Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Personnes âgées, ORPAC > Un triangle pour les personnes âgées

Un triangle pour les personnes âgées

Ecrit le 24 octobre 2012

 Triangle heureux à Saint Julien de Vouvantes

Cinquante ans : c’est en 1962 que le Docteur Le Doze (maire) et quelques Vouvantais, émettent l’idée de construire une maison de retraite à St Julien de Vouvantes. L’établissement « les jours heureux » ouvre en 1967 avec 49 résidents. En novembre 1995, après deux ans de travaux, la maison accueille une dizaine de résidents supplémentaires et s’élargit aux cinq communes du canton. Le Président actuel est Monsieur RABEAU.

Infirmières, aide-soignantes et agents hospitaliers, un médecin coordonnateur et une psychologue, deux secrétaires d’accueil, un chef cuisinier, deux cuisinières et 4 agents de restauration : tel est le personnel permanent sous la direction de Mme Lelong. L’animation propose : ateliers divers, repas à thème, sorties, jeux. Des intervenants extérieurs assurent des services de kiné, pédicure, coiffure, esthétique.

InaugurationPhoto : Inauguration - On y voit de gauche à droite : Mme Vrignaud, M. Rabeau, Mme Leduc-Bouchaud, M. Héas et M. Poulain

Depuis avril 2012, une aile neuve accueille 11 personnes désorientées (maladie d’Alzheimer   ou assimilée). La maison compte donc 70 personnes, moyenne d’âge 86 ans.

 Le village

L’unité Alzheimer   porte le nom de « village » elle est construite sur un plan triangulaire. Des barres le long des murs facilitent les déplacements, de même que divers modes de repérages par touches (tissu lisse ou rugueux, petits ronds froids ou tempérés) ou par couleurs.

Le centre du village est dallé de gris clair ou gris foncé, voire de planches de bois, les arbustes décoratifs ont des pots de couleur : rose, bleu, vert. Choupette la tortue se promène dans sa cage de verre, bougies de couleur, peluches douces, lampe à caresser, rien ne manque pour attirer le regard.
Le salon
Les chambres sont disposées autour de l’espace central et l’un des côtés du triangle accueille les services de balnéothérapie et l’espace multi-sensoriel « snoezelen ». Pourvoir prendre un bain, avec accompagnement de musique douce, quelle merveille ! La pièce sent bon et des images de ciel étoilé défilent lentement.

Tout appelle à la détente et favorise d’autres modes de communication que la
parole. Le salon donne sur le jardin. Pour les jours chauds, il est même possible de déjeuner sur la terrasse.

Mme Vrignaud, adjointe, a présenté l’établissement. M. Tessier, d’Atlantique Habitation, propriétaire des locaux, a dit que, outre l’espace Alzheimer  , une rampe d’accès a été aménagée à l’entrée principale. Les travaux ont coûté 1 967 000 € avec une participation du Conseil Général comme l’a rappelé Mme Chantal Leduc-Bouchaud.

Celle a signalé qu’il y avait 300 centenaires en Loire-Atlantique en 1950 et qu’il y en a 24 000 maintenant. « Nous avons augmenté le nombre de places de 9 % cette année, soit 1150 places mais ce n’est pas suffisant » a-t-elle dit, précisant que le Conseil Général souhaite encourager l’habitat intermédiaire entre le tout-domicile et la maison de retraite.

Voir le classement des maisons de retraite