Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Voeux > Bonne année 2013 et voeux pour 2014 et 2015

Bonne année 2013 et voeux pour 2014 et 2015

Ecrit le 16 janvier 2013

 Pas la forme

C’est pas la grande forme dans les communes où, lors des cérémonies des voeux, les maires annoncent des crédits en baisse, des investissements différés « Les soutiens financiers ne sont pas à la hauteur des besoins, les subventions sont en baisse, les dotations d’Etat sont gelées » dit le maire de Moisdon.

« Les bonnes années sont derrière nous » dit le maire de Soulvache. « les banques sont frileuses, la complexité de certains dossiers retarde les choses » comme pour l’installation d’un nouveau commerce dans cette commune.

Il y a cependant des éléments d’espoir par exemple à Nozay et Vay, où des finances saines autoriseront la réalisation de projets. Erbray espère aussi que son autofinancement suffira à réaliser les projets.

Faire vivre les communes : c’est ce que font les conseils municipaux, non sans quelque déception. « La commune de Soulvache a acquis un terrain pouvant recevoir 8 maisons, mais aucune demande n’est parvenue en mairie ». La commune de Fercé a, elle aussi, 8 terrains à proposer. Soudan, de son côté, a un projet de lotissement, qui lui permettra peut-être d’enrayer sa baisse de population. Vay, dont l population continue à augmenter, envisage 10-15 constructions pour les prochaines années.

La commune de Mouais, elle, poursuit son projet d’éco-quartier : la viabilisation devrait se faire cette année 2013.

En matière scolaire, Jans et Marsac sur Don construisent une école publique qui ouvrira en septembre 2013. St Aubin des Châteaux a le projet de construire un bâtiment neuf pour son école publique, sur terrain communal, ou en achetant du terrain si les propriétaires privés acceptent une négociation. Lusanger envisage la construction d’une cantine scolaire commune pour ses deux écoles et multiplie les démarches pour rouvrir la supérette qui a fermé à la fin de l’année. Vay réfléchit à une salle de sports.

A côté des projets spectaculaires et valorisants, il y a des investissements nécessaires : à Puceul par exemple la commune va lancer les travaux d’une nouvelle station d’épuration (un million d’euros, ce n’est pas rien !). A St Vincent des Landes le maire précise : « les normes de rejets exigées par le service de l’Etat sont telles qu’elles impliquent des investissements très lourds pour la commune. Avec les communes de St Julien et de Sion, nous demandons une rencontre avec le sous-préfet pour harmoniser ces normes avec le montant des subventions ». A Vay aussi la mairie prévoit l’extension de la station d’épuration, « pour pouvoir accepter de nouvelles constructions »

La Meilleraye s’interroge : conserver son bureau de poste ? Ou accepter une agence postale communale ? Ou mettre en place un relais-poste à la supérette ? La commune envisage aussi de vendre son ancien presbytère, un beau bâtiment nécessitant cependant des travaux, notamment d’isolation phonique.
Partout les maires ont remercié les bénévoles qui animent de nombreuses associations, véritables richesses de nos communes rurales.

 Erbray : des demandes d’installation

A Erbray, le maire Jean Pierre Juhel a donné un aperçu de l’Etat-Civil. Il est intéressant de faire des comparaisons avec Châteaubriant

Comparaisons entre Châteaubriant et Erbray
Indicateurs Châteaubriant Erbray
Population (2010) 12 022 habitants 2940 habitants
Naissances (2012) 90 naissances 42 naissances
Décès (2012) 112 décès 18 décès
Solde naturel (2012) - 22 + 24

Ainsi, avec quatre fois plus d’habitants, Châteaubriant perd 22 habitants quand Erbray en gagne 24.

Les travaux de réhabilitation du bâtiment au n°4 Place de la Mairie se terminent. Vu le manque de salles ouvertes au public, il sera très vite occupé. Au rez-de-chaussée, il y aura une salle de réunion et le club informatique. L’étage pourra servir de logement d’urgence.

En 2012, la commune d’rbray a acquis – sur ses fonds propres – un terrain de 6000 m2 avec 1000 m2 couverts et 200 m2 de logements à réhabiliter pour un montant de 300 000 €uros, Elle a aussi acquis 700 m2 de terrain, pour 35 000 €uros, en plein cœur du bourg, pour avoir l’entière maitrise du foncier en zone constructible, et envisager l’implantation de bâtiment à usage de commerce ou service, car la commune a des demandes d’installations ! « Nous ne nous interdisons pas de jeter un œil sur les bâtiments autour de l’église, ce qui aurait en même temps, l’intérêt de valoriser ce lieu, de le rendre attrayant et vivant ».

