Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Ecole Claude Monet, informatique, Jardidier

Ecole Claude Monet, informatique, Jardidier

Voir d’autres écoles en bas de cette page

Le 9 avril 2003

 Ecole Claude Monet : Une souris et des gosses

La souris se promène dans la classe dans la main du maître et peut guider les enfants d’un simple clic   ... Par des procédés informatiques novateurs, toutes les écoles de Châteaubriant sont dotées de salles d’informatique. Le samedi 22 mars, Yves BLAIS, directeur de l’école Claude Monet invitait les parents à venir voir leurs enfants naviguer sur « La Toile » en allant frapper à diverses « portes » qui s’appellent Google, Lycos ou Quid. Les parents ont même été invités à manier la souris à leur tour et à aller visiter le site internet consacré à l’école http://ecolemonet.free.fr : sur une palette de peintre, les différentes classes présentent leurs travaux.

L’académie de Nantes a mis en place un diplôme qui s’appelle B2i (Brevet informatique et internet) : il attestera des connaissances des jeunes en matière d’informatique, au niveau des écoles, des collèges, des lycées et au delà. « Il s’agit d’assurer à tous les jeunes une formation et une attestation valables dans les entreprises » dit M. Fauvin, Principal du Collège Robert Schuman.

Car, faut-il s’en réjouir ?, l’informatique a envahi tous les secteurs : cela va du cariste qui doit savoir manier les engins mécaniques et programmer les stocks sur ordinateur, jusqu’à l’agriculteur qui programme le labourage à partir de son tracteur. Cette invasion de l’informatique laisse au bord de la route ceux qui n’ont pas pu s’y mettre, c’est pourquoi désormais, dès l’école, les enfants sont initiés.

http://ecolemonet.free.fr

Il reste cependant à ne pas sacrifier les disciplines traditionnelles. On s’étonne de voir, dans des documents officiels, à Châteaubriant, des fautes d’orthographe grossières

Juste un exemple (document du CCAS  ) :
Les touts petits ... tu leur donne de l’eau ..
Au lieu de (Les tout-petits ... tu leur donnes de l’eau)

On peut toujours accuser les secrétaires (c’est commode), mais il est de la responsabilité des adjoints ou présidents de commission, de vérifier ce qui est écrit. Même l’orthographe !


Ecrit le 30 avril 2003 :

 Jardidier

Où est-il le temps où les enfants cultivaient leur petit coin de jardin, surveillant la germination des haricots dans un bocal de verre ou les petits radis roses qu’ils apportaient fièrement sur la table un midi ? Les villes se sont construites à la campagne, la campagne a disparu, les poulets se vendent en barquettes plastique, sans tête ni pattes, et rares sont les écoles qui ont un coin de jardin (certaines comme l’école des Terrasses, ont dû se battre pour en garder un). Pour aller à la campagne, maintenant il faut prendre le car et dévorer des kilomètres d’asphalte !

A l’école Claude Monet, chaque année, les « petits » vont passer une journée avec Nicolas Trevier, dans les serres de la Cana, pour semer, rempoter, voir les outils de jardin. Ils repartent ravis, d’avoir mis les mains dans la terre, d’avoir touché les petites plantes ... et d’emporter un tablier de vrai jardinier.

Voici venu maintenant le temps des baladins : le temps des « cours de légumes », un univers à la fois botanique et poétique.

Le 18 avril dernier, les deux classes de Cours Préparatoire de Maryline David et Monique Bécam à l’école Claude Monet ont accueilli un drôle de personnage, tablier coloré bleu, chemise à carreaux, canotier bigarré, Didier Catry s’est appelé « Jardidier » et est venu créer avec les gamins un Tiot gardin (un petit jardin, prononciation du Nord de la France). Il avait avec lui sa brouette et ses paniers, il a fait sentir aux enfants les herbes aromatiques et leur a parlé des légumes dont on mange les feuilles, des légumes dont on mange les racines, des légumes dont on mange les grains. Puis les enfants sont allés jeter un œil sur le jardin des voisins de l’école, pour y apercevoir les petites carottes qui lèvent et les jeunes pousses des laitues.

