Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > e. Maison familiale rurale > Maison familiale rurale

Maison familiale rurale

Ecrit en 2001

 Maison Familiale rurale

Présidée par Michèle COURBET, l’Assemblée Générale de la Maison Familiale Rurale (MFR) a été l’occasion de faire le point sur les activités de l’association au cours de l’année 2000, année marquée principalement par la décision du Conseil Régional d’accorder l’ouverture d’une formation par apprentissage : 8 apprentis se sont engagés dans la préparation d’un BEP Vente Action Marchande. Cette formation vient renforcer le dispositif des formations sous statut scolaire existantes à la M. F. R. : 4e et 3e Technologiques, BEPA Services Spécialité Vente.

D’apprentissage il fut aussi question dans l’intervention de Benoît PINEAU. Chargé de l’apprentissage à l’Union Nationale des M.F.R., ce dernier a d’abord situé la place de l’apprentissage dans le paysage de la formation professionnelle. Les effectifs d’apprentis ont fortement progressé en France depuis le début des années 1990, pour atteindre aujourd’hui 375 000 jeunes en formation dont les trois quarts en CAP et BEP. L’apprentissage s’est ouvert à de nouveaux métiers et à de nouveaux diplômes avec un développement des Bacs Pros notamment en Maisons Familiales.

Fortes de plus de 60 années d’expérience de la formation par alternance les Maisons Familiales ont investi le champ de l’apprentissage et accueillent actuellement plus de 7 600 apprentis. Pour Monsieur PINEAU les M.F.R. se distinguent des autres Centres de Formation des Apprentis par la large place accordée aux familles au sein de la M.F.R., lieu de rencontre et de partage pour les parents . L’accueil des jeunes en vie résidentielle du lundi au vendredi dans le cadre d’unités pédagogiques de taille restreinte constitue par ailleurs un plus pour l’éducation des jeunes.

L’éducation fut le sujet abordé par Mme COURBET dans le rapport d’orientation présenté à l’Assemblée. Les M.F.R. entament en effet la 2e étape de leur thème de réflexion des années 2000/2001 « L’Education au delà des mots". L’occasion pour la Présidente de rappeler les quatre axes éducatifs retenus :
– Considérer la personne dans son présent et son devenir,
– Préparer les jeunes à la responsabilité,
– Donner des repères et faire confiance,
– Eveiller la curiosité et développer l’autonomie

A partir de ces orientations le Conseil d’Administration et l’équipe enseignante auront à dégager des priorités d’actions pour 2001 .

Renseignements :

Maison Familiale Rurale (MFR)
Antenne du C.F.A. des M.F.R.
2, rue Pierre Blays
44110 CHATEAUBRIANT
Tél. 02.40.28.36.84


écrit le 9 janvier 2002

Présidée par Michèle COURBET, l’assemblée Générale de la Maison Familiale de Châteaubriant (ex-Maison Familiale rurale de Rougé) s’est tenue fin décembre 2001, occasion de faire le point sur les activités de l’association pour l’année 2001 et de tracer des perspectives pour 2002.

Parmi les nombreuses activités du Conseil sur l’année écoulée, qui ont été présentées par Monsieur RAIMBAUD secrétaire, on retiendra la poursuite de la réflexion engagée sur « les priorités éducatives ». La Maison Familiale de Châteaubriant est en effet confrontée, comme toutes les autres structures, à des incivilités, des irrégularités dans le travail scolaire et les stages. Elle a donc décidé d’axer sa réflexion autour de deux thèmes : développer le respect et la tolérance, responsabiliser les jeunes vis-à-vis de leur formation.

Lien social

Un poste d’animateur en emploi-jeune a notamment été créé, afin d’améliorer la vie résidentielle des élèves internes, en particulier au moment des temps de pause et des veillées, pour « créer du lien social » au sein de la Maison Familiale.

L’année 2000 a aussi été marquée par le démarrage du BEP Vente Action Marchande par apprentissage, 17 apprentis fréquentent actuellement la Maison Familiale, 13 de ces apprentis ont un contrat avec un commerce Castelbriantais.