« Un regret dans ce tableau, il concerne le village de la Touche qui, sans ses commerces mythiques, n’a plus la fière allure d’antan. Rien n’est irréversible mais le voir triste aujourd’hui nous porte un coup au cœur. Restons néanmoins optimistes car nos entreprises locales par leur savoir faire reconnu affrontent les difficultés en ces temps de crise que n’en finit pas, et contribuent à faire connaître ERBRAY bien au-delà de nos frontières communales. Certains ont même un rayonnement international et continuent à créer des emplois et vendre des services et produits à haute valeur ajoutée. La Zone Industrielle du Bignon continue à attirer des entrepreneurs ; c’est bon signe ».

Au cimetière un local sera ouvert, lieu de recueil et d’accueil public. Un jardin du souvenir digne de ce nom va être aménagé le long du mur de l’ancien cimetière. Un local sanitaires sera construit et les allées des deux cimetières, seront accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Le gros morceau pour 2013, et sans doute pour début 2014, va être sans conteste l’aménagement des rues de la Gare, du Rocher et du Pressoir. La réflexion pour la réalisation d’une salle socio-culturelle continue. Le projet est inscrit dans le contrat de territoire départemental ou dans le prochain avenant (car un seul projet a été retenu : Le dojo à Châteaubriant).

Le site internet de la commune a vu le jour le 1er juin 2012 et a déjà connu 4 700 visites environ.

« Sous peu, nous recevrons un cabinet conseil pour parler « Mutualisation des Services » dans le cadre intercommunal. Que se cache-t-il derrière ce mot ? Cela concernera t-il une mutualisation de nos services administratifs ? techniques ?. Quel sera le rôle des élus locaux que nous sommes ? Seront-ce les élus intercommunaux qui prendront de plus en plus d’importance dans les décisions à travers ces nouvelles donnes ? Restons vigilants, ne restons à l’écart de rien, conservons notre identité tout en restant ouvert à la solidarité intercommunale ».

 La Chapelle Glain, dent creuse et déviation

Le maire Michel Poupart a fait un bref retour sur les investissements réalisés depuis 2008 : notamment la salle multi-fonctions, l’unité de traitement des eaux usées et les toilettes publiques. En 2012 le chauffage de l’église a été refait grâce à un généreux donateur qui a apporté 50 % des fonds nécessaires. L’année 2012 a été une année de réflexion et des projets devraient bientôt voir le jour. Par exemple l’agrandissement du lotissement « Le domaine du Prieuré » « nous serons très attentifs à l’environnement et à la maîtrise du terrain ».

Jean Poulian, Michel Poupart Par ailleurs, pour économiser l’espace agricole, la commune recense les « dents creuses » situées en zone constructible.

Le bâtiment de l’ancienne gendarmerie de La Chapelle-Glain a été confié à Une famille un Toit qui y prépare quatre logement sociaux. (photo ci-dessous)

La réflexion va se poursuivre sur l’aménagement d’un atelier pour les services techniques, les vestiaires du terrain des sports et surtout : les locaux de la mairie qui sont totalement inadaptés !

L’agrandissement de la bibliothèque ne va pas tarder (financement Com’Com’  ).

ancienne gendarmerieLe maire évoque « la crise économique qui commence à affecter les collectivités ». « Malgré cela, nous avons étoffé l’activité artisanale sur la commune en accueillant une entreprise d’électricité-plomberie, une entreprise de maçonnerie et un service de bien-être et détente à domicile » [Ndlr : on peut trouver leurs cordonnées sur le site internet de la commune qui attire 600 visiteurs uniques par mois].

En terminant, Michel Poupart évoque la route Ancenis-Châteaubriant qui doit passer en « RP 1 » c’est à dire « Route principale de première catégorie » en contournant le bourg [Ndlr : ce ne sera pas un luxe !]. « Nous allons nous prononcer en début d’année sur le tracé en demandant au Conseil Général de penser à relier la RD 163 qui arrive de Candé ».

 Rédécoupage

« En ces temps difficiles où nous avons tendance à nous replier sur nous-mêmes, chacun, là où il est, peut agir pour plus de solidarité, de justice » dit le Conseiller Général Jean Poulain. Revenant sur la crise actuelle, il s’interroge « Vivons-nous au-dessus de nos moyens ? Faut-il plus de croissance ? Faut-il la décroissance ? Qui doit faire des efforts et comment ? (…) Ne suffirait-il pas que des mesures énergiques soient prises ? Et là, n’est-ce pas la défaillance de l’Europe qui est en cause, car ce n’est pas au niveau des Pays, mais de l’Europe que les solutions sont à attendre ».

