population
  • - conforter les acteurs associatifs et répartir les rôles entre eux et la Com’Com’   (c’est le principe du : aider à faire)
  • - aller vers plus de professionnalisation (ce qui ne signifie pas forcément : embaucher du personnel) en définissant une méthodologie et en développant les partenariats
  • - prioriser certains publics : les jeunes, les personnes âgées

Quatre grandes orientations ont été définies, chacune comportant des fiches d’action à réaliser sous trois ans :

1) valoriser le réseau de lecture publique

Ceci a conduit à l’embauche d’une troisième bibliothécaire. Il y a volonté de concevoir les bibliothèques comme des pôles culturels. Par exemple il y a eu une soirée de l’école de musique à la bibliothèque de Derval. Autre volonté : associer le cybercentre aux actions culturelles et de décentraliser le cybercentre !

2) conforter l’enseignement artistique

Une plaquette commune a été réalisée. Les futurs locaux de la bibliothèque de St Vincent seront conçus dans cet esprit de partenariat.

3) Développer les publics

Il a été précisé que des actions seraient menées en direction des jeunes avec l’espoir qu’ils amènent leurs parents à fréquenter les équipements culturels. En effet, si les familles modestes ne profitent pas de ces équipements c’est quelquefois pour des raisons financières mais c’est surtout pour une dévalorisation personnelle qui les amène à dire « ça, c’est pas pour moi ! »

4) Clarifier les règles

(par exemple pour l’accès aux équipements culturels)

 Un CAC, 40 ou pas ?

Le groupe de travail qui a participa à la préparation du projet culturel de territoire va continuer à se réunir, en s’élargissant aux élus et devenir un CAC (comité des affaires culturelles) pour continuer à coordonner les actions au niveau de la Com’Com’   (comme cela s’est fait avec le programme Communes-Culture ou avec Mômes en Festival). Sa première réunion est prévue le 24 octobre. Appel aux volontaires ! (s’inscrire au 02 40 87 08 83).

Par ailleurs une réunion de la centaine de bénévoles travaillant dans les bibliothèques est prévue le 18 octobre à Mouais, avec présentation finale du livret d’accueil des bénévoles.

Dernier sujet : une salle de cinéma n’est pas, pour l’instant, une préoccupation des acteurs culturels du territoire, mais il n’est pas exclu de renouveler les soirées cinéma comme l’a proposé, récemment, l’association « Les Potes des Sept Lieux »

Spectacle Feu non Bulle