En plus de ces 17 apprentis, une soixantaine de jeunes se partagent entre les classes de 4e et 3e Technologique par alternance, avec un objectif d’orientation vers des formations professionnelles (sur les 25 jeunes sortis de 3e en juin 2001, il y en a 23 qui poursuivent une formation CAP ou BEP par apprentissage, en alternance ou en lycée professionnel). La formation BEPA Vente de Produits Frais a connu un taux de réussite de 82 %

Ouverture sur l’Europe

Après l’Angleterre en 1999/2000, un des temps forts de cette dernière section a été le séjour des élèves à RADEVORMWALD et SOLIGEN en février 2001. Découverte du commerce allemand, et comparaison des produits alimentaires des deux pays, utilisation de la langue allemande dans le cadre de la vie quotidienne et de la langue anglaise pour les activités professionnelles, ce séjour a aussi permis de comparer les systèmes de formation par alternance.

A noter que les élèves ont financé une partie de leur séjour en participant à la cueillette des pommes en septembre et octobre 2000.

Les élèves sont revenus très satisfaits de ce séjour qui, par ailleurs, a permis de tisser des liens avec l’école des Produits Sucrés ZDS de Solingen.

En échange, un groupe de 10 étudiants allemands a séjourné à la Maison Familiale Rurale en septembre 2001. Le partenariat engagé va se poursuivre en 2002 avec le séjour des élèves de BEP Vente à RADEVORMWALD et SOLINGEN en février 2002 et la visite des étudiants allemands à CHATEAUBRIANT en septembre prochain.

Dans son rapport d’orientation, Madame COURBET a tracé les grands axes du travail proposé au Conseil d’Administration pour l’année 2002. Dans le cadre du thème de réflexion proposé par l’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales : « Association, Alternance et Développement des Territoires », l’Association engage un travail d’analyse des occasions qui permettent à la Maison Familiale Rurale de Châteaubriant d’être présente sur son territoire et de valoriser ses implications locales, travail qui revêt une importance toute particulière dans cette période où se mettent en place les « Pays ».

Notoriété

Si les atouts des formations par alternance école-entreprise proposées par la Maison Familiale de Châteaubriant sont vérifiés, ils sont insuffisamment connus. Les réseaux d"information et d’orientation « oublient » trop souvent de proposer cette voie de formation aux familles. La Maison Familiale va accentuer ses efforts de communication, afin de faire mieux connaître son action, tant auprès des familles, que des entreprises.

Deux rendez-vous sont d’ores et déjà fixés pour 2002 : le 3e Forum des Métiers et de la Formation les 19 et 20 janvier prochains au Parc des expositions à la Beaujoire et les Portes Ouvertes de la Maison Familiale Rurale les 9 et 10 mars.

MAISON FAMILIALE RURALE, 2, rue Pierre Blays, 44110 CHATEAUBRIANT
Tél. 02.40.28.36.84


Ecrit le 30 avril 2003

 Assemblée générale avril 2003

Le 16 avril 2003 s’est tenue l’Assemblée Générale de La Maison Familiale Rurale de Châteaubriant, occasion de rassembler les familles, maîtres de stage et d’apprentissage, ainsi que l’ensemble des partenaires de cette structure d’enseignement et d’éducation par alternance.

En 2002, un travail d’analyse du fonctionnement de la Maison Familiale a été entrepris et a conduit à des modifications concernant notamment :
- le planning hebdomadaire des élèves,
- L’animation de la vie résidentielle,

Les jeunes changent au même rythme que la société. L’éducation nécessite donc des remises en cause permanentes. La Maison Familiale accueille une grande majorité de jeunes internes (72 % des effectifs en 2002/2003). Il est essentiel de valoriser ce temps privilégié que constituent les veillées au cours d’une semaine de formation. C’est pourquoi a été créé un poste d’animateur dans le cadre d’un Contrat Emploi Jeune, à la fois pour animer les soirées des internes, et créer du « lien » entre les élèves et l’équipe éducative.

Des actions ont aussi été organisées en journée pour l’ensemble des jeunes, sur des thèmes de société. En somme, et de plus en plus, les établissements d’enseignement prennent en charge l’éducation des jeunes.