Jean Poulain, Conseiller Général, fait ensuite le point sur la réforme territoriale : celle qui devait aboutir à l’élection de conseillers territoriaux, ayant en charge l’administration de la Région et des Départements, a été annulée après les élections de 2012.

« On s’achemine vers un redécoupage des cantons [Ndlr : Le canton de St Julien fait 5400 habitants, celui de Carquefou en fait 40 000 !] en maintenant un Conseiller Général sur un territoire donné. Et peut-être une part de proportionnelle ».

« Nous sommes tous concernés, à des degrés divers, par les politiques du Département, du plus jeune (PMI, protection maternelle et infantile), au plus âgé (APA, allocation personnalisée autonomie), sans oublier les aides aux communes (FDS, fonds de développement solidaire) et aux Com’Com’   (contrat de territoire) » a dit encore Jean Poulain, citant les transports Lila, les aides aux personnes handicapées (et notamment la future résidence Etoile du Berger au Petit-Auverné), les aides à la viabilisation des zones industrielles ou artisanales, le RSA  , le Fonds d’Aide aux Jeunes, etc.

« Sachez que, si vous avez besoin, vous pouvez me joindre par téléphone ou à mes permanences, le 3e mardi du mois de 10h à 12 h à la mairie de La Chapelle Glain » - 02 40 55 40 60.

 Châteaubriant : tout va très bien

Enormément de monde à la cérémonie des voeux du maire de Châteaubriant. Pratiquement les mêmes que d’habitude et quasiment pas de gens « ordinaires » qui se sentent mal à l’aise dans ces grand-messes. Une surprise : le député Yves Daniel n’était pas là. Son absence a été remarquée. Explication : il n’était pas invité. Le Conseiller Général Bernard Douaud était présent mais n’a pas pu prendre la parole. Sur l’estrade ne figuraient que les élus municipaux majoritaires. C’est ça l’ouverture d’esprit de la municipalité castelbriantaise !

Après le traditionnel film récapitulant les événements festifs de l’année (mais pas les manifs des ouvriers des ABRF ou de Sauvager soucieux de leur emploi), le maire Alain Hunault a évoqué le Centre de Secours en construction, la Maison du Pont St Jean qui sera attribuée à AVF  -Accueil (bonne idée !) et le Tram-Train attendu pour la fin de l’année 2013.

Puis il a annoncé tous les travaux prévus en 2013 ou les années suivantes :

  • - le lycée Môquet-Lenoir (financé par la Région)
  • - le bâtiment voyageurs de la gare (financé par la SNCF)
  • - le parc d’activités de la rue d’Ancenis (fait par la Com’Com’  )
  • - le futur Office de Tourisme   (fait par la Com’Com’  )
  • - le futur Espace aquatique (fait par la Com’Com’  )
  • - la rénovation des HLM de la Ville aux Roses (fait par la société HLM)
  • - le futur Dojo (largement financé par la Com’Com’  , au détriment des autres communes)
  • - le futur lotissement de la Borderie (seule réalisation vraiment municipale).

Il a annoncé que l’hôpital allait être doté d’un IRM (imagerie par résonance magnétique) pour conforter le pôle de santé. Mais ce n’était que prendre ses désirs pour des réalités car la directrice de l’hôpital a dit, quelques jours plus tard, que l’année 2013 serait consacrée à la préparation d’un projet de demande d’un IRM.

Le maire a relancé la revendication d’une 2 fois 2 voies entre Châteaubriant et Nozay alors même que cette route, depuis qu’ont été faits des créneaux de dépassement, est bien roulante (on n’en dirait pas autant de la route Nozay-Blain !). Mais la surenchère, il connaît, quand ce sont les autres qui paient !

M. Hunault a évoqué l’intercommunalité, remerciant ses collègues d’être présents ! Il peut ! Car la Com’Com’   bénéficie largement à Châteaubriant !

Il n’a pas du tout évoqué la baisse de population de Châteaubriant, et a à peine effleuré la situation de l’emploi. Allez, hop ! Je vous invite à déguster une galette !

La situation de l’emploi dans la région de Châteaubriant n’est pas florissante ! (derniers chiffres parus)

Philippe Grosvalet, Président du Conseil Général de Loire-Atlantique a fait une lettre ouverte à Alain Hunault


 Voeux 2014 et 2015

Voeux du Sous-Préfet pour 2014

Voeux du Sous-Préfet pour 2015