Place aux travaux pratiques : le coin de jardin de l’école a été planté de pensées, puis semé de carottes, de radis et de laitues, et de petites fleurs qui poussent toutes seules comme les capucines et les myosotis. Jardidier a terminé sa séance avec une comptine sur tous les légumes qu’on met à la soupe pour faire un bon potage.

Une heure c’est court, mais il faut moins d’une heure pour ouvrir la porte à la liberté

Didier Catry fait partie de l¹association Le jardin voyageur, créée à Aix-lez-Orchies, dans le Nord. Il visite les écoles pour initier les enfants au plaisir du jardinage. Il a profité de ses vacances pour rendre une visite amicale à l¹école Claude Monet. Il ne reviendra pas, hélas pour la récolte des légumes et pour leur dégustation. Mais on peut faire confiance aux institutrices pour cela.


Ecrit le 7 juin 2006

 A la manière de

...

Exposition à voir à l’Ecole Claude Monet à Châteaubriant (entrée libre - 02 40 81 09 64). Quinze écoles ont travaillé toute une année, « à la manière de Afif Cherfaoui ». L’artiste a formé les enseignants et a accompagné les recherches des écoliers, avec les conseils pédagogiques de Mme Tessier et de Mme Taillandier.

JPEG - 108.6 ko
Expo-Ecoles

– Détourner l’image d’un monument (en recouvrant de graphismes),
– étude des bandes graphiques (tracer des lignes brisées et des losanges, occuper la surface graphique en combinant les formes),
– paysages africains,
– portraits et auto-portraits (avec couronne des rois !)
– observations sur place (les maisons de la Ville aux Roses vues d’Abbaretz, et les maisons d’Abbaretz vues de la Ville aux Roses),
– peinture sur faïence,
– décoration de colonnes

Ouvrir la porte
à la libre expression !


Ecrit le 4 octobre 2006

 Nettoyons la nature

Deux-cents gosses de l’école Claude Monet, des petits aux plus grands. Des T-shirts blancs. Des gants verts. Des sacs plastique verts ...

JPEG - 1 octets
Nettoyons
29.09.2006

Le quartier de La Ville aux Roses à Châteaubriant avait été découpé en six parties, chacune confiée à une équipe de gamins qui, le nez au vent, les yeux vrillés vers le sol, scrutaient les moindres recoins . « Nettoyons la nature », « net-toyons le quartier ».

Papiers, cotons-tiges, mégots, bouts de verre, un peu de ferraille et ... un œuf ! « Le quartier était beaucoup plus propre cette année » a dit l’institutrice Mireille Beloeil qui a le sentiment que les enfants font davantage attention. « En particulier les abords de l’école sont plus propres que l’an dernier »

Bravo les jeunes !


Ecrit le 26 novembre 2006

 Une fresque sur un mur ...

L’association Rencontres  , avec Régis et Thomas, a peint une fresque avec les élèves de l’école primaire Claude Monet à Châteaubriant (des CE2 au CM2) sur le thème de la nature. Animaux et personnages, composition dans l’espace, mariage des couleurs, caractère collectif de la réalisation qui assure la continuité avec les peintures placées, dans le quartier de la Ville aux Roses, autour du « Bassin bleu ».
... une façon artistique de s’approprier l’espace en le rendant beau !

(voir la fresque ci-dessous)

JPEG - 69.3 ko
FresqueVAR

http://www.jardinvoyageur.com
http://ecolemonet.free.fr

Ecole publique des Terrasses

Création d’une école publique à Rougé

Création d’une école publique à Moisdon

Inquiétudes sur l’école de la Touche d’Erbray

Autres articles : utiliser le moteur de recherche en tapant le mot« Ecole »