Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Gallo : sondeu le saindoux

Gallo : sondeu le saindoux

Ecrit le 7 novembre 2012

Y a queuques seumain-nes, je sondeu mon puits régulièrement pasqu’y perdeu ses zeaux ; y a queuques jours, je sondeu la température de ma maison qui perdeu ses deugreux. Les sondous qui voiyeu fondre le saindoux de la confiance dans not’gouvernement vouleu nous faire crére qu’il alleu ruineu la France et qu’y tiendreu pas jusqu’à la reuprise promise ; ça me rappeuleu les vers du poète que j’arrangeu un peu1 :

Homme, nul n’a sondeu le fond de tes abîmes
O France, nul ne connait tes richesses intimes 

C’est pas pasqu’on éteu à la Toussaint et que le temps éteu triste, que les zouragans ravageu les zamériques, qu’on va se décourageu : Obama et Net en yaourt continueu ben leur campagne électorale.

« Tout ce qui a reçu la vie est obligé de la rendre », dit-on dans les cimetières.

Vilaine Toussaint
Ne présage rien de bien.
 
Comme à Toussaint sera Noël
Et Pâques seront au pareil

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 14 novembre 2012

 Des bon-nes surprises

Y a queuques faïyes des bon-nes surprises : malgreu la droitisation du monde, les zamerloques ont préfeureu Obama la Baraque à Ramneu, le richard mormon... et voilà-t-y pas que les chinetoques ne vouleu pu de la corruption et du grand écart enteur les riches et les pauv’s. On direut que le vent de l’égaliteu vient contrarieu le grand ouragan de la liberteu du reunard dans le poulaïlleu.

Dans les rapports qui pleuveut cheu nous et les lois qui se prépareu, y n’est question que de ça : les pauv’s sont en train de doubleu, les stigmatiseux d’augmenteu ; comment reudon-neu de l’égaliteu aux zhomos pour se marieu, aux jein-nes sans emploi, aux enteurprises pour se développeu, aux cumulards pour décumuleu ?

La dreute et les meudias vont perd ’ leur nord et saveu pu que chanwteu : quand le gouvernement teneu ses promesses, c’éteu hein-ne catastrophe (surtout pour les reuligieux !) ; quand y tardeu à le faire, y feuzeut ren ! On attendeu la surprise à l’UMeuPeu.

 Je fais allumeu maint tison,
Novembre suis qui règne à plein.
Toute personne de façon
Doit penser d’avoir vin et pain
Et doit prier au souverain
Roy des cieulx pour son saulvement
Car en mon temps il est certain
Que tout meurt naturellement 

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 21 novembre 2012

 Gardeu le cap

Mon Hauwt Lande a kauwzeu hauwt et longtemps mais les meudias n’aveut qu’hein-ne question : y a-t-y un virage ou pas ? Y a-t-y de la compeutitiviteu ? de la flexibiliteu ? C’éteu les mots qui compteu asteure. Même si y vouleut dire les chouses les plus sales et les plus dangeureuses : concurrence à tous crins, retour du nationalisse pour écraseu les vaïzins au lieu de la coopération et de la solidariteu. Tout ce qu’on reteneu de mon Héros chez la Angela, c’éteu un mot de travers en allemand, lu qu’éteu un grand professou de cette langue.

On ne sorteu pas de la guére, on ne sorteu pas du fric à tous prix, à toute mort : la Corse et ses mafias, la Syrie et ses tortures, le Mali bentout, le Gaza tout le temps tant qu’Israël ne voudra pas discuteu et accepteu un Etat palestinien. C’est à désespéreu de l’humaniteu !

Maïye, j’éteu à hein-ne conférence de consensus pour faire avanceu la reucherche en travail social dans la douce France avec un jury de granwds savanwts de tous pays. Après deux jours de deubats, tout le monde s’éteu mis d’accord pour constateu les désaccords et continueu les controverses. Y a pas eu de morts mais ceux qui croivent avaïye la veuriteu et qu’y en aveu qu’une, la leur, sont reupartis avec leur certitude. C’est à désespéreu des savanwts !

A la mi-novembre, si le freud est arriveu
Y a pas de raison de ne pas le prolongeu 

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 28 novembre 2012

 Vilains pots

 
J’aimeu ben ce dicton « il n’y a si vilain pot qui ne trouve son couvercle » ; ça s’appliqueu ben à tout ce qui se passeu. C’éteu pas maïye qui alleu se gauwsseu des aventures rocambolesques de l’hUMourPeu car pour installeu la deumocratie cheu la ploutocratie ou la voyoucratie, c’éteu pas une mince affére : y falleu savoir compteu, additionneu, soustraire et cheu les riches y z’ont pas beuzoin pour leurs fin de mois ; les Copistes à Buisson et les Filons doux y z’aimeut gain-gneu et se disputeu avec amour mais la dreute vouleut un vraïye chef, naturel et donc Jupé éteu un vraïye couvre-chef sur le pot de pus.
 
Tout ce boucan ça arrangeu ben du monde : le Sarko qu’aimeu ben les juges et devient témoin assisteu de la dame Bettencourt, le Bourlou et la Marine qui ramasseu les marrons et not’ PeuSeut qui bringueballeu sur tous les fronts et qu’éteu contenwt d’êtes un peu oublieu par les journalisses acharneux.
 
Le spectacle de l’Europe en train de discuteu de gros sous n’eteu pas non pu très ragoutanwt : Comment donneu moins et avaïye pu ?
 
Pour nous consoleu, y aveu que le cessez le feu à Gaza s’il arriveu à dureu !
 

 A la sainte Catherine, l’hiver s’aberlive
A la saint André, il est aberlivé 

Signé : Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


NOTES:

(1) Baudelaire, « l’homme et la mer » in les fleurs du mal