Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > c. Collèges > Collège Robert Schuman : latin et p’tit déj

Collège Robert Schuman : latin et p’tit déj

Ecrit le 15 février 2006

 Bientôt : deux collèges neufs

« Dix collèges
En dix ans
Pour 100 millions d’euros »

La formule est simple à retenir, elle correspond aux projets du Conseil Général en matière de constructions scolaires (neuves) en plus des rénovations de bâtiments existants.

Deux collèges sont concernés à Châteaubriant :
Robert Schuman et la Ville aux Roses.

JPEG - 35.9 ko
Mme_Seyse_College_Schuman_3_
Michel Neveu
Franck Gauvrit
Claude Seyse

 Robert Schuman

Le collège Robert Schuman a été complètement restructuré, en conservant une partie des structures béton de l’ancien collège et en construisant des ailes neuves. Commencés en octobre 2003, les travaux devraient être livrés pour octobre 2007. Coût global : 7 470 000 € dont 5 550 000 € de travaux.

Les travaux portent ou ont porté sur :
– la restructuration avec mise en conformité du bâtiment trois étages, de l’administration (RDC) et des logements de fonction.
 la restructuration de la demi-pension
(la cuisine et le réfectoire se trouvaient, avant les travaux, au premier étage, ce qui n’avait rien de pratique)
 la réhabilitation de la chaufferie

Pour les élèves cette reconstruction nécessite de nombreux changements de salle, d’une année sur l’autre, et de grandes préoccupations en matière de sécurité. Des baraquements préfabriqués ont été installés dans la cour de récréation mais, d’ores et déjà, les jeunes apprécient la clarté et l’insonorisation du réfectoire.

JPEG - 10.4 ko
Mme_Seyse-VAR
Jean Seroux
Claude Sryse
Christine Bleunven

 La Ville aux Roses

Le collège de la Ville aux Roses, que Mme SEYSE vice-présidente du Conseil Général considère comme « bien tenu », date de 1971.

Les fenêtres ne sont plus étanches, les volumes sont inadaptés, les isolations thermiques et phoniques sont insuffisantes, le chauffage est défectueux, et les normes de sécurité exigent de gros travaux. « Nous avons fait chiffrer les travaux : il faut compter 8 millions d’euros. Cela ne vaut pas la peine. Il vaut mieux refaire du neuf pour mettre les enfants dans de bonnes conditions de sécurité et de scolarité » dit Claude SEYSE

Etant donné qu’il y a de la place, le Conseil Général a décidé de reconstruire le collège sur son périmètre actuel. Durée des travaux proprement dits : 18 mois, puis transfert global des activités d’enseignement à l’issue des travaux (2011 ?) et démolition des actuels bâtiments.

Les études préalables de cette opération de reconstruction vont être engagées cette année, en étroite liaison avec le collège. Les enseignants seront-ils associés ? Quelle sera la place attribuée à la SEGPA (section d’enseignement général par alternance) ? Comment se fera l’accueil d’éventuels élèves handicapés ? Le projet architectural permettra-t-il une ouverture sur le quartier de la Ville aux Roses ? Des salles du Collège pourront-elles être utilisées par les associations du quartier, hors temps scolaire ? Tout reste à discuter.

Le Collège Robert Schuman compte actuellement 418 élèves. Le Collège de la Ville aux Roses en compte 572 (y compris la SEGPA). « Nous prévoirons une construction pouvant accueillir 600 élèves » a dit Mme Seyse lors d’une visite sur place le 6 février.


Ecrit le 26 avril 2006

 Canceris saltatio

Festival européen de Latin-Grec, à Bécherel, le 10 mars 2006 : qu’allaient donc y faire ces 18 élèves de 4e et 3e du collège Robert Schuman, avec leur professeur Mme Anne-Marie Fraslin ?
Car le latin est une langue morte, madame ! morte, monsieur. ! A ranger sur les rayons crasseux des accessoires démodés.

Et pourtant ...
Et pourtant Jukka Ammondt (professeur de littérature finnoise) a su capter l’attention en chantant des textes ... d’Elvis Presley ... en latin.

Et pourtant, Marie-Hélène Delavaux-Roux, Maître de conférences en Histoire Ancienne à Brest, a osé braver le ridicule en interprétant des danses de la Grèce antique, dont la fameuse Danse du Crabe (Canceris saltatio) avec une couronne en pinces de crabe et un soutien-gorge érotique en carapace naturelle de crabe.

JPEG - 1 octets
Schuman-Latin

Soufflés les jeunes, de ce festival en latin-grec, parodique, déjanté, moderne ... tandis que dans la salle, quelques vieux professeurs crapoteux considéraient d’un œil réprobateur ce dépoussiérage vigoureux !

De retour à Châteaubriant, sautant de la Rom-antique à l’inform-atique, les 18 élèves ont réalisé un « postgramme » (contraire d’un programme !) sur ordinateur, avec beaucoup de latin, des photos, des découpages, pour retracer cette journée délirante avec un humour ... à la romaine.

Allons, si canceris putetis, hoc putatis : si vous pensez « canceris » pensez au beau plat de crabe mayonnaise que vous allez déguster !


Ecrit le 26 novembre 2006

 Les petits déj’ du collège

JPEG - 556.7 ko
Mmme Meslet, infirm

Ras-le-bol de voir des enfants qui, le matin, ne déjeunent pas : tous les ans, avec les classes de sixième, Mme Bernier professeur de Sciences et Vie de la terre, et Mme Meslet infirmière, organisent un petit déjeuner au collège Robert Schuman à Châteaubriant. Cela commence par un lavage des mains puis chaque élève choisit ce qui lui plaît ou découvre autre chose : fruits secs, pain complet, farine de maïs ou farine à l’épeautre, fruits et jus de fruits, lait ou fromage blanc, thé café chocolat.... Il y a des couleurs et ça sent si bon !

En classe, Mme Bernier met en évidence, avec les produits chimiques appropriés, les constituants des aliments : lipides, protides, glucides et montre qu’un mélange des aliments permet d’assurer l’équilibre alimentaire nécessaire.


Ecrit le 26 septembre 2007

 Une UPI à Schuman

L’inspection académique a décidé d’implanter une UPI au collège Robert Schuman à Châteaubriant, en septembre 2007, pour l’accueil d’une dizaine d’élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Le Conseil Général accorde une subvention d’équipement de 4550 € pour aménager des espaces de travail adaptés (salle de cours, bibliothèque, salle de travail de groupe, coin détente, etc).


Ecrit le 12 décembre 2007

 Petit Déj

JPEG - 50.4 ko
Mme Bernier avec des él

Deux fois par an le collège Robert Schuman de Châteaubriant organise un petit-déjeuner éducatif. Pain, céréales, fruits, jus d’orange, yaourts, avec l’infirmière Paulette Esnault, le cuisinier Stéphane Bautrais et la professeure Danièle Bernier. « C’est bon, on prend tout notre temps et on n’est pas tout seuls » disent les enfants.