Repères éducatifs et Discipline

L’équipe éducative de la Maison Familiale peut être amenée à travailler avec des jeunes en difficultés (ni plus, ni moins qu’ailleurs). Bien souvent, ces difficultés ne sont pas seulement d’ordre scolaire, mais résultent d’un manque de repères ou de problèmes personnels ou familiaux. C’est pour cela qu’un membre de l’équipe, a participé à une action de formation intitulée : « Accompagner la réflexion sur la vie affective et sexuelle des jeunes et conduire des actions de prévention ».

Une Commission Discipline s’est réunie à deux reprises en 2001/2002, pour accompagner le directeur dans son pouvoir de sanction. Sans rester dans une seule logique répressive elle a visé à donner aux jeunes des repères clairs, afin de favoriser une vie harmonieuse dans l’établissement et garantir un climat propice à la réussite de chacun.

Réflexion sur les actions éducatives

En prolongement du thème d’année proposé par l’Union Nationale des Maisons Familiales : « Association, alternance et développement des territoires », le Conseil d’Administration a mis en évidence la nécessité pour la Maison Familiale de mieux faire connaître le travail qu’elle réalise, afin de renforcer son implantation locale.

Rappelons que l’activité formation de la Maison Familiale comprend 2 domaines :
– La formation initiale sous statut scolaire par alternance dans le cadre d’un contrat avec le Ministère de l’Agriculture,
et
– La formation par apprentissage (en tant qu’antenne du Centre de Formation d’Apprentis des Maisons Familiales de Loire Atlantique).

De 70 à 90 jeunes

La Maison Familiale a accueilli en 2001/2002 un effectif moyen de 70 jeunes en formation, (53 scolaires et 17 apprentis).

Pour 2002/2003 les effectifs sont en forte augmentation : 90 jeunes, (72 scolaires et 18 apprentis) dans les formations suivantes : scolaire et apprentissage

1) Scolaires :

– 4e Technologique
– 3e Technologique
– Seconde Professionnelle (BEP Vente)
– Terminale BEPA Vente

L’objectif principal de ces classes est de travailler l’orientation des jeunes. Grâce à l’alternance et aux périodes de stage en entreprise les élèves découvrent les métiers dans leur réalité quotidienne. Trois domaines technologiques ont été retenus par la Maison Familiale pour 2002/2003 :
– Equipement et maintenance,
– Activités de service,
– Bureautique et commercialisation.

En fin de 3e, les élèves se présentent à l’examen du Brevet et choisissent une formation professionnelle

2) Apprentis :
– BEP 1 Vente Action Marchande (option vente de Produits Frais )

En plus de leur formation directe chez le maître d’apprentissage (une semaine au Centre de Formation, pour deux semaines en entreprise) les élèves ont pu bénéficier du témoignage de commerçants et étudier au cours de visites : les grandes surfaces, les entreprises de vente directe, une centrale d’achat, des entreprises de transformation alimentaire.

Des actions commerciales ont été réalisées (inventaire, ventes, ...) ainsi qu’un travail sur la communication aboutissant à la réalisation concrète d’une plaquette d’information.

Quelques temps forts ont marqué l’année scolaire, tels la participation en Octobre 2002 au Salon International de l’Alimentation à PARIS, ou les échanges avec l’Allemagne pour les élèves de BEPA 2e année.

 Quitte ta violence pour te battre

Dans le cadre de leur formation, les jeunes ont été également amenés à participer à des actions thématiques organisées à Châteaubriant, par exemple :
« Quitte ta violence pour te battre »
« Nettoyons la nature »
« Quel amour pour nos adolescents ? »
« Les conduites à risques » ...

La Maison Familiale a par ailleurs choisi d’acquérir pour chaque élève et apprenti le PASS CULTURE SPORT proposé par le Conseil Régional. Le chéquier PASS permet de bénéficier d’activités sportives et culturelles gratuites ou à tarif réduit. Ceci permet de proposer collectivement aux jeunes des activités de cinéma, théâtre, manifestations sportives, ...

