Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Productions animales > Abeilles : L’EFSA donne un avis inquiétant

Abeilles : L’EFSA donne un avis inquiétant

Ecrit le 23 janvier 2013

Nous avions l’intention de reprendre les voeux des trois Com’Com’   du Pays de Châteaubriant  , mais à quoi bon ? Ceux qui lisent La Mée ont le compte-rendu détaillé de ce qui s’est fait au cours de l’année 2012 et des projets en cours pour 2013. Parlons plutôt d’autre chose ….

 Des abeilles

Des abeilles, pourquoi pas ? L’EFSA, autorité européenne de sécurité des aliments, vient de publier un avis inquiétant sur trois pesticides : clothianidin, imidacloprid et thiamethoxam, qui sont produits par le groupe allemand Bayer et le groupe suisse Syngenta. Depuis des années les apiculteurs observent que ces produits désorientent les abeilles, au point que certaines ne savent plus revenir à leur ruche. En une quinzaine d’années, leur mortalité est passée de 5 à 30%. Et on sait que les pesticides ont des conséquences négatives sur les humains, à commencer par les agriculteurs(voir le récent rapport du Sénat)

Télécharger le document : Rapport de l’EFSA , format pdf de 3 Méga octets

Les apiculteurs ont déjà obtenu le retrait du Régent et du Gaucho. Le Cruiser est en partie interdit. Les fabricants de pesticides font valoir, eux, qu’une interdiction pourrait menacer 50.000 emplois et se traduire par un perte économique de 17 milliards d’euros à travers l’Europe sur les cinq prochaines années. En somme l’industrie Bayer tient les deux bouts de la chaine : elle rend les gens malades et produit les médicaments pour les soigner !

 Des poisons

Rappelez-vous : Bayer,* ce sont les colorants pour l’industrie textile – colorants dont les matières premières serviront à fabriquer des explosifs pendant la première boucherie mondiale. Pendant la seconde guerre mondiale, Bayer était associé avec IG-Farben, le conglomérat allemand qui produisait le gaz mortel Zyklon B utilisé dans les camps d’extermination.

Au début des années 1980 en Espagne, une épidémie de « pneumonie atypique » a tué mille personnes et en a handicapé 25 000 autres. La cause ? Probablement le Nemacur, un pesticide commercialisé par Bayer et utilisé par les producteurs de tomates dans la région d’Almeria. Mais Chûûût .

Bayer, c’est aussi les pilules contraceptives. Au début de l’année 2012 aux État-Unis, plus de 13 000 femmes ont porté plainte contre Bayer pour les « effets secondaires » provoqués par leurs pilules de « quatrième génération » : Yaz, Jasmine et Jasminelle, les plus vendues au monde. Une caisse-maladie suisse entend porter plainte contre le laboratoire Bayer. Des jeunes femmes françaises vont faire de même.

Alors, oui, il faut sauver l’emploi des uns pour faire mourir les autres !

(source partielle : La Brique, mars-avril 2012)


Écrit le 2 décembre 2015

 Sauvons les abeilles

Les lobbies de l’agrochimie sont en train de faire coup double à Bruxelles : annuler l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes, et faire autoriser en plus de nouveaux pesticides tueurs d’abeilles en Europe ! C’est maintenant que tout se joue : ne les laissons pas sacrifier impunément les abeilles, notre santé et notre alimentation !

Nous, citoyens soucieux des abeilles et de l’environnement que nous laisserons à nos enfants :
Refusons que soient mis sur le marché et utilisés dans l’agriculture des pesticides nocifs pour les abeilles, dans le seul but de servir les intérêts de quelques multinationales agrochimiques ;
Exigeons que le moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes responsables de la mort de millions d’abeilles en Europe et dans le monde, se solde par une interdiction totale de ces substances, et que cette interdiction s’étende aux pesticides au fonctionnement similaire aux néonicotinoïdes, comme le sulfoxaflor ou le flupyradifurone, tout aussi nocifs pour les pollinisateurs et l’environnement.

Pétition ici : https://huit.re/mZeqm16S