Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCRN - Com Com de Nozay > CCRN - 2011-2012 > CCRN : octobre-novembre 2012

Com’Com’ de la région de Nozay

CCRN : octobre-novembre 2012

Ecrit le 21 novembre 2012

Réunion du 14 novembre 2012

Réunion de la CCRN   (Com’Com’   de la région de Nozay)

Le 12 novembre il y a eu réunion, à la Préfecture, de la Commission Départementale de coopération Intercommunale : il n’y a pas été question du rapprochement des deux Com’Com’   de Derval et Nozay. En revanche, il a été envisagé un rapprochement des syndicats d’eau potable. Mais il y a des réticences !

Contrat de prévoyance pour le personnel intercommunal  : la CCRN   retient la proposition du groupement Aprionis et cotisera à hauteur de 11,50 € nets par agent et par mois. La CCSD   a retenu, elle, Interiale pour 15 €. Pourquoi cette différence ?

Poids Lourds  : le renouvellement des permis poids lourds, pour une partie du personnel intercommunal, nécessite une visite médicale régulière, non prise en charge par la Sécurité Sociale. La CCRN   financera cette visite (23 €/visite).

Base nautique d’Abbaretz  : une association spécifique, réunissant les associations utilisatrices, va être créée, notamment pour organiser le ménage du bâtiment. A noter que beaucoup de Nantais viennent à Abbaretz faire du ski nautique.

Eclairage  : la CCRN   transfère au SYDELA (syndicat d’électrification), le soin de maintenir en bon état les installations d’éclairage public.

Programme européen Leader : il faut que les fonds soient engagés à 60 % avant la fin de l’année 2012. La CCRN   présente donc des propositions pour la piscine intercommunale, les passerelles de randonnées, les animations ’Loisirs à l’air Libre 2013’, la résidence de la Compagnie des Hommes, l’équipement de la future Maison Médicale de Proximité et les travaux de modernisation du cinéma Le Nozek  .

Une protestation s’est élevée à ce sujet  : celle des membres du Conseil Communautaire, non membres du bureau, qui estiment ne pas être assez au courant de l’évolution des dossiers. C’est chose courante dans toutes les structures ! Promesse a été faite de veiller à une meilleure information de tous.