D’autres activités permettent également d’enrichir la vie scolaire et résidentielle : témoignage sur le BURKINA FASO, Exposition « chroniques terrestres », Swin golf, ...autant d’actions qui au-delà de la formation générale et professionnelle contribuent à former les citoyens de demain.

Séjour en Allemagne

Du 15 au 22 Février 2002, les élèves de terminale BEPA ont été hébergés chez l’habitant à RADEVORMWALD, avant de gagner l’école des Produits sucrés ZDS de SOLINGEN.
Objectifs
– Comparer la commercialisation des produits alimentaires entre les deux pays.
– Echanger entre jeunes de même niveau scolaire et découvrir le système de formation allemand.

Maison Familiale Rurale
2 rue Pierre Blays
44110 Châteaubriant
Tél 02 40 28 36 84

Président Noël Guillonneau (en remplacement de
Michèle COURBET qui a assuré cette tâche de 1998 à 2002)


Ecrit le 11 mai 2004 :

 Assemblée générale avril 2004

L’Assemblée générale de la Maison Familiale rurale (Rue Pierre Blais à Châteaubriant) s’est tenue dans le courant du mois d’avril 2004.

La Maison Familiale accueille 91 jeunes pour l’année 2003/2004 : 67 scolaires et 24 apprentis dans les formations suivantes :

– La formation initiale sous statut scolaire par alternance dans le cadre d’un contrat avec le Ministère de l’Agriculture. Les 67 scolaires suivent les cours de 4e Technologique (20 élèves), 3e Technologique (23 élèves), Seconde Professionnelle BEP Vente (13 élèves) et Terminale BEPA Vente (11 élèves).

– La formation par apprentissage : la Maison Familiale Rurale de Châteaubriant est antenne du Centre de Formation d’Apprentis des Maisons Familiales de Loire Atlantique. Les 24 Apprentis préparent le BEP Vente Action Marchande (15 apprentis en 1re année et 9 en 2e année).

L’effectif global reste à un niveau similaire à l’année précédente avec un rééquilibrage des effectifs vers l’apprentissage (24 apprentis contre 18) et une progression du nombre des élèves internes (80 % en 2003/2004 contre 75 % l’année précédente).

L’équipe d’encadrement se compose de 14 personnes, soit environ 10 équivalent temps plein.

 Priorités éducatives et permis à points

Un travail sur les priorités éducatives est engagé depuis 3 ans, associant le Conseil d’Administration et l’équipe pédagogique. La Maison Familiale accueille en effet une grande majorité de jeunes internes et souhaite valoriser ce temps privilégié que constituent les veillées. Des actions ponctuelles en cours de journée sont aussi organisées (rencontres   départementales de jeunes, intervenants sur des thèmes de société, voyages d’études, ...)

Les membres du Conseil d’Administration ont été amenés à travailler sur les règles de vie dans l’établissement, à faire le point régulièrement sur la conduite des groupes, pour mettre en place des repères éducatifs et des outils permettant un meilleur positionnement de chaque jeune. C’est ainsi qu’à la rentrée 2003 un « permis à points » a été instauré, intégrant à la fois les aspects disciplinaires et le travail. Il permet au jeune de se poser des limites et, le cas échéant, de se fixer des objectifs pour récupérer les points qu’il aurait perdus. L’objectif est de donner aux jeunes des repères clairs, afin de favoriser une vie harmonieuse dans l’établissement et de garantir un climat propice à la réussite de chacun.

Les premiers intéressés par la vie à la Maison Familiale sont les jeunes. Les groupes de BEP 1re année ont été invités à s’exprimer sur leur vécu à la Maison Familiale. Il ressort du bilan qu’ils sont satisfaits de l’écoute et de la disponibilité dont fait preuve l’équipe. Ils apprécient également les visites pédagogiques et les interventions de professionnels dans leur formation. Ils ont en revanche exprimé des attentes par rapport à l’hébergement et à la restauration.

Alternance

Dans les classes de 4e et 3e Technologiques, grâce à l’alternance et aux périodes de stage en entreprise, les élèves découvrent les métiers dans leur réalité quotidienne. Trois domaines technologiques ont été retenus par la Maison Familiale pour 2003-2004 : Equipement et maintenance, Activités de service, Bureautique et commercialisation.

