Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > c. Collèges > Collège La Ville aux Roses

Collège La Ville aux Roses

Ecrit en mars 2002

  Salle Multimédia

Mardi 5 mars 2002 a eu lieu l’inauguration de la nouvelle salle multimédia du Collège de la Ville aux Roses à Châteaubriant . Ce collège était déjà en avance puisqu’il s’était largement équipé sur ses fonds propres avec un laboratoire de langues, deux salles d’ordinateurs et un ensemble de postes mis à disposition des élèves au Centre de Documentation et d’information.

En 1999 le Conseil Général de Loire-Atlantique a mis en place une politique d’envergure exceptionnelle, à ce jour unique en France, en faveur de l’équipement technologique de l’ensemble des collèges publics et privés. Le collège de la Ville aux Roses, qui était déjà bien équipé, a fait partie de la deuxième vague, avec câblage de l’établissement, fourniture de 12 postes standards, un scanner, une imprimante laser et 4 imprimantes couleur, un graveur de CD, deux vidéos projecteurs, une station de montage vidéo, et une salle multimédia.

Cette salle comporte 15 postes élèves et un poste « de pilotage » professeur avec, bien entendu, accès à internet et un an de connexion.

Le Conseil Général a assuré en outre la formation de 10 professeurs

Cette installation est particulièrement bien venue dans un établissement déjà très « branché » où, selon son Principal, M. Jean Claude Martin, l’accès des élèves à la culture de notre époque est l’un des axes du projet d’établissement.

Collège à découvrir sur le site internet :

http://pagesperso-orange.fr/roses44/


  Radio ... comment ?

C’est l’histoire d’une rencontre, d’une convergence si vous voulez, entre un collège et une association.

Le collège, c’est celui de la Ville aux Roses où , sous la direction du Principal Jean-Claude Martin et à l’initiative   d’Irène Rousseau, professeur de français, était né le projet de produire des émissions de radio favorisant l’expression orale des élèves et pouvant être diffusées sur le site internet du collège.

L’association c’est « Rencontres   » celle qui est née en 1986 après l’assassinat de Turcs à Châteaubriant et qui est dirigée actuellement par Fernando Riesenberger (et l’animatrice-jeune : Clotilde). Elle s’est constamment donné comme objectifs de favoriser les échanges dans la ville de Châteaubriant, d’abord par des « Fêtes de l’Amitié » (la prochaine est le samedi 8 juin), puis par des actions d’accompagnement scolaire et l’organisation de réunions thématiques (la dernière était : 12 regards sur le racisme). « Rencontres   » souhaitait faire venir une radio qui appartient aux Francas, pour des émissions réalisées par les gens d’ici, pour les gens d’ici.

Ces deux initiatives ont rassemblé d’autres associations ou institutions :

le collège Robert Schuman, les écoles primaires Claude Monet et Terrasses, les lycées Guy Môquet, St Joseph et Etienne Lenoir, le CIFOR, le CRFA, l’ORPAC  , l’atelier pédagogique personnalisé, les conseillères de la Caisse d’allocation familiale, un animateur Jeunesse et Sport et l’association « Donnant » de Nantes.

  21-25 mai, radio FMR

La radio, qui se cherche un nom, émettra sur Châteaubriant du 21 au 25 mai, du mardi après-midi au samedi soir avec une grille de programmes de 10 heures à 21-22 heures. Les émissions sont en train de se préparer, elles concerneront la vie dans les établissements scolaires, la vie locale (notamment une revue de presse), des rubriques littéraires, scientifiques, des plages musicales, des émissions en direct et en public. Les Francas prêtent un matériel itinérant, et un animateur radio ; l’association de comédiens « Donnant » met à disposition des personnes pour aider à organiser les émissions de radio. Les enseignants, les élèves, les membres d’associations préparent leurs interventions, leurs émissions qui seront faites pour les jeunes et les moins jeunes.

Le studio sera basé au collège Ville aux Roses qui a été doté d’un mini-studio par le Conseil Général, et qui, pour la circonstance, sera ouvert le mercredi après-midi et le samedi toute la journée, ouvert aux enfants du quartier, aux habitants de la ville et de la région qui pourront venir voir, entendre, participer. Des élèves, en dehors des heures de cours, parleront de leurs passions. D’autres élèves joueront de la musique ou parleront de nature et de peinture. Des reportages ont été enregistrés par exemple sur l’expérience de l’atelier de vannerie de Lusanger, sur la découverte des plages du Débarquement, sur le voyage fait au Bénin par les jeunes du Lycée Lenoir et les retraités de l’ORPAC  .

Le budget global de l’opération est de 40 000 F en partie financé par le Fonds d’Action Social (FAS) et le Contrat Educatif local. Des subventions spécifiques ont été demandées au Conseil Général et à la Communauté de Communes.

Dès que la fréquence radio sera connue, dès que la grille de programme sera prête, nous vous en ferons part. La semaine radio sera ensuite disponible sur cassettes. L’association Rencontres   souhaite ainsi encourager les diversités culturelles de la ville de Châteaubriant en privilégiant l’écoute et le dialogue intergénérationnel.


(écrit le 18 décembre 2002) :

  Radio FMR

Après la semaine radio « radio FMR » qui s’est déroulée en mai 2002, l’association Rencontre édite deux CD à 6 € chacun. L’un reprend les meilleurs moments des émissions musicales en public avec Ganja’s (chanson du coin), Paytabod (Rock), Nomad’s Land (swing jazz), La Brigade (Rap  ) et les conteurs Lolo et Alberto.

Le second CD est une promenade sur la planète : Bolivie, Turquie, Portugal, Japon, Roumanie, Irlande.

En vente à Rencontres  , 3 allée Messager à Châteaubriant ou 02 40 81 16 50


(écrit le 11 septembre 2002)

  Première rentrée

Première rentrée au Collège Ville aux Roses pour deux « p’tits nouveaux » :

– Marie Hélène BAUDRY conseillère Principale d’Education qui arrive de l’académie de Versailles où elle a passé 7 ans.

– Pierre SAILLANT, principal adjoint, qui a une expérience éducative très diversifiée, y compris près d’enfants que l’on dit « difficiles »

Ces deux personnes ont des connaissances dans la « communication » et souhaitent participer à la bonne image du collège de la Ville aux Roses et établir de bonnes relations avec les parents d’élèves.

Le principal, Jean Claude MARTIN, a précisé que la Collège de la Ville aux Roses a été retenu parmi les 20 collèges de l’académie qui proposent un enseignement anglais-allemand à des élèves de sixième.

Le collège poursuivra ses activités passées : pratiques théâtrales, collège au cinéma, collège au théâtre (ceci est nouveau), rencontres   théâtrales de Guérande, rencontres   et spectacle interchorales, voyages linguistiques en Angleterre et en Espagne, classes transplantées (mer, neige, etc), itinéraires de découverte, jury littéraire, éducation à la citoyenneté, etc.

Tout ceci avec l’intense participation des enseignants.

Le collège de la Ville aux Roses, qui comporte un fort pourcentage d’enfants dont les parents ont de faibles revenus, s’efforce de donner aux élèves les mêmes chances qu’aux autres.

« La loi Perben aura-t-elle une incidence sur le collège » avons-nous demandé, en référence à cette loi qui punit de prison les élèves qui injurient les enseignants ou le personnel des établissements scolaires ? Le Principal nous a répondu que le problème ne se posait pas au collège de la Ville aux Roses. Un audit émanant du Rectorat, réalisé l’an dernier, a d’ailleurs confirmé la bonne tenue d’ensemble des élèves et leur plaisir d’être au collège.

Radio FMR