Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Conseil Municipal Châteaubriant > Conseil Municipal 15 mars 2008- 15 mars 2014 > CM 2012 > Conseil Municipal du 11 décembre 2012

Conseil Municipal du 11 décembre 2012

Ecrit le 19 décemnre 2012

Conseil municipal animé ce 11 décembre 2012 à Châteaubriant. Heureusement que l’opposition est là pour faire bouger les choses. Par exemple, au sujet du futur Dojo, on l’a entendue réclamer les plans de la construction projetée. « Nous les avons montrés en commission » a rétorqué la majorité. « Oui, mais nous sommes en réunion publique, il est normal que le public présent, et les journalistes, les voient ». Branlebas de combat, rétroprojecteur sorti, pied adapté, ordinateur ouvert. Et, oui, on a vu.

Il a commencé très fort ce conseil, avec Bernard Gaudin déclarant que, dans le compte-rendu, il ne retrouvait pas ses petits. En effet, il avait contesté le prix de vente des terrains sur le futur lotissement de la Borderie et donné des éléments de comparaison avec d’autres communes. Et cela n’a pas été repris.

 Recensement ... pas pour les chômeurs

La ville de Châteaubriant va recruter trois personnes pour faire le recensement. Enfin, recruter, c’est façon de parler car l’une des personnes est déjà embauchée à la ville comme « Ecrivain public » et la deuxième est retraitée de la ville. « Il existe des gens qui cherchent des CDD et des petites missions, qu’est-ce qui vous empêche de prendre des demandeurs d’emploi ? Si vous passiez une petite annonce, vous auriez de nombreuses réponses » a dit Pascal Bioret, tandis que la majorité expliquait que … ben non, elle n’a rien expliqué du tout. On est passé au vote, tous en chœur (sauf l’opposition !).

 ACENER

La ville de Châteaubriant a passé une convention avec l’ACENER (regroupement de comités d’entreprise) pour délivrer des billets d’entrée aux spectacles aux personnes présentant un « pass culture-loisirs ». Pascal Bioret s’est étonné d’avoir vu la dernière soirée « Chant libre » ne pas faire le plein des places disponibles. L’opposition propose donc de réfléchir à des prix différenciés en cas de places disponibles et à un service de médiation culturelle pour atteindre un nouveau public. [Ndlr : le théâtre propose des prix réduits pour les personnes âgées, mais pas pour les personnes suivies par les associations caritatives].

 Programme local de l’habitat

Le programme PLH, adopté par la Com’Com’   le 27 septembre, a été présenté au Conseil Municipal. Enfin, présenté, c’est trop dire : disons que le paquet a été fourni à chaque conseiller.

Bernard Gaudin a insisté sur deux points :

  • 1) nous sommes d’accord pour le programme d’actions et en particulier pour réhabiliter le parc ancien, mais nous avons trop peu d’éléments sur les engagements budgétaires.
  • 2) le PLH est très flou et imprécis sur les logements pour publics spécifiques.

[Ndlr : le rapport final du PLH signale que, d’une manière générale, le Nord de la Loire-Atlantique se caractérise par une forte proportion de ménages fragiles économiquement : la plupart des communes comporteraient plus de 20 % de leur population en dessous du seuil de pauvreté, selon des chiffres de 2007, ce doit donc être pire maintenant ! ].

[Ndlr : le PIG, programme d’intérêt général, devrait pouvoir commencer début 2013 – avec financement de diagnostics d’ergothérapie pour 20 logements par an - et incitation d’améliorations énergétiques pour 40 logements par an]

 Construction d’un dojo ... pas pour les scolaires

Le 30 mai 2011, le conseil municipal avait vu le projet d’un complexe multisports regroupant judo, boxe, escrime, musculation, gymnastique, à construire auprès du Centre Bretagne à la Ville aux Roses. Et puis le projet s’est transformé : le dojo, seul, sera construit sur la zone de Renac  , auprès de la salle de Tennis. « Tous ces équipements sont excentrés » dit l’opposition. « Comment facilitera-t-on l’accès des scolaires ? ». Mais l’adjoint aux sports a déclaré : « ils ne seront pas ouverts aux scolaires ». Le dojo, tout compris, devrait coûter 2 637 232 € TTC, à lui seul.

