Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > Notre-Dame-des-Landes > Notre Dame des Luttes

Notre Dame des Luttes

Ecrit le 7 janvier 2013

 Notre-Dame des Luttes

Faire une réunion un 28 décembre 2012 à Saffré sur Notre Dame des Landes ! Fallait oser ! Eh bien les gens se sont déplacés en foule, la salle municipale était pleine pour écouter Geneviève Lebouteux conseillère régionale, François Favry, Jocelyne Poulin et le pilote de ligne Thierry Masson. « Tout n’est pas blanc ou noir » a dit Geneviève Lebouteux, reconnaissant que, dans les personnes en conflit, il y a eu des casseurs d’un côté, et des provocateurs policiers de l’autre. Une quarantaine d’agriculteurs sont concernés directement, les trois quarts ont signé leur départ, sous la contrainte, mais une dizaine résistent encore, de même que des propriétaires non-agriculteurs. Et la plupart se retrouvent sur le terrain, accompagnés et soutenus par d’autres manifestants dont un certain nombre de la région de Châteaubriant où existe un collectif d’opposants (un collectif du même genre s’est constitué à Nozay). Les arguments des opposants ont permis aux citoyens de se poser des questions.

Des questions sur les emplois par exemple. On nous dit que 1800 personnes, travaillant au Sud-Loire pour l’instant, iront travailler dans les environs de Notre-Dame des Landes. Le Pont de Cheviré, déjà saturé actuellement, va devoir être doublé !! On nous dit que la construction éventuelle créerait 3000 emplois nouveaux. D’une part, rien ne dit qu’ils seraint pris dans la région. Et d’autre part, ce chiffre a été obtenu en multipliant 700 emplois (par an), sur quatre ans. Ces emplois viendraient en remplacement des 500 à 600 emplois, pérennes ceux-là, engendrés directement ou indirectement par les agriculteurs du secteur.

On nous a parlé des procédures engagées, des avis favorables donnés successivement par tel ou tel organisme : « Mais ce sont les mêmes personnes qui désignent les membres de ces organismes, qui participent aux réunions et rédigent les avis ! ».

Le film peut être vu ici

Thierry Masson, pilote de ligne, a donné des arguments techniques sur la longueur de la piste, sur le bruit, sur le nombre de passagers. D’où il résulte que Nantes-Atlantique n’est pas surchargé, et n’est pas dangereux. On peut les trouver ici

Par exemple : La France compte plus de 156 aéroports (475 en comptant les aérodromes), contre 45 en Allemagne(102 avec les aérodromes) et 160 en Grande-Bretagne (357 avec les aérodromes)

L’aéroport actuel de Nantes Atlantique s’étend sur 320 hectares. Sa piste mesure 2 900 mètres par 45 mètres. Elle permettrait d’absorber 35 avions par heure, même s’il n’y en a que 10 à 12 actuellement.

Par sa superficie, Nantes Atlantique a déjà la dimension d’un aéroport international.

En 2011, pour 60 800 mouvements, l’aéroport a reçu 3,2 millions de passagers. Sa surface est moitié de celle de l’aéroport Gatwick à Londres, qui, par comparaison, assure 280 000 mouvements par an et reçoit 31 millions de passagers, et quasi- égale à celle de l’aéroport de San Diego, en Californie (USA) qui voit passer annuellement 223 000 mouvements et achemine 17 millions de passagers. L’aéroport de Genève, qui ne possède qu’une seule piste, accueille 10 millions de passagers par an, 170 000 mouvements d’avions, et occupe 340 hectares.
En fait, ce qui sature un aéroport ce n’est pas le nombre de passagers mais bien évidemment le nombre de décollages/atterrissages, et sur ce point Nantes Atlantique est passé de 54 858 mouvements en 2007 à 60 800 mouvements en 2011. En suivant cette courbe, Nantes Atlantique devrait atteindre les 200 000 mouvements en 2750 après la troisième apocalypse, quand Nantes sera devenue la capitale du monde.

Thierry Masson écrit à François Hollande : « la sécurité de Nantes Atlantique correspond aux performances détaillées par des normes les plus strictes rédigées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (191 états membres, 1200 compagnies aériennes). Celles-ci, reprises en France par le Ministère des Transports et la Direction Générale de l’Aviation Civile, ont classé Nantes Atlantique en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune particularité référencée de type environnemental, contrainte de survol en tous genres, obstacles, espaces à particularités type industriel, militaire ou zone à sensibilités remarquables ».

Bien sûr, comme pour tout aéroport, il y a la question du bruit. Mais il impacte 1750 logements (environ 5000 personnes) à Nantes, tandis que l’aéroport de Toulouse impacte 20 200 logements (56 000 personnes). Le collectif des pilotes de lignes affirme en outre que “30 % des avions qui survolent le centre-ville de Nantes pourraient l’éviter en passant par le sud de l’agglomération”. Comment croire Thierry Masson, cet officier-pilote de ligne de 50 ans basé à Nantes qui a tout du conspirationniste notoire quand il déclare : “Deux tiers du trafic transitent par le sud-est de l’agglomération. J’aimerais bien savoir pourquoi, en arrivant de Limoges, de Poitiers ou de Bordeaux, il faut faire un détour par le nord-est de l’agglomération et survoler le centre de Nantes.”

