Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Jeunes mains et cheveux blancs

Jeunes mains et cheveux blancs

Ecrit le 28 novembre 2012

L’outil en mains

Créer, fabriquer un objet de ses mains, aux dimensions et aux caractéristiques que l’on souhaite : n’est-ce pas le plus intéressant ? L’école, depuis des décennies, propose aux enfants l’acquisition de connaissances intellectuelles sans leur donner le moyen de « toucher du doigt » les réalités concrètes. Pire, elle leur a inculqué le dédain pour les activités manuelles. Heureusement, il y a des associations qui réagissent, comme « la main à la pâte » et « l’outil en mains ». Cette dernière association, implantée à Ancenis et Riaillé, veut faire connaître aux enfants des professions que le système scolaire ne leur révèle pas, la découverte se faisant avec de vrais hommes de métier, de vrais outils et de vrais ateliers.

C’est pourquoi Jean-Paul Pierrès et David Mencé (Chambre des Métiers), accompagnés par Guy Timonier (charpentier) et Patrice Liberge (plombier-chauffagiste), ont lancé un appel aux artisans et aux ouvriers en retraite qui accepteraient de venir, le mercredi après-midi, encadrer des jeunes volontaires de 10 à 14 ans pour leur transmettre leurs connaissances et surtout leur plaisir du métier.

Du bricolage ? Même pas, ce sera plus que ça ! Ce sera la découverte d’un métier et, accessoirement, apprendre à lire, à compter, à comprendre un plan, à se servir de ses doigts et de sa tête, dans un cadre non-scolaire, dans une relation de confiance avec des « cheveux blancs ». Sans oublier d’apprendre à ranger les outils, à garder un local propre, à acquérir savoir-vivre, politesse, respect...

Partout où cela fonctionne, les jeunes y acquièrent une valorisation personnelle, une confiance en eux qui sera un atout pour eux dans la vie. Partout où cela fonctionne, on a vu des jeunes, en échec scolaire, découvrir qu’ils étaient plus capables qu’ils le croyaient et, de ce fait, progresser aussi dans les matières scolaires.

L’atelier l’outil en mains proposera aussi des visites d’usines et, comme ailleurs, les jeunes participeront à diverses activités publiques. « A chaque fois, c’est un jeune qui écrit le discours et le prononce ».

Chaque enfant emporte chez lui les objets qu’il a réalisés. La fierté qu’il retire de ces preuves concrètes de son initiation est la récompense des animateurs. En fin d’année scolaire, un « certificat d’initiation aux métiers manuels » est remis aux enfants à l’occasion d’une petite fête.

28 novembre à 16 h

Concrètement : une première réunion de lancement aura lieu mercredi 28 novembre à 16 h à la Chambre des Métiers à Châteaubriant – ouverte aux artisans et ouvriers qui souhaitent s’associer au projet. Contacts :