En fin de 3e , les élèves se présentent à l’examen du Brevet. En juin 2003, 12 des 22 candidats ont réussi leur examen.

Après la 3e les jeunes s’orientent vers des formations professionnelles avec un choix prédominant pour des formations alternées. Ainsi sur les 22 jeunes sortis de 3e en juin 2003 :
– 2 redoublent leur 3e
– 11 préparent un CAP ou un BEP par apprentissage
– 2 préparent un CAP ou BEP par alternance en Maison Familiale Rurale,
– 6 préparent un CAP ou BEP en Lycée Professionnel,
– 1 situation non connue.

La formation BEPA :
Vente de Produits Frais

Le plan de formation proposé aux élèves des classes de Seconde Professionnelle et Terminale a pour objectif l’acquisition de compétences professionnelles. Les thèmes d’étude, conférences et visites permettent d’étayer les apports réalisés par les moniteurs.

Les élèves ont pu bénéficier du témoignage de commerçants, d’interventions sur la filière laitière et les techniques de communication en entreprise. Ils ont aussi été amenés à étudier au cours de visites : grandes surfaces, entreprise de vente directe, centrale d’achat, entreprises de transformation alimentaire.

Des actions commerciales ont été réalisées par les élèves : inventaire, ventes de vêtements, de bulbes à fleurs, ... activités lucratives permettant d’aider au financement d’activités de groupe.

Sur les 8 élèves présentés à l’examen du BEPA en 2003, 4 sont actuellement en formation, 4 sont aujourd’hui salariés.

Les apprentis en formation
BEP Vente Action Marchande

Comme l’ensemble des formations par apprentissage du C.F.A., la formation Vente est conduite selon un rythme d’alternance : une semaine au Centre de Formation, pour deux semaines en entreprise : bricolage, jouets, vêtements, jardinerie, agrofourniture, articles de sports, supermarchés et hypermarchés. Sur les 8 apprentis présentés à l’examen du BEP VAM en 2003, 6 ont été admis. A ce jour, 5 sont en formation dont 1 redoublement , 2 ont été embauchés par leur Maître d’Apprentissage et une élève est en recherche d’emploi.

Echanges avec l’Allemagne

Pour la quatrième année consécutive un séjour en Allemagne a été organisé pour les élèves de Terminale BEPA. Pour financer leur voyage les élèves ont participé à la cueillette des pommes en septembre et octobre 2003

Activités citoyennes, culturelles et sportives

Dans le cadre de leur formation, les jeunes sont également amenés à participer à des actions thématiques organisées sur Châteaubriant, ou à la Maison Familiale par exemple :

– « Nettoyons la nature »
– « Les conduites à risques » ...
– « Etre humain, c’est quoi ? »

D’autres activités permettent également d’enrichir la vie scolaire et résidentielle : Projets d’Utilité Sociale, journées sportives et culturelles, témoignage d’un Malien, visite du Point Info Jeunesse, exposition et témoignages sur la Résistance et la Déportation.

La détente n’est pas exclue avec des actions que les jeunes contribuent à financer. Ces actions, au-delà de la formation générale et professionnelle, contribuent à donner plus d’ouverture aux citoyens de demain.

Rapport Financier

Après 3 années de déficits consécutifs, la Maison familiale a enregistré un résultat comptable excédentaire. Rappelons que les Maisons Familiales participent au service public d’éducation, qu’elles sont liées pour le plus grand nombre d’entre elles par un contrat avec le Ministère de l’agriculture. Depuis de nombreuses années, les Maisons Familiales Rurales dénoncent la non application de la loi : le financement n’a jamais été à la hauteur de ce que le législateur avait prévu. Le Ministre de l’Agriculture a admis publiquement cette injustice et chargé un groupe de travail, à l’automne 2003, d’étudier ce problème.

Rapport d’orientation

La Maison familiale souhaite, pour 2004, développer la communication interne et externe et améliorer l’accueil des jeunes (chambres, hall d’entrée) et la disponibilité du personnel.

Les membres du Conseil d’Administration, par leur participation à la Commission Discipline, entendent rester vigilants sur les aspects éducatifs.