PNG - 89.6 ko
Invitation aux voeux du Député

 Des éléments de réflexion

(fournis par des pilotes de ligne).

Sur la question du bruit :

Télécharger le document : La question du bruit , format pdf de 38.5 kilo octets
Télécharger le document : Bruit et code de bonne conduite , format pdf de 1.1 Méga octets
Télécharger le document : Bruit et danger , format pdf de 309.8 kilo octets
Télécharger le document : Récapitulatif-bruit , format pdf de 489.7 kilo octets
Télécharger le document : Personnes survolées , format pdf de 1.3 Méga octets

Sur l’aéroport de Nantes-Atlantique :

Télécharger le document : Capacité de Nantes-Atlantique , format pdf de 22 kilo octets
Télécharger le document : Evolution du trafic à Nantes-Atlantique , format pdf de 141.5 kilo octets
Télécharger le document : Les compagnies à bas-coût , format pdf de 204.5 kilo octets
Télécharger le document : Document DGAC - aviation civile , format pdf de 2.8 Méga octets

Des prises de position :

Télécharger le document : Communiqué des pilotes de ligne, mai 2012 , format pdf de 24 kilo octets
Télécharger le document : Lettre à François Hollande, janvier 2013 , format pdf de 40.2 kilo octets
Télécharger le document : Des liens internet , format pdf de 57 kilo octets

Ecrit le 23 janvier 2013

 Naturalistes en lutte

JPEG - 209.2 ko
article charlie hebdo

Dimanche 13 janvier, moins d’une demi-heure après le rendez-vous, 202 personnes se sont retrouvées à Notre Dame des Landes, cartes et stylos à la main, avec une démarche claire préétablie : repérer tous les lieux potentiels de biodiversité : talus arborescent continu, ruisseaux, mares, prairies humides, arbres creux, etc. Ceux qui avaient l’œil ont permis aux autres de repérer les multiples traces de vie animale, même au cœur de l’hiver. Des poils de sangliers laissés dans les bauges aux déjections de chouette, en passant par les grimpereaux accrochés aux troncs et sans oublier le chevreuil qui a décollé à quelques mètres de nous. On préfère ce type de décollage à celui d’un A 320…
Lu sur le site

 Codelib : 22 janvier

Mobilisation contre le fichage, l’intimidation, et la criminalisation de l’action militante, mardi 22 janvier 2013 à 14h00 au Tribunal de Saint-Nazaire. Contrôlé sur la ZAD (Zone A Défendre) en octobre dernier, au début de l’opération César, sans papier d’identité, Camille avait refusé de donner ses empreintes digitales, son ADN, et de se laisser prendre en photo. Placé en garde à vue pour ces faits par la Procureure de Saint-Nazaire, et resté ferme dans ses positions de refus du fichage policier, Camille est poursuivi et convoqué au tribunal ce mardi 22 janvier 2013. Pour soutenir Camille, dénoncer le fichage généralisé de la population, l’intimidation et la répression de l’action militante, nous serons présents à l’audience et appelons toutes les personnes soucieuses de la défense des libertés fondamentales à se joindre à cette action. Renseignements Codelib


Note du 30 janvier 2013

JPEG - 41.8 ko
Appel à projets

 Appel à projets

Une affiche NON-OFFICIELLE du Conseil Généreux de Loire-Atlantique.
Si vous avez des idées, écrivez !.



Ecrit le 6 février 2013

 Détachez vos ceintures

60 auteurs et 16 éditeurs, regroupés sous le label des éditions du Kyste, s’associent pour informer sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, dénoncer le caractère absurde et obsolète de la logique qui le gouverne et soutenir ses opposants : cela donne 144 pages de textes et d’images pour dire « Vinci dégage ! ».

Sortie lors du festival d’Angoulême 2013, en librairie le 15 février. Tous les bénéfices générés par les ventes de ce livre seront reversés à l’ACIPA (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre-Dame-des-Landes).

A noter aussi un article illustré dans Charlie Hebdo du 23 janvier 2013.


Ecrit le 6 février 2013

 Naturalistes en lutte

Le prochain inventaire des naturalistes en lutte aura lieu dimanche 10 février comme prévu. Celles et ceux qui souhaitent venir doivent absolument s’inscrire en adressant un mail à naturalistesenlutte@gmail.com

Le site internet
http://naturalistesenlutte.overblog.com/
comporte de très belles photos sur la zone de Notre Dame des Landes et cite la dernière étude du cabinet Biotope, financé par les initiateurs du projet d’aéroport, qui déclare page 239 : le lieu du projet de l’aéroport « constitue un site écologique remarquable, présentant un grand intérêt pour la faune, la flore et les milieux naturels » à un carrefour naturel entre les grands espaces naturels que sont l’estuaire de la Loire au sud-ouest, les marais de l’Erdre à l’est et les vallées du Gesvres et du Cens au sud ».


Note du 17 février 2013

Deux informations :

  • Un texte important sur la question des compensations est à lire sur le
    blog
  • Le premier livre sur les luttes à Notre-Dame-des-Landes est paru. En
    dernière minute deux naturalistes en lutte avaient été conviés à y
    parler de l’action et de ses motivations.