Pascal Bioret demande où en ont les travaux de rénovation du Centre Bretagne : « les locaux prennent l’eau au point qu’il y a des champignons et des moisissures ». L’adjoint aux sports reconnaît qu’il y a des tapis moisis ! Mais pas de nouvelles de travaux de rénovation.

 Divers

Arcalys  : le cabinet vétérinaire de la rue des Anciens Combattants a acquis un terrain de 7119 m2, juste à côté de la caserne des pompiers en construction. Prix 20 € HT  /m2.

Très haut débit : un schéma directeur va être réalisé, du moins pour la ville de Châteaubriant, mais rien n’a été dit pour la Communauté de Communes.

Assainissement  : un deuxième débitmètre va être installé à la station d’épuration, pour mieux connaître les débits d’eau entrant sur le site, notamment en provenance de l’abattoir Viol.

Eclairage  : un marché public de performance énergétique va être lancé pour améliorer la qualité de l’éclairage public en réalisant des économies sur les consommations. [Ndlr : si déjà on éteignait un lampadaire sur deux, la nuit, on économisrait !]

Chaudière bois : un comité de pilotage sera mis en place. Coût : plus de 20 000 €

Protection sociale : la commune accepte de payer 11,50 € par agent du personnel municipal, pour une prévoyance complémentaire. A noter que, jusqu’ici, seuls 48 % des salariés de la mairie ont une mutuelle.

 Orientation budgétaire

Le projet de budget 2013 sera établi en tenant compte de la baisse prévisible des dotations de l’Etat. L’endettement de la ville ne diminue pas. La municipalité souhaite cependant montrer qu’elle réduit l’endettement de la ville. Et elle ressort le même refrain : « quand nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons baissé l’endettement de la ville ». Et c’est vrai !

  • 2001 : 15 103 908 €
  • 2002 : 11 818 480 €

… sauf qu’elle oublie toujours de dire que, depuis des années, la municipalité précédente avait annoncé cette baisse des impôts en 2002, en raison de la fin des remboursements des emprunts souscrits 15 ans plus tôt par Papa-Hunault, du temps où il était maire. Fiston-Hunault n’a donc pas lieu de se réjouir d’une baisse qui ne lui est pas imputable. … et qu’il ne peut renouveler puisque, de fait, l’endettement de la ville ne baisse pas ! Voici les chiffres au 31 décembre de chaque année :

  • 2002 : 11 818 480 € — 2007 : 13 655 669 €
  • 2003 : 12 804 344 € — 2008 : 12 995 675 €
  • 2004 : 13 666 354 € — 2009 : 13 068 654 €
  • 2005 : 13 635 409 € — 2010 : 11 580 506 €
  • 2006 : 13 621 351 € — 2011 : 12 884 034 €

Services publics : les tarifs augmenteront de 1,5 %

Surtaxe eau : elle passe de 0.22 €/m3 à 0.242 €/m3.. Ce qui, pour une famille de 4 personnes consommant 120 m3 par an, fera une augmentation de 2,64 € hors taxes. - Même chose, la surtaxe assainissement passe de 0.3733 à 0.3807 €/m3

La taxe d’habitation devrait baisser, le taux passant de 14,13 % à 13,99 %. L’opposition rappelle qu’elle a proposé que cette baisse soit ciblée sur les ménages les plus modestes.

 Conseil Municipal des jeunes

Voici les jeunes élus pour 2013-2014 :

Suzie Barrat, Anaïs Bihan, Kénaëlle Boisteau, Sabrina Conche, Léa Courbe, Océane Dubourg, Louise Grimault, Rose Hale le Gall, Jeanna Le Gall, Solenn Reis, Nadège Roué, Angélika Tancray, Audrey Thomin, Aurore Tramarin.

Enzo Barrera, Ismaël Benkirane, Thomas Brié, Grégoire Carette, Alexis Courbe, Enguérend David, Elias Fallet, Maxime Grandguillotte, Edouard Hamon, Alexandre Houdin, Victor Lebrigand, Kader Merzouk, Axel Monharoul, Nathan Noël, Killian Palierne, Baptiste Pourias, Pierre Pourias, Benjamin Roué.